vendredi 15 avril 2016

Costa Rica - 5 bonnes raisons d'y aller et des conseils pour bien préparer son voyage

Nous voilà de retour de notre périple au Costa Rica. Deux semaines de découvertes, de beaux paysages, de faune sauvage, de dépaysement. Nous sommes enchantés de notre voyage!

Nos 5 bonnes raisons de voyager au Costa Rica

1- Parce que la faune et la flore sont préservés à grande échelle

La forêt tropicale recouvre 34 % du territoire et chiffre impressionnant, malgré sa faible superficie (comparable à la Suisse), le Costa Rica abrite 5 % de la biodiversité de la planète. Amoureux de la nature, vous êtes attendus!


2- Parce ce que c'est une destination familiale facile

C'est un pays très touristique, les Ticos ont l'habitude d'accueillir des étrangers. La langue anglaise est donc assez largement parlée dans les zones touristiques, et ailleurs, on se débrouille avec nos vieux rudiments d'espagnol et un petit dictionnaire de voyage en cas de pépin. Pour les familles, les chambres d'hôtel avec deux lits sont monnaie courante, et au restaurant, bien qu'il y ait rarement des menus enfant, les plats sont suffisamment copieux pour demander une autre assiette et partager avec votre progéniture. Enfin, il n'est pas difficile de faire marcher les enfants dans un parc naturel quand ils comprennent qu'à tout moment, ils peuvent tomber sur un nouvel animal sauvage.

3- Parce que c'est aussi une destination soleil/plage

Il y fait chaud, voire très chaud (quasiment 30 degrés tout le long de notre voyage les 2 premières semaines d'avril) et les plages variées : sable blanc/doré/gris/noir/rouge; vagues importantes pour les surfeurs/mer d'huile pour les barboteurs; des plages touristiques mais aussi des plages très sauvages où vous bronzerez seuls (attention, le naturisme est proscrit!).


4- Parce ce que les vols ne sont pas très chers

San José est à seulement 7 heures de vol de Montréal (12 heures depuis Paris), mais aucun vol direct malheureusement. Il faut compter en général entre 450$ et 500$ pour un aller-retour depuis Montréal, par contre il vous faudra compter 800 à 1 000 euros depuis Paris.


5- Parce que c'est l'aventure!

Si vous voulez explorer le pays, aller un peu en dehors des sentiers battus, il vous faudra un 4x4, c'est sûr. Bien que nous y étions durant la saison sèche (qui s'étend de décembre à avril globalement), on a emprunté tellement de pistes que cela n'aurait pas été gérable sans un 4x4. En 14 jours, nous avons parcouru environ 1 200 km, passé plus de 30h en voiture (parfois à 20 km/h pendant 1 heure sur une jolie piste cahoteuse en montagne), mais les trajets permettent d'observer les paysages, de prendre le pouls du pays en écoutant Radio Dos (99.5FM).

Alors, ça vous tente?


Nos conseils d'amis pour un périple réussi

- Se déplacer en voiture

Si vous voulez/pouvez voyager en toute indépendance, louez un 4x4. Les Ticos sont globalement respectueux sur la route, on conduit donc sans grand stress. La nuit, c'est un peu plus difficile, il faut bien se l'avouer : peu de routes éclairées, piétons/vélos/animaux peu visibles.
Le GPS est quant à lui vital, les indications routières étant plus que sporadiques. Le prix de location d'un GPS chez les loueurs d'autos étant exorbitant (10 USD par jour!) et étant impossible d'acheter la carte du Costa Rica pour la télécharger sur notre GPS canadien, nous avons utilisé l'application communautaire Waze sur ma tablette. Une fois arrivés dans le pays, connectez-vous en wifi et chargez la carte du Costa Rica. Ensuite, sans forfait internet mais grâce à la géolocalisation activée, Waze vous servira de GPS et cela complètement gratuitement. On a adoré l'application, sa gratuité, on a toutefois moins aimé ses (rares) arrêts intempestifs qui se coordonnaient plutôt mal avec les bugs de ma vieille tablette.

- Le budget sur place

C'est là que ça fait mal! C'est le pays le plus cher d'Amérique Centrale. Pour référence, un Costaricien gagne en moyenne 800 USD par mois. Malgré cela, un casado (plat typique) coûte 6 USD, un litre et demi d'eau de source 2 USD, une bière au supermarché 1.50 USD, 12 œufs 4 USD, un ananas 3 USD, un expresso au café 1.50 USD, 1 kg de pâtes 4 USD. Un repas pour deux au restaurant nous coûtait autour de 24 USD pour un plat et un soda/bière chacun. Droit d'entrée dans un parc national : entre 15 et 20 USD par personne. Une nuit dans un bon hôtel entre 60 et 80 USD. Location d'un 4x4 : 35 USD par jour (sans compter les assurances!). C'est donc déjà assez cher en USD, alors avec un dollar canadien faible, c'est un challenge que de rester dans un budget raisonnable.

- L'itinéraire

Nous avons pris nos billets d'avion secs, ne restait plus qu'à faire notre itinéraire personnalisé. Pour se faire une idée de ce qu'il y a à avoir, à ne pas manquer, on potasse plusieurs guides touristiques empruntés à la bibliothèque, on lit des blogs et des sites internet, et on consulte les itinéraires de voyagistes.
Deux semaines de voyage, c'est déjà bien, mais impossible de parcourir tout le pays en si peu de temps, il nous fallait donc faire des choix. Nous avons finalement choisi un début de voyage le long de la Côte Pacifique pour continuer ensuite dans la Vallée Centrale et enfin San José, la capitale. On aurait pu faire d'autres combinaisons comme Vallée Centrale/Côte Caraïbe (avec le grand parc national Tortuguero) ou bien nord-ouest Guanacaste/Vallée Centrale ou encore péninsule d'Osa/Côte pacifique. Nous avons choisi cet itinéraire car il nous semblait offrir le plus de variétés de paysages, qu'il nous permettait de circuler en auto tout le long sans faire trop d'heures de route (il faut penser au petit hein!) et que l'on pouvait y admirer des somptueux couchers de soleil sur le Pacifique.

Voici donc nos étapes. Je vous en dirai un peu plus dans une série de billets illustrés dans les prochains jours.

Notre itinéraire de 14 jours, étape par étape :
Étape 3 : Uvita et sa région
Étape 4 : Jaco
Étape 7 : le volcan Arenal


By Frank ;-)

1 commentaire:

celine thivet a dit...

je suis impatiente de voir les photos !! :-D