Passer au contenu principal

Benny&Co. arrive dans le Vieux-Montréal

Mon syndicat

 
Aujourd'hui, j'ai participé à la formation "mon syndicat". C'était intéressant car le fonctionnement des syndicats est très différent de ce que nous connaissons en France. Mon emploi à l'université est un emploi syndiqué, donc quand on accepte un emploi, on prend le syndicat qui va avec.
 
Mon syndicat, le SEUM-1244, représente 1 600 employés de l'Université de Montréal. La cotisation - obligatoire bien entendu - me coûte 24$ par paie, ce qui fait quand même 624$ à l'année... C'est cher mais c'est le prix à payer pour avoir de si bonnes conditions de travail : grilles salariales (aucun salaire annuel inférieur à 30 000$ par exemple), vacances, régime de retraite, équité...
 
Nos cotisations vont à :
 
- notre section locale, le SEUM-1244
 
- le SCFP : le syndicat canadien de la fonction publique dont le siège se trouve à Ottawa. Il représente 2 200 sections locales et 600 000 personnes.
 
- le SCFP Québec : 487 sections locales, 110 000 membres dont 20 000 du secteur de l'éducation.
 
- la FTQ : fédération des travailleurs du Québec qui a 500 000 membres et fait du lobbying politique.
 
- la CSI : confédération syndicale internationale qui se trouve à Genève et représente 155 pays.
 
J'ai également appris que si la grève était un jour votée en assemblée générale, je toucherais 200$ par semaine de la part du SCFP à condition de faire 4 heures de piquetage par jour! En 2003, il y a quand même eu 3 mois de grève à l'Université de Montréal.
 
Cette formation donnée par 2 membres du SCFP Québec était très instructive et m'a donné envie de participer un peu plus régulièrement aux assemblées générales car comme on nous l'a martelé, "le syndicat, c'est nous".

Commentaires

  1. Je donne cette formation, et je suis bien heureux de lire votre texte qui confirme que l'objectif est bien assimilé par les participants !! Merci !!

    RépondreEffacer

Publier un commentaire