vendredi 28 avril 2017

Vins d'Alsace : Willm et Wolfberger, 2 maisons à (re)découvrir

J'ai été invitée dernièrement à une dégustation de vins d'Alsace par les maisons Willm et Wolfberger autour d'un bel atelier de cuisine.
Celui-ci avait lieu à l'Académie Culinaire et était donné par la critique gastronomique Lesley Chesterman qui nous a proposé sa version revisitée de la Flammeküeche, la fameuse tarte flambée alsacienne.
Pour en avoir mangé très souvent dans mon ancienne vie parisienne (je repense souvent à Flam's et ses menus du midi à moins de 10 euros avec nostalgie...), il faut avouer que bien que très bonne, elle était quand même plutôt éloignée de la version originale.
C'était toutefois bien agréable de pouvoir personnaliser nos tartes flambées avec les ingrédients de notre choix : chèvre, emmental râpé, champignons, sirop d'érable et bien plus.
La tarte flambée est en fait de la pâte à pain sur laquelle on dispose crème fraîche épaisse, lardons, oignons crus et que l'on "cuit à la flamme" quelques minutes dans un four à pain chauffé au bois. Un régal typiquement alsacien que l'on savoure encore plus avec un verre de vin d'Alsace!
Le Pinot Noir rosé Willm (18,15$ à la SAQ) m'a séduite par son côté sec et son petit goût de fruits rouges. Ce sera une excellente option pour les apéritifs en terrasse qui commencent!
Le W3 de Wolfberger (16,20$ à la SAQ) est également parfait pour l'apéritif. W3 car c'est un assemblage : 50% Riesling, 25% Pinot Gris et 25% Muscat avec arômes de citron et de litchi.
6 vins Willm et 3 vins Wolfberger sont actuellement vendus à la SAQ, tous à moins de 25$, ce qui font d'eux des vins abordables et largement appréciés. Wolfberger fête en 2017 ses 115 ans et ses représentants tout comme ceux de Willm étaient heureux de nous présenter leurs vins car le Québec est leur premier importateur à l'étranger depuis 60 ans. Il faut dire que les vins d'Alsace ont tout pour nous séduire!

mercredi 26 avril 2017

Il Ritorno par Circa - La Tohu

La très célèbre troupe de circassiens australiens Circa (que nous avions vue en 2015 pour son spectacle Beyond) est de retour à la Tohu de Montréal) pour son tout nouveau numéro : Il Ritorno.
Yaron Lifschitz, le directeur artistique, a fait de ce spectacle une rencontre entre danse, théâtre, cirque et musiques. Musiques au pluriel, car il y a bien deux types de musiques qui s'entremêlent brillamment durant le spectacle : de l'opéra avec un ténor et une soprano accompagnés de musiciens et de la musique électronique.
source : tohu.ca

L'opéra baroque Le retour d'Ulysse dans sa patrie de Claudio Monteverdi a été la source d'inspiration du directeur artistique, qui fait un parallèle touchant entre le retour d'Ulysse auprès de Pénélope et l'exil forcé et actuel de milliers de migrants. Cette pièce est donc très sombre, et la douleur, la peine sont palpables à chaque instant.

Ce qui est particulier dans ce spectacle, ce sont les numéros de cirque qui sont totalement au service de l'Histoire que la troupe raconte. Chaque détail, chaque mouvement participe à la narration. Les corps souffrants se contorsionnent, se mettent en équilibre, s'affaissent sur le sol, virevoltent, devant un mur noir qui évoque les murs divisant les peuples.

La noirceur du spectacle n'enthousiasmera peut-être pas les plus jeunes, mais les adultes sauront apprécier ce mélange engagé d'arts.

Il Ritorno
du 25 au 29 avril 2017
billets à partir de 38$

 Frank ;-)

mardi 25 avril 2017

Semaine des restaurants du Mille Carré Doré

Du 24 au 30 avril, c'est la semaine des restaurants du Mille Carré Doré de Montréal. C'est l'occasion de découvrir ou de redécouvrir  8 restaurants qui vous proposent pour l'occasion un menu spécial à prix fixe, entre 25$ et 40$.
Hier soir, nous nous sommes laissés tenter par le menu spécial du restaurant Houston Avenue Bar & Grill de la rue Peel. Nous ne connaissions pas encore cette chaîne de restaurants (10 franchises au Québec + 1 en Ontario) sous la direction culinaire du chef Joe Mercuri. C'était donc l'occasion parfaite!

Avant de parler nourriture, nous nous devons de souligner le design d'intérieur du restaurant. Les teintes de noir et rouge (comme le logo de la marque) donnent un look très moderne et masculin à cet espace de deux étages. Les banquettes en cuir rouges apportent quant à elle un côté cosy très agréable. L'effort a été maintenu jusqu'aux toilettes!


Ne manquez pas d'aller faire un tour aux toilettes, vous aurez également une belle vue sur la cave en descendant l'escalier.
 

Au menu, un choix parmi 3 entrées + un choix parmi 4 plats principaux, pour 30$.
Poulet épicé à la lime - parfaitement épicé et la texture est excellente!
Tataki de thon, vinaigrette ponzu/sambal - aussi beau que bon! Le mélange des textures est très agréable, et l'agrume se marie très bien aux autres saveurs.
Côtes levées cuites à feu doux, sauce BBQ à la louisianaise, frites minces, salade de chou - le plat traditionnel de steak-house! La viande était succulente, elle se détachait parfaitement des os. La sauce était aussi parfaitement assaisonnée. Un copieux régal!
Flétan rôti, croûte de prosciutto, purée de chou-fleur, sauté d'épinards, réduction de vin rouge - la croûte de prosciutto vient donner une belle texture et une saveur salée au poisson, parfait! La purée de chou-fleur était quant à elle d'une légèreté extraordinaire.

La table d'hôte de la semaine des restos du Mille Carré Doré n'inclut pas de dessert, mais rien ne vous empêche de faire un choix à la carte.
Gâteau au fromage à la vanille, biscuit graham, compote de petits fruits - 9$
Café à l'amarula et crème fouettée - 9$

Le restaurant Houston nous a conquis par l'excellente qualité de sa nourriture, ses ingrédients de saison et locaux. À noter que le service est très attentionné.

Allez donc découvrir le Houston Avenue Bar & Grill ou les 7 autres restaurants du Mille Carré Doré jusqu'au 30 avril pour la semaine des restos du Mille Carré Doré. C'est l'occasion parfaite pour bien manger et à bon prix!

 du 24 au 30 avril 2017
***
Liste des restaurants
Café Bistro du Musée McCord
Houston Avenue Bar & Grill
La Société Montréal
Le Beaux-Arts Restaurant
Le Petit Opus Café
Restaurant Renoir
Resto-bar le Cordial
Thursday's Montréal

Frank ;-)

lundi 24 avril 2017

80's Flashback au Cabaret du Casino de Montréal

Si vous aimez la musique des années 80, courrez au Cabaret du Casino de Montréal pour assister à la revue musicale 80's Flashback.
Aussi dynamique et coloré que les années 80, ce spectacle nous en a mis plein les oreilles et les yeux. De la pop (Madonna, George Michael), du rock (Europe, Bryan Adams), du disco (Donna Summer, the Pointer Sisters), des musiques de films cultes (Dirty Dancing, Flashdance, Footloose)... toutes les années 80 passent entre les mains de 5 chanteurs/chanteuses et de l'orchestre.

La mise en scène rappelle parfaitement les années 80 : costumes colorés (parfois ridicules - allô Boy George?), des chorégraphies endiablées, des éclairages dynamiques (stroboscopes!!) et l'indémodable synthétiseur. Bref, un vrai bond en arrière de 30 ans qui a ravi le public du cabaret toujours prêt à chanter et à danser.
Source : page Facebook du Cabaret du Casino de Montréal

Il faut dire que toute l'équipe sur scène travaille fort pour créer cet excellent spectacle! Nancy Fortin, Katty Bessette, David Latulipe, Yanick Lanthier et Serge Fortin offrent une qualité de chant incroyable.
Une nouvelle fois, j'ai totalement succombé à la puissance vocale, la mélodie et la présence sur scène de Nancy Fortin (chapeau bas pour la chanson très technique The Greatest Love Of All de Whitney Houston). Mais j'ai aussi été charmé par le talent du chanteur-guitariste Serge Fortin : sa voix éraillée et sa puissance ont sublimé les chansons rock, notamment Summer of 69 de Bryan Adams.

Si vous êtes un brin nostalgique des années 80 ou que vous aimez tout simplement les spectacles à grand déploiement, 80's Flashback est fait pour vous!

Cabaret du Casino de Montréal
jusqu'au 6 mai 2017
Billets à partir de 69.50$
Option souper-spectacle disponible.

Frank ;-)

dimanche 23 avril 2017

Pêle mêle du mois d'avril

- Passeport en Fût revient pour une 2e édition! J'avais beaucoup aimé cette expérience l'année dernière car pour 40$, on peut découvrir pendant 7 mois 1/2 - du 1er mai au 15 décembre 2017 - 12 microbrasseries montréalaises. À chaque brasserie visitée, un coupon nous donne droit à une pinte de bière ou à de la nourriture. Participent cette année : L’Espace public, Broue Pub Brouhaha, Pub Brewskey, Etoh Brasserie Artisanale, Yïsst, Harricana, Isle de Garde, Pit Caribou, Réservoir, Ma Brasserie, Boswell Brasserie Artisanale, Birra Bar à Bières Maison.

- GOLO : une nouvelle plateforme pour commander chez des commerçants près de chez soi des articles qu'on pourra aller récupérer ou se faire livrer. On parle ici de commandes à des restaurants bien sûr mais aussi des fleuristes, des cafés, des magasins de vêtements, des boutiques pour animaux, des librairies et bien plus.
On peut commander de son ordinateur ou sur l'application mobile. Le service est gratuit et permet d'encourager les commerces locaux, on aime ça! C'est une bonne occasion de découvrir par exemple les superbes compositions de Vertuose ou Les Brunchs de Mathieu qui ne cessent de faire parler d'eux

140 entreprises de Montréal et ses environs sont présentes pour l'instant, gageons qu'il y en aura bientôt bien plus...

- LICENCE IV, un nouveau bistro français vient d'ouvrir dans Griffintown, sur Notre-Dame.
Mur de brique, déco réussie, et de la bonne musique made in France dans les oreilles, l'endroit est prometteur.
Je n'ai testé que le mousseux importé et quelques bouchées lors de l'ouverture officielle cette semaine mais la carte nous fait voyager en France avec les classiques des bistros : soupe à l'oignon gratinée, escargots, moules, tartares, charcuterie...  
L'addition pourra rapidement être salée mais l'ardoise du midi en semaine à 18,95$ semble intéressante avec une entrée et un plat. 

- Du 20 au 30 avril, c'est le retour de l'Oystermania qui en est déjà à sa 5e édition.
Amateurs d'huîtres, faîtes-vous plaisir : 14 restaurants proposent une douzaine d'huîtres et une boisson alcoolisée pour seulement 10$! L'occasion de se régaler à petit prix et de (re)découvrir des bars/restaurants qu'on aime comme le Ê.A.T de l'hôtel W qui a accueilli la soirée de lancement, le Laloux, le Buonanotte... 
Attention, les coupons doivent être pris sur le site de Restomania pour bénéficier de la boisson alcoolisée. 


- Le Show de la Réussite a eu lieu jeudi soir au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. C'était une très belle soirée-bénéfice au cours de laquelle des stars de la chanson québécoise (Louis-Jean Cormier, Corneille, Alex Nevsky, Gabriella, Marie-Pier Arthur, Brigitte Boisjoli et Valérie Carpentier) ont accompagné les 275 jeunes du Programme Arts-Études de la Fondation Evenko.
L'envie de transmettre et le plaisir de partager faisait plaisir à voir tout comme les étoiles qui brillaient dans les yeux des jeunes. Des enseignants du Programme étaient également présents et participaient à ce spectacle de grande qualité.

- Barbounya, un bar à mézés turcs du Mile-End qui nous a séduits avec son brunch à prix unique et ses plats parfaitement assaisonnés.
Perchés sur des tabourets hauts et tournants, on déguste une carte originale dans un cadre sympathique.
Pour 16,50$, on a une planche de mezés à partager ainsi qu'un plat par personne. Une excellente adresse que l'on vous recommande si vous êtes à la recherche d'un brunch original!

samedi 22 avril 2017

Mon coup de gueule suite au premier tour des élections présidentielles françaises à Montréal

À la fois Français et Canadiens, nous sommes fiers de pouvoir exprimer nos opinions à chacune des élections, en France comme au Canada.

Il y a 5 ans, nous avions déjà voté à Montréal pour les élections présidentielles françaises. Le souvenir que nous en gardions c'était une courte file d'attente (30 minutes) pour chacun des deux tours, au collège Stanislas dans le quartier d'Outremont.

C'est donc la fleur au fusil que nous nous sommes rendus ce matin, samedi 22 avril, vers 9h30 devant le même collège, 5 ans plus tard. Et là, l'horreur! Une marée humaine qui attend autour d'un bloc complet sous une pluie fine. Ni plus ni moins que 2h30 d'attente pour pouvoir voter... ça n'a tout simplement aucun sens! Alors nous avons rebroussé chemin la mort dans l'âme.

Nous y sommes retournés en fin de soirée (arrivant vers 19h25 sachant que le bureau de vote fermait à 20h) et encore une fois nous avons été abasourdis par la file d'attente - en fait, par LES files d'attente. Parce qu'on a compris dans la journée, en discutant avec des amis, qu'il y avait une file d'attente familiale. Donc à notre arrivée, nous nous sommes glissés dans cette file qui semblait tout aussi interminable que la file "classique".
Entre 19h25 et 20h, nous avons eu la crainte que le bureau de vote ne ferme à 20h précises et qu'il n'accueille plus les électeurs passée cette heure. Heureusement, on a rapidement su, en écoutant des policiers parler, que toutes les personnes rentrées dans le périmètre surveillé par la police pourraient voter. Ouf!

Au final, nous aurons mis deux heures pour atteindre l'isoloir et exercer notre droit de citoyen. 2 heures d'attente dans le froid, dans la nuit qui s'installe. Avec absolument aucun représentant du consulat à l'extérieur, pour nous rassurer, pour nous expliquer... une organisation lamentable!
Au-delà de la longue attente fatigante dans la rue, avec un enfant et le froid, cette situation pose un réel questionnement : est-ce que l'État français veut que tous ses concitoyens votent?

Si la réponse était si claire, pourquoi n'avoir ouvert qu'un seul bureau de vote à Montréal alors qu'il y a 57 000 électeurs inscrits sur les listes dans la métropole?
En France, le ratio est d'environ 1 bureau de vote pour 1 000 électeurs... à Montréal, c'est 1 pour 57 000! Et même si on précise qu'il y avait 24 bureaux dans le même collège (24 bureaux qui se répartissent les électeurs en fonction de leur ordre alphabétique), on est toujours très loin du ratio en France. Pourquoi?
Sommes-nous des citoyens de seconde zone? Est-ce que notre vote n'a pas la même valeur qu'un Bordelais ou un Parisien?
Parce qu'en organisant un vote de cette manière, beaucoup de personnes ont tout simplement renoncé à voter, alors qu'elles avaient fait le déplacement. C'est tout simplement inacceptable de ne pas réunir toutes les conditions pour que les citoyens exercent leur droit le plus fondamental.

Alors, peut-on considérer que ce vote représente vraiment l'opinion des électeurs non-abstentionnistes? Pour ma part, je considère que NON.

C'est un délit de démocratie, un point c'est tout!

Alors maintenant, que faire?
Le minimum serait de mieux organiser le second tour des élections, le samedi 6 mai prochain. Ouvrir au moins un autre bureau de vote ne serait vraiment pas du luxe. Chers amis du consulat, vous avez deux semaines pour vous réorganiser et nous surprendre. Ne nous décevez plus!

Frank ;-)