mercredi 4 mai 2016

Costa Rica - étape 5 - Le sud de la péninsule de Nicoya

Pour se rendre sur la péninsule de Nicoya, nous avions deux options : soit prendre le ferry pour traverser le golfe de Nicoya soit contourner le golfe en auto. Nous avons choisi la première option car elle était plus rapide et qu'elle nous permettait de faire un tour de bateau.
Donc, direction la ville de Puntarenas, à 1h30 de route de Jaco. Cette ville, installée sur une péninsule, n'a pas grand intérêt, donc inutile d'en faire une étape. Pour se rendre à l'embarcadère, il faut traverser toute la ville, jusqu'au bout de la péninsule. Nous sommes arrivés 1 heure avant l'heure prévue du départ du ferry afin de nous assurer de pouvoir monter à bord, car il n'y a que 6 départs par jour.

Tarif pour la voiture + le chauffeur : 20 USD
Tarif passager : 1.50 USD / adulte
Durée de la traversée : 1h10 environ
À bord, vous pourrez admirer le paysage depuis les différents ponts ou bien depuis la grande cabine climatisée. Un bar est à disposition et en se promenant un peu, on arrive à attraper le wifi.
Une fois arrivés à Paquera, nous prenons la route direction Montezuma. Pour ceux qui s'inquiètent de l'état de cette route, arrêtez tout de suite de vous faire de la bile! La route est nickel, quasi neuve, jusqu'à Cobano. Ensuite on tourne à gauche pour rejoindre Montezuma, à partir de là, la piste commence. Comptez 1h15 de Paquera jusqu'à Montezuma.
Mais avant de rejoindre Montezuma, nous déjeunons d'excellents casados dans un soda à Cobano, où nous avons une vue directe sur la cuisine.
Nous avions choisi  pour notre séjour de 3 nuits une cabine de Casacolores, situé à 1.5 km de la plage de Montezuma. Plusieurs cabines sont installées dans un joli jardin tropical agrémenté d'une superbe piscine et un hamac sous chaque galerie.
Avant que la nuit ne tombe, nous filons rapidement à Montezuma Beach pour un petit bain. Sur  la première plage, les vagues sont trop fortes et il y a trop de roches, nous n'avons donc pas pu nager, même si cela nous a bien divertis.

Nous sommes donc allés sur la grande plage de Montezuma pour prendre un bon bain et ramasser quelques coquillages. Les plages de Montezuma étant orientées vers le sud, on ne voit pas le soleil se coucher sur la mer, mais cela n'empêche pas de profiter du rougeoiement du ciel.
Pour l'anecdote, Montezuma est surnommée Montefuma, car l'herbe semble y être plus fumée que le tabac.
Jour 2

Au programme du matin, la cascade du village. Pour y accéder, il faut se garer juste après le petit village, tout proche de l'embouchure du Rio Montezuma.
Ensuite, on se chausse bien et on remonte le lit de la rivière (asséchée quand nous y étions). On saute donc de pierres en pierres, par-dessus un filet de rivière. Cela nous a pris 30-40 minutes, avec un enfant. La cascade est assez haute, le débit assez faible en cette saison. Toutefois, la petite retenue d'eau est assez grande pour accueillir très confortablement la trentaine de touristes avec qui nous avons partagé le bain. Les plus téméraires pourront grimper autour de la cascade pour faire des sauts. Par contre, pour accéder aux cascades supérieures, il vous faudra emprunter un chemin assez raide sur une propriété privée ($). L'eau de la cascade est fraîche, donc très agréable lorsqu'il fait plus de 35 degrés.
Après une bonne heure de baignade, nous sommes repartis dans l'autre sens, toujours dans le lit de la rivière. Et nous avons fait une rencontre qui restera gravée longtemps dans nos mémoires : une dizaine de singes à tête blanche jouaient comme des fous autour de la rivière, sautant de branches en branches, se coursant. Un moment magique!
Nous avons ensuite mangé rapidement au bord d'une plage de Montezuma, au Chico's Playa Bar Restaurante. Le poisson y était excellent et la vue sur la mer imprenable.
Nous avons ensuite repris la route piste pour aller nous baigner sur la plage Malpais, située à l'ouest de la péninsule de Nicoya. Seulement 23 km les séparent, mais comptez une heure, tellement la piste est difficile par endroits.
Mais le détour vaut la peine! La plage est sublime, immense. C'est agréable avec des enfants car on a pied longtemps dans la mer. Il y a toutefois de belles vagues, on comprend pourquoi c'est un repaire de surfeurs.
 Le coucher de soleil y est absolument splendide. 
La contrainte d'attendre le coucher de soleil, c'est de faire la route piste du retour de nuit...
Jour 3

Pour notre dernière journée dans le coin, nous avons opté pour la visite du Parque Nacional Curú situé entre Tambor et Paquera. Comptez 10 USD pour l'entrée du parc.

Nous y avons vu un singe-araignée, qui marchait comme un homme.
Une très belle forêt humide, puis tropicale sèche.
Nous avons croisé des coatis,
des cerfs de Virginie, des singes hurleurs et un agouti.
Les iguanes, c'est monnaie courante, mais on ne se lasse pas de les observer.
Entre la forêt tropicale sèche et la plage, une grande mangrove qui abrite des crocodiles, qui se sont montrés très timides.
Une jolie plage avec absolument personne.
Et encore la rencontre de singes à tête blanche, qui font encore et toujours le spectacle.
 

Nous avons passé au final presque 3 heures dans ce parc qui vaut vraiment le détour. Nous avons ensuite testé la plage de Tambor avant de reprendre le chemin vers Montezuma.

 
Notre étape de trois jours dans le sud de la péninsule de Nicoya a été un véritable régal. Ce n'est pas étonnant d'y croiser autant de touristes bobos, de personnes venues faire des retraites de yoga ou tout simplement de gens comme nous, à la recherche de la "pura vida".

By Frank ;-)

Notre itinéraire de 14 jours, étape par étape :
Étape 3 : Uvita et sa région
Étape 4 : Jaco
Étape 7 : le volcan Arenal
 

Aucun commentaire: