jeudi 19 mai 2016

Costa Rica - étape 8 - la capitale San José et le volcan Poás

Nous voyons la fin de ce magnifique voyage se profiler. Il nous reste un peu moins de deux jours, si l'on compte le trajet La Fortuna - San José, environ 2h30 de route dont une bonne partie en montagne.
Sur divers conseils, nous n'avions pas prévu beaucoup de temps pour visiter San José. Bien que ce soit la capitale, la ville n'a pas de grands attraits touristiques. Nous voulions tout de même y faire une escale rapide, histoire de nous faire notre propre avis.
Les premières impressions sont assez décevantes : trafic, pollution, malpropreté. Il y quelques beaux édifices, mais la ville est loin du dynamisme de Mexico par exemple.

Place Juan Mora Fernandez, et ses pigeons
Théâtre National du Costa Rica
Le Musée National du Costa Rica trône devant la Place de la Démocratie.
Le marché des artisans de la Place de la Démocratie.
Le Mercado Central et ses échoppes.
Étonnamment, les fruits et légumes sont moins chers dans les rues de San José qu'en campagne.
La Cathédrale Métropolitaine.
Le Parque Central et son temple de la musique.
Parque Morazan.
École Buenaventura Corrales, dont les panneaux en métal ont été préfabriqués en Belgique, transportés en bateau jusqu'au Costa Rica et montés en face du parc Morazan. Cette école est donc entièrement démontable.
La Poste.
Nous aurons mis un peu moins de trois heures à pied pour compléter ce tour rapide du centre-ville. Pas de coup de cœur pour cette ville, assurément, mais quelques beaux bâtiments tout de même.

Pour ne pas dormir trop loin de l'aéroport pour cause d'un vol ultra-matinal, nous avions choisi un hôtel à San Antonio, à 10 minutes des pistes de l'aéroport. Cette ville est un immense carrefour commercial et industriel, donc oubliez le charme; heureusement, notre hôtel, El Rodeo Country Inn, n'en manquait pas.

Le lendemain, pour notre toute dernière journée, nous prenons très tôt la direction du volcan Poás, à 1h15 de l'aéroport, vers le nord. Il nous fallait partir tôt car le lac au fond du cratère semble se couvrir de nuages au cours de la journée. La route nous amène très près du cratère, donc les chaussures de randonnée ne sont pas nécessaires.
À l'arrivée sur le site, nous nous faisons dire que les sentiers de promenade sont fermés. Pour le même prix (15 USD par personne), nous ne verrons donc que le cratère principal et manquerons la balade proche du lac.
Le volcan culmine à 2708 mètres d'altitude et a connu près de 40 épisodes éruptifs depuis 1828. Le lac acide au fond du cratère dégage régulièrement des vapeurs sulfurées. Le cratère mesure deux kilomètres de diamètre et est profond de 300 mètres.
Ici une coulée de lave vers l'ouest.
Après une heure passée à observer les fumerolles, nous repartons en direction de la ville d'Alajuela. Sur le chemin, nous nous arrêtons pour acheter des fraises, cultivées sur les flancs du volcan, et nous les dégustons au bord d'un champs, sous le regard de vaches. Ces fraises sont succulentes!

Alajuela est une petite ville mais mérite un arrêt, ne serait-ce que pour sa cathédrale et son dôme métallique rouge brique.
En face de la cathédrale, un parc de manguiers fait face au musée historique (gratuit) qui retrace l'histoire du pays (seulement en espagnol malheureusement).
Passage par le mercado central pour un lunch sur le pouce pas cher et délicieux.
Iglesia la Agonia.
Après cette dernière journée de visite, il est temps de rentrer à l'hôtel et de préparer nos bagages. Le vol de retour vers Montréal partira à 7h30 du matin, donc il faudra se réveiller très tôt dans la nuit.

By Frank ;-)


Notre itinéraire de 14 jours, étape par étape :
Étape 3 : Uvita et sa région
Étape 4 : Jaco
Étape 7 : le volcan Arenal
 

Aucun commentaire: