Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du septembre, 2012

Quoi faire en septembre à Montréal?

10 jours en France

Je pars seule 10 jours en France avec Liam pour fêter les 60 ans de ma mère. 7 bonnes heures de vol pour un direct Montréal-Toulouse puis 2 heures de route pour aller dans le Lot, le trajet va être long. J'espère juste que Benadryl (un médicament contre les allergies reconnu pour faire somnoler et que notre médecin nous a conseillé) sera mon ami et qu'il m'aidera à faire tenir Liam en place pendant le vol...   À bientôt!

Urbania à la ferme

Je suis allée au lancement du nouveau numéro d'Urbania dont le thème pour ce trimestre est "À la ferme". Le lancement avait lieu au Marché Saint-Jacques selon le même principe que d'habitude : pour 10$ on accède à la soirée avec le magazine (qui à lui seul coûte 10$), une boisson (vin, bière blonde, bière à la citrouille ou à l'abricot) et quelques petites choses à grignoter. Toute la déco tourne bien entendu autour du thème de la ferme avec bottes de foin pour s'asseoir, nappes à carreaux, animaux empaillés. On a eu la chance de goûter à un demi-mini-burger à la viande fumée, oui la chance car on devait genre être 1 000 personnes pour 2 plateaux. Nous avons pu observer 3 jeunes femmes filer de la laine.  Une photographe pouvait nous tirer le portrait sous le pis d'une "vache".  Nous avons aussi assisté à 5 minutes de danse contemporaine expérimentale et à un mini-concert très sympa des Lazy Lovers. Je suis rentré

Garderie Les petits écolos

Liam a changé de garderie au début du mois. Il est passé des petits trésors aux petits écolos. Il aura donc passé 11 mois aux petits trésors, une garderie privée de 12 enfants de 8 mois à 4 ans environ à 5 minutes à pied de chez nous. Cette première garderie était très bien pour les bébés mais nous cherchions quelque chose d'un peu plus éducatif pour la suite. Liam a eu une place aux petits écolos dans le groupe des nénuphars : 6 enfants de 18 mois à 2 ans. La transition a été difficile pour lui les 2 premières semaines car il est passé d'un univers où il était dorloté toute la journée à un univers beaucoup plus structuré avec des règles et des activités qui s'enchaînent. C'est une garderie éducative de 40 enfants à 10 minutes de chez nous en bus et on sent vraiment la différence entre une gardienne et une éducatrice. Côté activités, Liam y fait notamment de la gym, du yoga, de l'anglais, de l'éveil musical, va une fois par mois à la maison des gra

Les bobos, les bobos...

Dimanche, je suis allée me balader dans le Mile End, le quartier bobo par excellence. J'ai découvert la jolie église Saint-Michel grâce à l'évènement Puces pop. C'est une foire qui se déroulait cette fin de semaine au sous-sol de l'église et qui rassemblait de nombreux petits artisans. Il y avait un monde fou : difficile de s'approcher des tables avec poteries, bijoux, savons et autres bébelles aux prix souvent très exagérés. Une portion de la rue Saint-Viateur était fermée à la circulation et quelques commerçants avaient sorti des stands tandis que des associations "écolos-bobos-alternatives et solidaires" tentaient de convaincre le chaland. Des carrés de vraie pelouse étaient disposés pour plus de convivialité. Un petit cours de tricot? C'est la grande mode à Montréal... Il y avait aussi un stand gratuit de réparation de vélos. Bref, tout ce que je peux dire c'est que j'étais bien contente de tomber enfin sur

Éveil musical à Montréal

Liam fait déjà de l'éveil musical 1 mercredi sur 2 avec la garderie mais il a commencé ce matin ses cours à la Coopérative des professeurs de musique de Montréal.   J'ai choisi ces cours car Liam semble beaucoup apprécier la musique et s'amuse déjà bien sur son synthé (qui en fait devait être le mien car c'était mon cadeau de Noël...).   Ayant moi-même fait de l'éveil musical étant enfant, j'en garde de très bons souvenirs et c'est une bonne activité à partager avec lui. Frank et moi l'accompagnerons à tour de rôle.   Le cours dure 45 minutes, est animé par une prof de musique chevronnée et il y a dans son groupe 8 enfants de 18 à 24 mois accompagnés d'un parent.   Piano, guitare, tambour, xylophone, chants, c'était vraiment varié avec peu de temps morts.   Bon à savoir : on bénéficie d'un crédit d'impôt au fédéral pour les activités artistiques des enfants. Le montant maximal admissible est de 500$ par enfant. On l

Atelier dumplings

J'ai assisté dimanche à un atelier dumplings chez Chinoiseries & dumplings dans le cadre de l'Avenue gourmande, un évènement organisé par la très dynamique avenue du Mont-Royal . La propriétaire qui vient de Hong Kong nous a montré pas à pas et en anglais la recette des dumplings porc/crevettes/ciboulette. Ça ne m'a pas semblé difficile mais une fois de plus il faut avoir tous les ingrédients chez soi... Bon, et si on est un peu fainéant, il paraît qu'on trouve dans les supermarchés chinois des galettes de pâte toutes prêtes, il suffit juste de les hydrater et il n'y a plus que la farce à mettre dessus! Chacun des 12 participants s'est entraîné à plier un dumpling et nous sommes tous allés dans la cuisine pour voir la cuisson : à la poêle mais avec un peu d'eau en cours de route. C'était moelleux, goûteux, juteux, bref délicieux. Par contre, une fois de plus je me suis dit que le propriétaire et sa femme n'étaient pas tr

Cueillette de pommes

Nous sommes allés à Laval pour une activité de saison : la cueillette de pommes. L'aventure commence dans une remorque accrochée à un tracteur qui nous promène dans l'immense verger. À même pas 10h, on est pas mal de familles avec enfants, à croire que nos chères têtes blondes ne sont pas friandes de grasses matinées... On ne sait pas où donner de la tête tellement il y a de pommiers. Les pommes du moment sont principalement la Lobo et la McIntosh. À l'entrée, on nous donne un sac qui nous coûtera 15$ et dans lequel on peut mettre jusqu'à 20 livres (9 kg) de pommes. On peut aussi acheter des pommes déjà cueillies ou d'excellentes tartes aux pommes. C'est pas tout ça mais il va falloir qu'on les cuisine maintenant nos 20 livres de pommes!

La Binerie

Pour manger de la cuisine traditionnelle québécoise, il faut absolument aller à la Binerie. Par contre, il ne faut pas y aller à plus de 2 ou 3 car les places sont chères et le lieu est minuscule. Pour environ 10$, on y mange une soupe aux pois, un plat (pâté chinois, tourtière, ragôut de boulettes...) et un pouding chômeur  avec thé ou café.   C'est de la cuisine familiale qui colle au corps... une promenade digestive s'impose ensuite! La Binerie 367 Avenue du Mont-Royal Est  Métro Mont-Royal

After Work au Macaroni Bar

Hier soir, j'ai découvert le Macaroni Bar lors d'un "After-work". Ce que je n'avais pas prévu c'est que c'était aussi chic et branché : quasiment tous les hommes étaient en costume et les femmes en robe de soirée et talons hauts.  Nous avions un coupon à 5$ qui nous donnait droit à 2 boissons. C'était donc une bonne occasion pour tester le concept et l'endroit. Quant aux bouchées, le moins qu'on puisse dire c'est qu'elles étaient servies avec parcimonie. L'intérieur du bar/restaurant est très agréable, cosy et bien décoré. Dehors se trouve un autre bar qui donne sur une belle terrasse au milieu de laquelle trône un foyer entouré de banquettes. J'ai passé un agréable moment même si ce genre d'évènement se veut un peu trop branché pour moi. Les gens sont clairement là pour voir et être vus, pas franchement mon genre mais comme j'étais accompagnée d'amis c'est vite devenu un spectacle d'observ

Mon syndicat

  Aujourd'hui, j'ai participé à la formation "mon syndicat". C'était intéressant car le fonctionnement des syndicats est très différent de ce que nous connaissons en France. Mon emploi à l'université est un emploi syndiqué, donc quand on accepte un emploi, on prend le syndicat qui va avec.   Mon syndicat, le SEUM-1244, représente 1 600 employés de l'Université de Montréal. La cotisation - obligatoire bien entendu - me coûte 24$ par paie, ce qui fait quand même 624$ à l'année... C'est cher mais c'est le prix à payer pour avoir de si bonnes conditions de travail : grilles salariales (aucun salaire annuel inférieur à 30 000$ par exemple), vacances, régime de retraite, équité...   Nos cotisations vont à :   - notre section locale, le SEUM-1244   - le SCFP : le syndicat canadien de la fonction publique dont le siège se trouve à Ottawa. Il représente 2 200 sections locales et 600 000 personnes.   - le SCFP Québec : 487 sect

Brunch au Byblos

C'est autour d'un brunch que nous avons fait la connaissance d'un couple de Français et de leur petite fille de 13 mois arrivés récemment à Montréal. Nous connaissions le Byblos pour sa très bonne table d'hôte du soir mais pas encore pour son brunch. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est prisé quand on voit la file perpétuelle devant le restaurant. Le brunch change du traditionnel oeufs-patates-bacon-fruits. Ici, on peut prendre par exemple une omelette à la feta, aux dattes ou encore comme nous une omelette orientale avec pétales de rose, cardamome, lait et noix. Nous avons aussi choisi l'assiette de feta, olives, noix et herbes qu'on roule dans de petites galettes.   Les prix sont vraiment très doux car pour moins de 10$ on a un plat accompagné d'une boisson (thé à la menthe pour moi et jus cactus-raisin pour Frank) et de plusieurs sortes de pains sucrés ou non avec confitures originales au choix : kaki, fleur d'oranger, p

Chalet de septembre

Nous avons passé cette longue fin de semaine de la fête du travail à Mansonville, dans les Cantons de l'Est. Nous connaissions déjà le chalet l'Épicurien pour y être allés en gang il y a presque 3 ans. Cette fois, nous étions 2 couples avec 2 bébés! Donc, un chalet c'est un jacuzzi, des barbecues, des jeux, du repos, des chansons, mais aussi quelques visites. Nous avons passé la frontière américaine pour aller visiter Newport, à 30 minutes du chalet (+ 1 heure aux douanes). C'est une petite ville avec une jolie marina et quelques commerces sympas. Le Vermont c'est vraiment très vert et reposant.  Nous sommes aussi allés voir les pistes d'Owl's Head sans la neige.  La vue sur le lac Memphrémagog est superbe,  Nous repartons bien ressourcés.