Le Cirque du Soleil rend hommage aux Cowboys Fringants à Trois-Rivières


Par notre collaboratrice Maëlle


 Photo : Maëlle Souffrin-Ammoun

Nous avons assisté le 17 juillet à la première du spectacle Joyeux Calvaire, Hommage aux Cowboys Fringants, imaginé et créé par Cirque du Soleil Événements + Expériences

Dans un environnement incroyable, l’amphithéâtre Cogeco que nous avons découvert par la même occasion, accueille jusqu’au 17 août la troupe de 27 artistes provenant des quatre coins de la planète. 

Si vous ne connaissez pas encore ce lieu de spectacle à Trois-Rivières, vous devez y faire un tour. Il se prête vraiment bien au spectacle féerique que nous avons admiré! Partiellement ouvert sur le fleuve et la nature, c’est vraiment un chef d’œuvre d’ingéniosité. 

Photo de presse par Valérie Bergamo


Joyeux calvaire, Hommage au Cowboys Fringants 


Sous la direction créative de Daniel Fortin, mis en scène par Jean-Guy Legault, ce spectacle de 75 minutes nous entraîne dans l’univers riche des Cowboys Fringants. Ce groupe québécois reconnu et admiré depuis deux décennies, aux musiques variées et résolument modernes, a donc été choisi pour ce nouvel hommage du Cirque du Soleil, qui a déjà revisité le monde de Robert Charlebois ou encore du groupe Beau Dommage. 

La trame du spectacle tourne autour d’une jeune fille vivant dans une banlieue somnolente, qui cherche à s’évader et fantasme sur un monde différent. Porté par les paroles résonnantes des Cowboys Fringants (dont la musique a été réinterprétée par Jean-Phi Goncalves), ce spectacle touche toutes les générations. 

Photo de presse par Valérie Bergamo

Nous avons adoré la mise en scène, les costumes et les décors. La prestation des artistes nous a fait tantôt frissonner, tantôt ému et émerveillé. 

Nous avons redécouvert les chansons sous un autre angle, tout semblait couler et se fondre en un seul et même univers. Nous avons apprécié les numéros dansés qui ponctuaient les prestations des trapézistes, acrobates et équilibristes. Mention toute particulière au numéro de cadre russe qui m’a causé quelques frayeurs, aux tissus aériens si beaux mais également à l’artiste aux cerceaux, poétique à souhait. 

Photo de presse par Valérie Bergamo

N’attendez pas trop pour vous décider, le spectacle est déjà complet certains soirs et il vaut vraiment le détour. Les billets, à partir de 49 $, sont en vente en ligne au www.amphitheatrecogeco.com et à la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson au 819 380-9797 ou au 1-866 416-9797.