vendredi 9 septembre 2016

En cas de pluie, aucun remboursement

On me demande régulièrement si je fais un article lorsque je n'ai pas aimé une sortie à laquelle j'ai été invitée. La réponse est qu'en général, j'ai plutôt tendance à nuancer mon propos en faisant ressortir le positif ou à ne pas écrire. Mais aujourd'hui, si j'ai choisi de vous parler d'En cas de pluie, aucun remboursement, la pièce qui ouvre la saison du réputé Théâtre Jean Duceppe de la Place des Arts, c'est parce que si ce n'était vraiment pas à mon goût, il semble que de nombreux spectateurs (et critiques) aient apprécié.
Écrite et mise en scène par le québécois Simon Boudreault, la pièce raconte l'histoire d'une lutte de pouvoirs pour prendre la succession d'un parc d'attractions. Le King du Royaume du Super Fun a eu un incident cardiaque la fin de saison précédente et les 3 capitaines des sections piscine, manèges-jeux d’adresse et restauration-animation espèrent bien reprendre le trône. Il faudra également compter sur la fille du King incompétente et fan de selfies, un nouvel employé bossu ambitieux et comploteur et un chef de la sécurité bègue et puceau. Trahisons, complots, les relations interpersonnelles à leur meilleur dans le monde professionnel!
DUCEPPE_EncasdePluie_104-web
Certes, quelques scènes prêtent à sourire comme celle dans un manège ou la conversation du père et de la fille en mascottes mais les personnages caricaturaux, quelques échanges potaches, le joual franglais et la forme en général n'auront pas réussi à me faire apprécier le fond, une comédie politique sur l'ambition et la lutte de pouvoirs. 
DUCEPPE_EncasdePluie_063-web
Crédit photos : Caroline Laberge


Théâtre Jean Duceppe de la Place-des-Arts
Du 7 septembre au 15 octobre 2016
Billets de 54 à 60$

Aucun commentaire: