vendredi 31 mars 2017

Quoi faire en avril à Montréal?

- 1er avril : Day breaker - la première "fête-fitness" du genre à Montréal se déroulera au Théâtre Fairmount. De 10h à 13h, vous pourrez prendre part à une session de yoga, assister à des prestations artistiques et danser au son du DJ. Billets à partir de 18$.
Photo de DAYBREAKER.

- 1er et 2 avril : Le Salon Aventure et Plein Air - 200 exposants au Palais des Congrès pour parler destinations nature, équipements et sports. Billets 10 à 12$.

- 4 avril : Journée du cornet gratuit chez Ben&Jerry's - de 12h à 20h dans toutes les boutiques de la chaîne!
Histoire de la journée du cornet gratuit de Ben & Jerry's - 2016

- du 6 au 9 avril : La Braderie de mode québécoise - le rendez-vous bi-annuel incontournable des fashionistas au Marché Bonsecours.
Photo de La Braderie de Mode Québécoise.

- du 6 au 9 avril : Salon Maternité Paternité Enfants - un salon Place Bonaventure pour les familles avec enfants de moins de 6 ans. Spectacles, conférences et nombreux exposants à découvrir. Billets à partir de 14$.
Résultats de recherche d'images pour « Salon Maternité Paternité Enfants »

- 8 avril : Complètement sucres - une foire culinaire dans Hochelaga avec une compétition entre 12 chefs qui proposeront des bouchées gastronomiques à 2,50$ mais aussi de la tire, de l'artisanat et de la musique traditionnelle.

- 15 avril : Chasse aux cocos - la meilleure chasse aux cocos de Montréal, au Parc Molson. 5$ mais il faut absolument s'inscrire le 1er avril car les 200 places réservées aux enfants de 2 à 10 ans s'envolent comme des petits pains. Et comme chaque année, le Cinéma Beaubien offre un film surprise après la chasse.
Photo de Beaubien Est.

- 22 et 23 avril : Marché créatif EtsyMTL - plus de 100 créateurs proposent des produits d'ici au Technopole Angus.
Photo de Etsy Montréal.

- du 24 au 30 avril : La semaine des restaurants Golden Montréal - 8 restaurants du Mille Carré Doré proposent de très intéressants menus à prix fixes de 25 à 40$. L'occasion de découvrir ou redécouvrir le Bistro du Musée McCord, le Houston Avenue, La Société, Le Beaux-Arts Restaurant, le Petit Opus Café, le Restaurant Renoir, Le Cordial ou encore le Thursday's Montréal.


- du 28 au 30 avril : La Croisée des ateliers - Plus de 40 artisans et créateurs ouvriront leurs portes dans les quartiers de Rosemont et du Plateau. Une belle occasion d'acquérir des objets uniques directement auprès de leurs créateurs, parce que c'est toujours agréable de mettre un visage derrière un objet.
Photo de La croisée des ateliers.

mardi 28 mars 2017

Pêle mêle de mars

Voici nos découvertes du mois de mars :

- Lancement du livre Allergique et gourmand (29,95$ format papier et 22,99$ format électronique) aux Éditions de l'Homme par Dominique Seigneur.
Mère d'une enfant aux multiples allergies, l'auteur a développé dans sa cuisine des recettes pour adapter et diversifier l'alimentation de sa fille avant de les partager avec nous dans un livre car de plus en plus de personnes au Québec développent et vivent avec des allergies alimentaires. Je m'estime presque heureuse avec mon unique allergie à l'arachide car l'alimentation devient un sacré casse-tête lorsqu'on a des allergies.
On trouve dans ce livre de plus de 100 recettes les rouleaux de printemps à la surprenante fausse sauce à l'arachide
ou les excellentes mini-meringues sans œufs faites avec de l'eau de pois chiches, du sucre, de la crème de tartre, une gousse de vanille et du colorant alimentaire!

- Ouverture du bar à cocktails Le Royal sur l'avenue Mont-Royal. Ouvert du mardi au dimanche de 17h30 à 3h, ce speakeasy se trouve la porte à côté du bar à vin Rouge Gorge.
Une pièce feutrée et des mixologues nous attendent au sous-sol avec une intéressante carte de cocktails mais aussi de vins. 
Un sympathique endroit pour un 5 à 7 ou terminer la soirée en buvant une Señorita de Jalisco, une Anne de Bretagne ou encore un Godefroy de Montmirail!
- La Dent Sucrée qui a rendu notre fils heureux pour ses 6 ans avec 2 gâteaux et des macarons thème Pokémon mais aussi des chouquettes tellement bonnes que nous n'avons pas eu le temps de les prendre en photo!
Esther qui se cache derrière la dent sucrée est une blogueuse que j'avais rencontrée il y a bientôt 8 ans lors de notre arrivée à Montréal. Elle s'est lancée depuis peu de temps dans la pâtisserie professionnelle et elle réalise avec talent des commandes personnalisées en fonction de vos goûts et vos envies. Et en plus elle aime les défis et ses prix sont raisonnables. Allez faire un tour sur sa page Facebook pour voir tout ce dont elle est capable! 

Le Spa Le Finlandais qui est vraiment notre spa chouchou à l'extérieur de Montréal mais pas trop loin... à Laval! Nous avons eu la chance d'aller y passer une journée et de découvrir leur nouvelle installation : le sauna Temazcal pour ressourcer le corps et l'esprit. Impossible de s'ennuyer au Finlandais qui en plus du spa traditionnel multiplie les expériences différentes : sauna russe, expérience multi-sensorielle, expérience bulles dans l'eau ou hors de l'eau...

- Les polars québécois que je viens à peine de découvrir, shame on me. Tout d'abord Patrick Senécal dont on lit les gros pavés de 500-600 pages en quelques jours tant on est happés par les intrigues. J'ai adoré notamment L'Autre reflet paru en novembre 2016.

J'ai également reçu le livre Représailles de Kris C. Moris tout juste sorti et que j'ai dévoré. Drogue, pédophilie, meurtres, vengeances... à Rimouski. C'est vraiment agréable de lire des histoires dans notre environnement avec nos références et pas seulement en France ou aux Etats-Unis.
Résultats de recherche d'images pour « représailles kris c moris »

samedi 25 mars 2017

Crudessence, le nouveau menu

Crudessence, c'est le restaurant précurseur de cuisine végétalienne, sans cuisson, sans gluten et biologique à Montréal. 10 ans déjà qu'ils ravissent et surprennent.
Nous étions invités il y a quelques jours à découvrir sous forme de cocktail dînatoire le nouveau menu élaboré par la chef Sarah Karook. Celui-ci sera désormais servi dans les 3 restaurants et 6 comptoirs de Crudessence.
La chef s'est inspirée de classiques et espère démocratiser encore davantage ce style de cuisine.
J'ai pour ma part adoré les makis de légumes avec sauce crémeuse au gingembre ultra-frais et goûteux (12$ en entrée à la carte)

ainsi que les nouilles de courgettes et daïkon proposées à 15$ le bol.
On retrouve également d'autres jolies assiettes colorées pour les amoureux de légumes et de cuisine santé :
Salades rafraîchissantes de printemps car oui, je vous assure, c'est bien le printemps si on fait abstraction de la neige...
Lasagnes crues aux courgettes et pesto (15$) 
 Carpaccio de betteraves

Lors de la soirée, j'ai également pu constater que Kombucha et gin formaient un excellent cocktail (ici Kombucha Fury et gin Cirka).
Si vous êtes curieux, allez jeter un œil aux 20 recettes proposées sur leur site internet.

Ce nouveau menu, c'est le prétexte parfait pour retourner tester toute la créativité de Crudessence.    

Crudessence
2 restaurants à Montréal, 1 à Québec
+ 6 comptoirs dans la Province

vendredi 24 mars 2017

Brunch au LOV Restaurant

Saviez-vous que le LOV, restaurant végétarien propose maintenant des brunchs la fin de semaine?
Je suis véritablement tombé sous le charme de la déco urbaine-chic de ce restaurant. L'ambiance est excellente, c'est un endroit où on se sent tout de suite bien et une attention particulière a été portée aux détails. J'ai particulièrement aimé l'accumulation de plantes vertes partout : sur les tables, les murs, aux fenêtres, sur les meubles... Chapeau aux designers Jacinthe Piotte et Jean-Pierre Viau!
 
Nous avons testé ce tout nouveau menu brunch de cuisine botanique et écologique avec beaucoup de plaisir et de curiosité.
 Tartine d'avocat, de concombre, de piment d'Alep, fleur de sel - 6$
Oeuf bio poché en extra - 2$
 Frittata - œufs bio, patate douce, fromage bio, légumes méditerranéens et salade - 16$
Burger Buddha - galette maison, avocat, chou frisé, concombre, aïoli - 11$
Gaufre aux graines de chanvre, fruits frais, yogourt de cajou, menthe verte - 12$

Notre coup de cœur aura été pour la frittata, qui est absolument délicieuse. Légère et parfaitement assaisonnée, elle fond dans la bouche. La salade qui l'accompagne est aussi très réussie. La tartine et le burger étaient également bons, même s'ils auraient pu être un peu plus épicés/relevés. Quant à la gaufre, j'ai beaucoup aimé sa texture et le côté naturel de l'assiette.

Les boissons chaudes nous ont aussi beaucoup charmés, autant par les contenants que les contenus.
Limonade chaude, au citron, gingembre, thym et sirop d'érable - Cappuccino, avec choix de lait (ici, lait de coco)

En quelques mois, le LOV Restaurant semble avoir déjà trouvé sa clientèle, et il n'a littéralement pas désempli tout le temps où nous y étions. Déjà un MUST à Montréal !


Restaurant LOV
464, rue McGill, Vieux-Montréal
Brunch le samedi et le dimanche

Frank ;-)

mercredi 22 mars 2017

Guatemala - étape5 - Rio Dulce & Livingston

Notre séjour à Tikal et Flores aura été court mais vraiment enrichissant. Il est temps maintenant de partir pour la dernière étape de notre voyage : Rio Dulce & Livingston.

Nous avons pris un bus depuis Santa-Elena, ville jouxtant Flores, jusqu'à Rio Dulce. 3,5 heures de route, dans la forêt, avec de nombreux virages... bonjour le mal de cœur!
Nous passons une première nuit à Rio Dulce même, dans un hôtel au bord du lac, hôtel qui accueille beaucoup de marins en escale. Donc partout autour de nous, voiliers et bateaux à moteur. Un vrai dépaysement par rapport à la jungle de Tikal!
La ville de Rio Dulce n'ayant rien d'intéressant à offrir, nous prenons enfin un peu de temps pour nous reposer autour de la piscine. Ici, on est presque sur la côte Caraïbe, alors il fait bien chaud.
C'est dans cet hôtel que nous passerons la St-Sylvestre et verrons les locaux allumer des dizaines de pétards ou mini feux-d'artifice pour célébrer 2017.
Le lendemain matin, nous prenons une lancha collective (il n'y a aucune route dans la jungle) pour nous rendre à notre prochain hébergement : Finca Tatin. Sur la rivière Rio Dulce, qui rejoint le lac Izabal à la mer des Caraïbes, quelques minuscules îles et des habitations sur les rives.
Après une heure de lancha, on nous dépose à notre hôtel Finca Tatin. Installé sur la rive d'un affluent du Rio Dulce, l'hôtel est fait de bois, de hamacs et d'une grande dose de convivialité. Ici les backpackers côtoient les touristes traditionnels, et on parle toutes les langues du monde au souper collectif! Pas d'internet, mais des gens qui relaxent et discutent ensemble... les vacances quoi!
Nous avions pris une cabine privée (car nous étions 4). Ce n'est pas le luxe, mais il y a l'essentiel : des moustiquaires! Comme il n'y a pas d'électricité, le groupe électrogène est actif en journée mais arrêté à 22h chaque soir. La nuit, c'est le système solaire qui alimente quelques lampes LED dans les habitations pour pouvoir gérer les besoins les plus urgents...
Le meilleur moyen pour explorer le coin, c'est de naviguer. Alors Take a Kayak! 3 heures d'efforts pour aller admirer les rives sauvages du Rio Dulce et prendre un gentil coup de soleil. Pour se remettre de nos émotions, bonne baignade au retour dans la rivière.
Après une nuit assez spéciale où l'on a expérimenté le noir le plus total (absolument aucune pollution lumineuse) et les bruits d'animaux inconnus, nous voilà prêts pour notre excursion du jour : découvrir la ville de Livingston.
Nous prenons donc une lancha privée de notre hôtel pour nous rendre à Livingston. 40 minutes de trajet sur le Rio Dulce, qui se rétrécit et devient une sorte de canyon à un endroit.
Livingston est une petite ville portuaire située à l'embouchure du Rio Dulce et sur la baie d'Amatique, mer des Caraïbes. Cette ville totalement isolée n'a aucune route qui la relie au reste du pays. Les bateaux, plus ou moins en bon état, sont donc nombreux sur le rivage.
Livingston rayonne par sa diversité : Mayas, Indiens, Latinos et Garifunas se partagent les rues colorées. Mais ce sont les Garifunas qui donnent cette touche spéciale à la ville.
L'histoire des Garifunas est tout simplement incroyable. Au 17e siècle, des bateaux espagnols en route vers leurs colonies coulent, avec à bord des esclaves ouest-africains. Les passagers rescapés s'installent sur l'île de St-Vincent, la plus proche. Au cours de ces années passées là, ils s'adaptent et créent une nouvelle culture. Fin 18e siècle, les colonisateurs anglais rencontrant leur résistance décident de déporter une bonne partie d'entre eux vers Roatan, au large du Honduras. De cette île paradisiaque, les Garifunas se dispersent dans la région, du Belize au Nicaragua, en passant par le Guatemala.
La ville n'est pas très grande, mais est plutôt animée. Des touristes déambulent et s'attardent devant les échoppes qui vendent de l'artisanat et mangent les spécialités locales.

Ci-dessous, des rues typiques, un lavoir communal et une procession catholique.
Malheureusement, la ville de Livingston n'offre pas de plage proche du centre. Nous avons donc pris un taxi pour un petit trajet de 10 minutes, pour nous rentre à la Playa Quehueche. Après la taxi, il faut traverser un pont suspendu, et longer une mince plage très sale et quelques habitations traditionnelles.
La plage Quehueche est certes petite, mais bien entretenue : absolument aucun déchet sur la plage. Tout proche, un bar-restaurant bien pratique. Bien qu'elle ne soit pas paradisiaque, cette plage permet tout de même de prendre un bon bain de mer et de se laisser bronzer quelques instants.
Pour repartir, taxi jusqu'au port, et lancha privée jusqu'à Finca Tatin. Avec le soleil couchant, la jungle épaisse se reflète davantage dans les eaux du Rio Dulce. On croise quelques pêcheurs et des enfants qui se baladent en chaloupe. C'est juste magnifique!
Cette étape était totalement dépaysante par rapport au reste de notre voyage. La jungle, la nature, les déplacements en lancha, la culture unique de Livingston font de cette région une étape importante pour les visiteurs de ce beau pays.

Une dernière nuit à Finca Tatin et nous quittons notre jungle pour rejoindre Rio Dulce, d'où nous prendrons un bus qui nous conduit à Guatemala City. 5 heures de route dans un bus bondé, plaisir garanti!
Nous prendrons notre vol retour vers Montréal le lendemain matin. Un bilan et des conseils suivront sous peu sur le blog!

Frank ;-)