La Femme (à la) Fontaine - bar à vin naturels décalé

La Femme Fontaine a ouvert ses portes en septembre 2017 mais devant les résistances de l'administration (et de l'opinion), elle est devenue La Femme à la Fontaine.


La Femme à la Fontaine est un bar qui propose des vins naturels dans la Petite Italie. Un bistro de quartier où l'Art est mis à l'honneur. Discutez avec les serveurs et vous verrez que la plupart sont des artistes, tout comme les 2 propriétaires : Julia Daigle du groupe électro-pop Paupière et  Brett Stabler, artiste conceptuel.


Le local qui peut accueillir 70 personnes assises vient de recevoir le prix du meilleur design de l'année par le site Eater Montréal. On retrouve une déco kitsch et hétéroclite avec lumière tamisée, de la musique plutôt excentrique et électro à un volume sonore élevé. C'est donc la place parfaite pour aller festoyer entre amis et accessoirement faire des rencontres...


On vient à La Femme à la Fontaine principalement pour découvrir et déguster des vins de plus en plus à la mode : des vins "naturels" ou "natures". Ce sont généralement des vins de petits vignobles où les vignerons se sont occupés de toutes les étapes de la production du vin, de la vigne à l'embouteillage, sans traitement chimique ni ajout quelconque. Bref, ce sont des vins produits le plus "naturellement" possible.


On retrouve à la carte une trentaine de vins européens minutieusement sélectionnés, quelques uns vendus au verre (à partir de 9$) sinon à la bouteille (de 40 à 150$). Des nouveautés sont constamment ajoutées au fur et à mesure des découvertes de l'équipe.

Photo de Femme à la Fontaine.

Le jeune chef Maxime Gaudet fait des miracles dans la micro-cuisine et renouvelle souvent son menu à prix raisonnable avec des plats de 6 à 20$ aux saveurs méditerranéeennes : pâtes, gnocchis, charcuteries à partager... qui s'accordent pafaitement avec les vins.


Lors de la soirée d'ouverture médiatique, j'ai eu l'occasion de découvrir le Frico del fattore, un plat crémeux et roboratif à base de fromage, pomme de terre et oignon, servi traditionnellement aux vendangeurs et vignerons du Frioul en Italie et servi avec un vin orange, qui est un vin blanc vinifé comme du vin rouge. 


Mon vin coup de coeur de la soirée a été le Pinot noir Trousseau Les Clous du Domaine de l'Aigle à  Deux Têtes (un Côtes du Jura) qui s'accordait parfaitement au magret de canard cuit à point.


Si vous cherchez un bar décalé qui vous fera découvrir des vins originaux tout en offrant quelques plats simples très bien exécutés, c'est une adresse à mettre sur votre to do list!



6568, boulevard Saint Laurent

Ouvert mardi-mercredi de 18h à minuit
jeudi jusqu'à 0h30
vendredi-samedi jusqu'à 1h30

Aucun commentaire:

Présenté par Blogger.