Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du février, 2016

Quoi faire en septembre à Montréal?

Bar Palco à Verdun

Il y a quelques jours, je me suis rendue au lancement médiatique du Bar Palco  dans Verdun.  Nouvellement installé sur la Promenade Wellington, ce bar saura ravir les habitants du quartier et les curieux. L'ambiance y est conviviale et chaque semaine, le Palco veillera à faire rayonner le talent local avec des événements comme des prestations musicales, des vernissages ou des expositions artistiques. Un bar avec une mission culturelle, on aime ça! Ce soir-là, nous nous sommes laissés entraîner par le swing de jeunes musiciens. Quand on monte à la mezzanine, on trouve un baby foot et c'est aussi là qu'il est possible de prendre des cours de mixologie (85$ le cours mais surveillez les coupons sur vieurbaine & co) car l' École de mixologie Patrice Plante  a choisi d'y prendre ses quartiers. Je suis incapable de vous dire ce que contenait mon cocktail mais il était excellent et j'ai beaucoup aimé l'idée de la pelure de lime r

Trilogie de la séduction

J'ai assisté cette semaine à une belle soirée de musique grâce à l' Orchestre de chambre McGill  et l' atelier lyrique de l'Opéra de Montréal . Sur scène, 6 jeunes chanteurs d'opéra de la relève nous ont interprété des extraits d'opéras de Mozart et Da Ponte (à qui on doit les livrets des principaux opéras de Mozart) : Don Giovanni, Le Nozze di Figaro, Cosi fan tutte, accompagnés par les musiciens installés dans la fosse sous la direction du chef Boris Brott. Les chanteurs portaient des costumes venant de l'Opéra de Montréal et vivaient pleinement leurs rôles, nous faisant sourire à de nombreuses reprises. Bien que ne parlant pas italien, les chanteurs étaient suffisamment expressifs pour qu'on comprenne le sens global des échanges. Trilogie de la séduction, ce sont des scènes de séduction et d’infidélité jouées avec talent par 2 sopranos, une mezzo-soprano, un ténor, un baryton et une basse sur de la musique qui nous fait vivre pléthore d'

Manger au St-Hubert, un classique au Québec

Qui, au Québec, n'a pas mangé au moins une fois dans sa vie au St-Hubert ? Pas nous! Les rôtisseries St-Hubert ont fait du poulet (élevé au Québec) leur spécialité. Les succursales sont souvent divisées en deux parties : la salle à manger familiale, avec un espace de jeux pour enfants, et un bistro avec un bar, donc réservé aux adultes. Il existe aussi des St-Hubert Express , la version rapide et encore plus économique. Pourquoi allons-nous de temps en temps au St-Hubert? La nourriture est bonne, des choix santé sont possibles. C'est sûr que que l'on est loin des restaurants gastronomiques, mais c'est bon de manger de la nourriture simple, non? Le prix, bien sûr, imbattable. Les familles sont toujours très bien accueillies, aucun stress si bébé pleure ou si l'enfant a besoin de bouger. Le service est le plus souvent rapide, efficace et très courtois. Le menu du midi de St-Hubert s'appelle le MidiGo . C'est une formule table d'hô

Race au Théâtre Jean-Duceppe

Depuis quelques jours, la pièce Race se joue au théâtre Jean-Duceppe, à la Place des Arts . Je vous invite grandement à aller y assister, car c'est une pièce contemporaine qui interpellera chacun. C'est l'histoire d'un riche homme d'affaires blanc qui est accusé d'avoir violé une jeune femme noire dans un hôtel à New York. Le présumé coupable va choisir un duo d'avocats, un noir et un blanc, pour le défendre. Avant d'accepter la cause qui mêle racisme et sexe, les deux hommes ainsi que leur assistante noire vont, au travers de stratégies de défense virtuelles, soulever des questions très épineuses en relation avec les conflits raciaux, les préjugés de chacun sur tout le monde, mais aussi sur le système judiciaire américain. Le thème fait étrangement écho à la fameuse affaire DSK (en 2011), alors que cette pièce se jouait déjà à Broadway en 2009. Tout au long de la représentation, je n'ai cessé de penser à DSK, à sa relation avec ses avoca

L'Auberge Saint-Gabriel et sa fondue suisse

Dans le cadre du Festival Montréal en lumière  qui comprend un beau volet gastronomie , j'ai été invitée à découvrir le menu suisse de l’ Auberge St-Gabriel . Quand on entre dans cette auberge bâtie en 1688, on comprend tout de suite que c'est aussi toute une atmosphère qu'on vient chercher ici. De vieilles pierres, des poutres en bois, des feux de cheminée, c'est vraiment un très bel endroit décoré avec goût.  Pour la période hivernale, une fondue suisse est proposée au menu du soir  pour 37$ par personne et elle est accompagnée pour ce prix d'un beau plateau de charcuteries en entrée. Magret, saucisson, jambons, rosette avec carpaccio de champignons sur lit de moutarde à l'ancienne et pommes de terre grelot, de la bonne comfort food à partager au coin du feu. Hier soir, c'est nul autre que Marc Bolay, le propriétaire de l'Auberge Saint-Gabriel qui a préparé sa recette de fondue sous nos yeux (et devant le tourne-broche!). Plusieur

Rosewood Pub & Restaurant

Je vous ai parlé dernièrement du restaurant Joverse  qui m'avait conquise avec son "whole damn menu" permettant de goûter à plusieurs à TOUTE la carte, eh bien j'ai aussi eu l'occasion de découvrir son petit voisin, le Rosewood ! Le restaurant est disposé sur 2 étages : bars bien garnis avec jolis comptoirs en bois ou banquettes invitantes avec coussins... à vous de choisir. En amatrice de plus en plus avertie, je me réjouis dès que je vois une si alléchante carte de cocktails  (comptez 10 à 13$). Je suis loin des éternels malibu-ananas de mes débuts... Ketle One, sirop de betterave rouge, aneth frais, jus de lime . La betterave, ça peut surprendre mais c'est drôlement bon et sucré. Du côté du menu , on trouve le très gourmand plateau de charcuteries (14$) Ou la plus fraîche salade agrume et chorizo grillé (12$) Mais mon entrée préférée aura été le kefta d'agneau avec sauce yogourt et salade de concombre (12$). Un plat goûteux et