mardi 10 mai 2016

Costa Rica - étape 6 - Monteverde et sa forêt de nuages

Après 3 jours dans le sud de la péninsule de Nicoya, nous quittons la côte pacifique pour aller rejoindre les montagnes de la Vallée Centrale. Première destination : Monteverde.

Deux choix s'offrent à nous pour y aller :
  1. reprendre le ferry dans le sens inverse pour traverser le golfe de Nicoya
  2. contourner le golfe par la route / piste
Nous avons finalement choisi la deuxième option, malgré les 20 km de pistes en partie montagneuses qui nous attendaient. Pourquoi? Parce que, quand c'est possible, on n'aime pas reprendre les mêmes itinéraires, parce que d'autres touristes nous ont rassurés sur l'état de la piste, et enfin, parce que cette route offre un panorama exceptionnel.
C'est à Paquera que nous quittons l'asphalte pour la piste, asphalte que nous retrouverons 20 km plus loin à Playa Naranjo. 20 km, ce n'est qu'une heure d'auto après tout!
L'avantage, c'est qu'à cette vitesse, on a le temps d'admirer les sublimes paysages. D'un côté, la forêt très sèche s'étend sur les montagnes, de l'autre l'océan. Magnifique!
Dès que nous reprenons l'asphalte, la route est vraiment belle, propre, sans trafic. Vers Las Salinas, nous apercevons de nombreux marais salants.
Après 110 km assez paisibles, nous entamons la pire piste que nous ayons faite, celle qui relie Juntas à Monteverde. C'est une piste terrible, car la dénivellation est assez importante, Monteverde étant à 1300 mètres d'altitude.
 
Encore une fois, la route en valait vraiment la peine car on a l'impression d'être seuls au monde et la vue est magnifique. Mais que cette piste est affreuse! Parfois, on roulait à moins de 10 km pour passer des ornières. Inutile de dire que le 4x4 est indispensable selon moi pour pouvoir grimper jusque là-haut. Je dis ça, mais nous avons croisé des autos compacts sur la même piste que nous... ils ne devaient pas avoir un gros montant en caution auprès du loueur eux!
Nous retrouvons l'asphalte à Monteverde ainsi que la civilisation. Ce village est très jeune, car fondé par des quakers américains dans les années 1950. Fuyant la conscription durant le guerre de Corée, ils choisirent le Costa Rica pour sa non-violence, et cette région pour son climat plus frais.
Monteverde est maintenant une destination touristique importante au Costa Rica, parce que cette région abrite la forêt de nuages. C'est une forêt tropicale de montagne, très humide, qui baigne en quasi permanence dans une brume humide.
Étant donné l'afflux de touristes, le village possède tout ce dont vous avez besoin : supermarchés, boutiques souvenirs, restaurants, mais surtout de nombreux centres où se vendent des activités hors de prix, comme tyroliennes (50 USD), ponts suspendus extrêmes (30 USD), télésièges, randonnées à cheval, saut à l’élastique, canyoning (70 USD), rafting, visites de plantations de café et/ou de chocolat (35 USD), et j'en passe. De quoi vider les porte-feuilles les plus garnis.
Nous nous installons rapidement dans notre confortable B&B Tina's Casitas 
et mangeons au soda Bonanza un délicieux casado.
Nous poursuivons l'après-midi avec une visite du jardin des orchidées. Un petit jardin où nous avons passé une petite heure à admirer, avec l'un d'un guide trilingue (espagnol - anglais - français), des orchidées comme on les trouve en forêt mais aussi des orchidées d'ornement dans une serre. Nous avons obtenu beaucoup d'informations sur cette fleur mythique, sa reproduction, son milieu de vie, la variété des espèces. La visite (10 USD) s'avère donc être très agréable, d'autant plus que l'on peut y admirer d'autres types de fleurs (arômes, oiseaux du paradis etc.).
Nous finissons l'après-midi avec un magnifique soleil couchant au Choco Café Don Juan, où nous buvons un délicieux chocolat chaud et partageons un brownie très fondant.

Jour 2 : visite de la forêt de nuages.

Nous avons choisi de nous promener dans la Monteverde Cloud Forest Biological Reserve plutôt que la réserve de Santa Elena sur les conseils du blog Carnets-voyage.org. Le prix d'entrée est élevé, 20 USD, mais c'est un parc qui vit uniquement grâce aux entrées et aux dons. Il faut venir tôt dans cette réserve car le stationnement est assez petit, mais aussi parce que les animaux se cachent quand la chaleur de la journée augmente.
Nous commençons par le Sendero Camino puis bifurquons sur le Sendero Bosque Nuboso.
Sur le chemin, nous croisons deux Pénélopes unicolores et un coati.
Joli point de vue sur la forêt environnante.
Le long du chemin, une flore extraordinaire, dont de nombreuses orchidées sauvages.
Au bout du chemin, nous marchons sur une crête et arrivons à un point d'observation où la vue sur la forêt et ses nuages est imprenable. À l'horizon, l'océan pacifique se distingue, lorsque le temps le permet.
Pour mieux vous rendre compte de la vue et du vent, une petite vidéo pour vous:

Sur le chemin qui nous mènera au pont suspendu, nous croisons un quetzal femelle, l'oiseau emblématique du Costa Rica. Malheureusement, nous n'aurons pas vu de mâle.
Le pont suspendu duquel nous pouvons admirer la canopée.
Nous prenons ensuite le Sendero Wilford Guindon puis un autre sentier pour arriver à une jolie cascade.
Sur le chemin qui nous ramène vers l'entrée du parc, nous sommes happés par un spectacle incroyable: une dizaine de singes araignées joue, se poursuit dans les branches des arbres au-dessus de nos têtes. Nous sommes 6-7 touristes à admirer le spectacle, tout en tentant d'éviter les branches que cassent les singes.
Après presque 5 heures de promenade dans cette magnifique réserve, nous allons rapidement admirer des colibris devant le Colibri Café, tout proche de l'entrée de la réserve. Il y a de nombreux colibris, ce n'est pourtant pas facile de les photographier.
Nous aurons passé deux très belles journées à Monteverde à admirer faune et flore.

By Frank ;-) 


Notre itinéraire de 14 jours, étape par étape :
Étape 3 : Uvita et sa région
Étape 4 : Jaco
Étape 7 : le volcan Arenal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire