Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du février, 2020

Quoi faire en septembre à Montréal?

Le Portugal à l'honneur chez Helena Loureiro pour Montréal en Lumière

Texte et photos par notre collaboratrice Marika Le Festival Montréal en Lumière qui en est déjà à sa 21ème édition se poursuit jusqu'au 1er mars. La chef Helena Loureiro, partenaire du Festival depuis 20 ans, met en valeur sa culture d’origine. La fière ambassadrice de la culture et de la gastronomie portugaises nous propose cette année deux soupers gastronomiques concoctés avec le jeune chef invité Carlos Texeira.  Carlos Teixeira dirige, depuis 2018, la cuisine du renommé restaurant du domaine Herdade do Esporão , situé dans la région de l’Alentejo. Le jeune chef est considéré comme une étoile montante de la gastronomie portugaise. Le domaine produit certains des vins portugais les plus appréciés, avec la marque Esporão, maintenant reconnue mondialement. Il est possible de visiter le vignoble, en profitant des magnifiques jardins, avant de s’arrêter au bar à vins du restaurant. Le souper 7 services honore les saveurs uniques et fines de la région de l’Alentejo.

« Ceux qui n’existent pas » : un périple identitaire outre-mer pour sauver sa vie

Par notre collaboratrice Y.L.G Du 19 au 29 février, « Ceux qui n’existent pas », une production de Dynamo Théâtre, est présenté à la Maison Théâtre . Le spectacle pour un public âgé de 10 à 17 ans propose le récit d’une fille qui doit quitter son pays en guerre. Pour l’occasion, ma nièce, âgée de 9 ans, m’a accompagnée à la première médiatique et cela nous a permis d’avoir une discussion sur ce sujet d’actualité. Le spectacle Pour chaque définition apprise dans le dictionnaire, une jeune fille reçoit 5 cents de sa mère : «L’argent accumulé servira à accomplir tes rêves ». Malheureusement, confrontée à la guerre, l’argent servira à payer le passage pour fuir son pays. N’ayant pas suffisamment d’argent pour deux, la mère enverra sa fille seule. Cette dernière devra franchir des kilomètres dans le désert et en mer pour se retrouver dans un camp. De péripéties en péripéties, la jeune fille rencontrera plusieurs personnes sur son parcours ne sachant pas toujours en qui elle peut faire

Café Bloc : de l'escalade pour tous!

Par notre collaborateur Charles Ammoun Nous avons assisté récemment au lancement du Café Bloc , une salle d’escalade écoresponsable qui vient d’ouvrir au numéro 1211 du boulevard Saint-Laurent. Les propriétaires, Sébastien Aubé et Jean-François Gravel, ont créé cette salle d’escalade conviviale et accessible à tous en plein centre-ville. Débutant ou grimpeur aguerri, tout le monde est capable d’y trouver son bonheur. Le style d’escalade qui y est pratiqué se nomme « le bloc ». Il s’agit de grimper à de faibles hauteurs. Les grimpeurs ne sont donc pas obligés de s’y rendre accompagnés de leurs amis. Cependant, si vous vous y rendez avec vos enfants il faudra les surveiller. Chaque enfant de moins de 7 ans doit être surveillé par un adulte tandis que pour les enfants de 7 à 12 ans, 2 enfants peuvent faire l’objet de la surveillance d’un seul adulte. L’escalade de blocs, contrairement à l’escalade de hautes parois, ne nécessite pas de cordes, de mousquetons et de

Visiter le Cambodge

Arrivée : Du Vietnam par bateau en remontant le Mékong depuis Chau Doc, au Vietnam. Visa : pour les Canadiens et pour les Français, il est possible d’obtenir un visa à l’arrivée par cette frontière fluviale. Alors attention, cette frontière est soumise à de la corruption, comme plusieurs autres en Asie du Sud-Est. Le tarif officiel du visa est de 30 USD par personne pour une durée de 30 jours. Nous avons payé 34 USD par personne pour que la compagnie de bateau s’occupe de tout. Ce 4 USD rémunère ce facilitateur oui, mais inclut aussi le versement de bakchich aux agents d’immigration cambodgienne… Dates : du 29 novembre au 12 décembre 2019 (14 nuits) Logement :  Phnom Penh : Scodo Guesthouse 3 nuits Battambang : Luckyhostel 4 nuits Siem Reap : Golden Siem Reap Hotel 7 nuits Coût moyen par jour : 88,05 euros  Départ : vers Don Det (4 000 îles) au Laos, par mini-van depuis Siem Reap (25 USD/personne) Langue : le Khmer Monnaie locale :

Zoé au Théâtre Denise-Pelletier

Par notre collaboratrice Maëlle  - crédits photos : Gunther Gamper pour le Théâtre Denise-Pelletier  La question des libertés individuelles est soulevée en ce moment dans la pièce de théâtre Zoé d’Olivier Choinière jouée au Théâtre Denise-Pelletier. En pleine grève étudiante, Zoé refusant d’y participer, obtient d’un juge une injonction pour que ses cours au CÉGEP puissent être donnés. Envers et contre tous, face à la contestation extérieure, nous assistons sur scène aux échanges entre Zoé et son professeur de philosophie, éthique et politique, Luc.  Olivier Choinière est adepte des situations qui poussent le spectateur à la réflexion sur des questions sociétales : l’immigration, la politique, la pornographie, etc.  Dans cette pièce, on assiste à une joute verbale comme on en fait de plus en plus rarement au théâtre, mais également dans les débats sociétaux. Argumenter, contre argumenter, étayer ses propos, toutes ces pratiques qui font avancer le débat et la réf

« Le problème avec le rose » : une couleur pour garçon ou fille?

Par notre collaboratrice Y.L.G Du 4 au 16 février, « Le problème avec le rose », une coproduction Le petit théâtre de Sherbrooke et La (Parenthèse)  est présenté à La Maison Théâtre . Le spectacle s’adresse à un public âgé de 6 à 12 ans. Pour l’occasion, ma nièce, âgée de 9 ans, m’a accompagnée voir une représentation et elle a bien aimé, tout comme moi! Le spectacle Chaque jour, Alix, Sasha, Lou et Noa s’amusent dans un carré de jeu rose, afin de danser et créer toutes sortes d’histoires. Tout va bien pour eux, jusqu’au jour où ils entendent que le rose c’est pour les filles. Ne sachant plus quoi faire, ils tentent tant bien que mal de continuer comme ils faisaient avant. Jusqu’à ce qu’Alix veuille complètement se détacher de cette couleur et qu’il propose aux autres de faire des affaires de « gars ». Chacun tente d’y parvenir jusqu’à ce qu’ils apprennent que Noa est en fait une fille. À cet instant, tous plongent dans les méandres d’une grotte noire où chacun expl

L’Impact donne l’envoi de sa saison

Par notre collaboratrice Y.L.G Quelques semaines après avoir commencé son camp d’entraînement, l’ Impact était à Montréal le 31 janvier pour donner l’envoi de sa saison au New City Gas. Les partisans, vêtus de bleu, noir et blanc, étaient présents pour assister au dévoilement de l’équipe. Avant de voir les joueurs défiler, Kevin Gilmore, président de l’Impact, a annoncé au plaisir des fans, qu’il y aura du wifi partout dans le stade, de la livraison de nourriture dans les estrades et quelques tailgates avant les matchs (comme il a été fait la saison dernière). Évidemment, tout le monde l’attendait, le nouvel entraîneur de l’équipe Thierry Henry, chaudement accueilli sur scène. Ce dernier propose une philosophie plus offensive à l’équipe montréalaise. Quelques joueurs ont été interviewés dont l’Argentin, Ignacio Piatti. Bien qu’il fût présent, il est resté vague sur la possibilité qu’il reste toute la saison avec l’Impact. Il a simplement dit : « aujourd’