Découvertes gourmandes de mai



- L'Oystermania est de retour jusqu'au 3 juin : 10$ pour une douzaine d'huîtres et une consommation alcoolisée, c'est l'occasion de se faire plaisir et de découvrir de chouettes endroits comme La Garde Partagée, Le Lab ou le Bord'elle par exemple! Billets à acheter ICI.


- Le Salon International de l'Alimentation (SIAL) se tenait à Montréal du 2 au 4 mai et j'ai eu l'occasion d'aller y faire un tour. Ce salon réservé aux professionnels regroupait plus de 1 000 exposants de 50 pays, venus présenter leurs produits, emballages et nouveautés alimentaires.

J'y suis notamment allée pour la très intéressante conférence de Jérôme Ferrer (chef du Groupe Europea qu'on ne présente plus) et François Pageau (professeur à l'ITHQ) sur la diversification des revenus en restauration.


Jérôme Ferrer est l'exemple même du restaurateur qui a su se diversifier avec son restaurant gastronomique Europea, sa chaîne de fast food Chez Jerry, ses camions de bouffe de rue et sa Boîte du Chef de plats cuisinés. De ses succès et ses échecs, il a su tirer des leçons pour avancer et il partage avec générosité son expérience.

Sachant que seulement 30% des restaurants atteignent les 5 ans d'existence et 15% les 9 ans, les défis à relever sont réels et nombreux. Les marges de profit étant aussi particulièrement basses (3% annuellement selon lui), il faut savoir se diversifier pour survivre dans un marché compétitif et réaliser des économies d'échelle. Il a comparé dans ce sens la restauration aux maisons de haute couture qui sont obligées de faire aussi du prêt-à-porter pour être rentables.

Jérôme Ferrer a également exposé qu'en France, un restaurant devait attendre 10-15 ans pour accéder à la notoriété alors qu'ici le buzz médiatique peut faire la réputation d'un restaurant dans un sens comme dans l'autre en 2 ou 3 mois seulement. Il regrette le manque d'intégrité des journalistes, les clans et pressions, et préfère faire confiance aux blogueurs mais surtout aux relations en direct avec ses clients via son infolettre.

J'ai trouvé également très intéressante son idée de faire régulièrement des livres de recettes qui ne lui rapportent pas forcément d'argent mais qui lui permettent à chaque fois d'être reçus par de nombreux médias et d'ainsi sauver un énorme budget publicitaire qu'il n'aurait pas les moyens de se payer. Vous l'aurais compris, cette conférence était très inspirante!

- Dans le cadre du SIAL, j'ai été invitée à découvrir l'huile d'olive extra vierge Oleiva qui est la gagnante du Produit de l'Année 2018 dans la catégorie condiments. Produite en Tunisie par les 3 générations de la famille Slama dans un souci de transparence, c'est une huile aromatique aux grandes qualités nutritives. 


On la trouve au prix d'environ 9$ le litre chez Olive & olives au marché Jean Talon ou à la Coop alimentaire de Montréal dans Saint-Léonard. 


- Je suis allée au séminaire du World Class Canada sur les tendances en mixologie qui avait lieu à l'Hôtel Fairmont Reine Élizabeth. Les intervenants ont abordé les thèmes de la démocratisation des cocktails, de la révolution des cocktails à la maison et de la convergence entre cuisine et mixologie tout en nous présentant quelques cocktails signatures.


Le World Class Canada est une initiative de Diageo, un leader mondial de boissons alcoolisées (Johnnie Walker, Tanqueray, Smirnoff, Baileys, Guinness et bien d'autres). Créé en 2009 pour soutenir la culture cocktail, le World Class est une compétition mondiale de mixologie qui comprend aussi un volet formation et sensibilisation à une consommation responsable.


Suite au séminaire, nous avons pu déguster des cocktails tous plus créatifs les uns que les autres et la compétition qui réunissait les 10 meilleurs barmen du pays sélectionnés préalablement dans chaque région a couronné Christopher Enns meilleur barman du concours Diageo World Class Canada, édition 2018. Ce dernier qui travaille au Fairmont Pacific Rim de Vancouver, se rendra à Berlin pour représenter le Canada lors de la finale World Class Global au mois d'octobre.



- Comme Montréal est une ville très "cocktails", nous avons également profité d'Invasion Cocktail qui avait lieu du 14 au 20 mai.


Il était possible de déguster 250 cocktails à bas prix dans 30 bars et restaurants participants grâce à un passeport gratuit. La nouveauté cette année a été l'installation d'un QG Invasion Cocktail au Livart pour 3 soirs, permettant de réunir différents barmen et cocktails et même endroit. Nous avons passé une joyeuse soirée et apprécié le talent créatif des barmen montréalais. L'occasion notamment de découvrir des produits comme le délicieux vermouth Kayak produit par Les Spiritueux Ungava.



- Une autre belle découverte : les surprenantes pizzas à base de choux-fleur de la marque américaine Caulipower. Ces pizzas surgelées arrivent sur le marché canadien avec 4 saveurs : margharita, 3 fromages, végétarienne et la pâte nature et sont faites au Canada.



La pâte a un petit goût très agréable sans qu'on reconnaisse totalement le goût du chou et la texture est plus légère qu'une pâte traditionnelle. Ces pizzas ne raviront donc pas seulement les personnes intolérantes au gluten mais aussi celles qui recherchent un goût différent et une pâte plus riche en protéines et en vitamines tout en étant moins calorique.


Nous avons aussi trouvé particulièrement intéressant le fait de pouvoir acheter la pâte à pizza nature et de la personnaliser avec nos ingrédients frais préférés. À noter aussi qu'il sera bientôt possible d'acheter le mélange sec sur Amazon pour pouvoir faire la pâte à la maison!



- Été rime avec rosé, n'est-ce-pas? Voici deux belles découvertes :

Chateau Bellevue La Forêt (vendu à 14,55$ en SAQ) est un rosé toulousain (A.O.P. Fronton) fait à base de Gamay (15%) et d'un cépage unique importé de Chypre au XIIe siècle : La Négrette (85%). Au nez, ce vin est légèrement acidulé, avec quelques notes d'agrume. En bouche, c'est un ravissement. Un vin idéal à consommer à l'apéritif ou qui accompagnera parfaitement des tapas, charcuteries, sushis et même des desserts à base de fruits rouges.


Vivre dans la nuit est un vin rosé italien qu'on peut acheter en épiceries ou dépanneurs (12,14$ en ce moment chez Métro). Sa bouteille très girly avec des dessins de fleurs en dentelle attirera sans aucun doute le regard des femmes.  

Ce nouveau rosé est un assemblage de Sangiovese et d’un cépage indigène peu connu, le Negroamaro qui vient de la région des Pouilles. C'est un vin très frais aux arômes de fruits rouges, parfait compagnon des BBQ estivaux. Rendez-vous le mois prochain pour d'autres découvertes gourmandes!


Rendez-vous le mois prochain pour d'autres découvertes gourmandes!

Aucun commentaire:

Présenté par Blogger.