lundi 17 août 2015

Le Dîner en blanc à Montréal

Pour la 7ème année consécutive, le Dîner en blanc a pris ses quartiers à Montréal et j'ai eu la chance d'y assister.
Mais qu'est-ce que c'est au juste le Dîner en blanc? Un concept né à Paris il y a 27 ans : un très chic pique-nique dans un lieu gardé secret jusqu’au dernier moment, dans l'un des plus beaux sites de la ville avec des invités vêtus de blanc de la tête aux pieds.
Pour pouvoir participer, il faut être invité par un participant actif ou tenter sa chance en s'inscrivant sur la liste d'attente. Il faut ensuite s'acquitter des frais : 25$ sans le transport ou 30$ avec le transport en bus depuis plusieurs points de ralliement + 8$ pour la carte de membre.
Chacun prépare soigneusement sa tenue : des vêtements blancs et élégants, si possible avec une touche d'originalité tant qu'elle reste de bon goût.
Puis amener une table (qui sera recouverte d'une nappe) et une chaise blanche, un panier contenant son repas de qualité avec de la « vraie » vaisselle, du vin ou du champagne. Carton, plastique, papier, ainsi que les spiritueux et la bière sont interdits. Les règles à respecter sont nombreuses mais garantissent d'assister à un événement de toute beauté qui célèbre l'Art de vivre.
Nous n'avons été prévenus par SMS que 45 minutes à l'avance de l'emplacement du Dîner et cela contribue à l'excitation de participer à cette superbe soirée.
C'est donc sur le coup de 19h que les 5 500 convives ont envahi le Quai de l'Horloge du Vieux-Port de Montréal, arrivés en transports en commun ou en bus avec des organisateurs.
En quelques minutes, tout le monde s'est installé aux places attribuées, les hommes d'un côté et les femmes de l'autre.
Tous les participants jouent le jeu et certains avaient de superbes tables avec lumières et décorations florales.
Pour lancer le début du repas, les invités ont été invités à faire tourner leurs serviettes (Patrick Sébastien, sors de ce corps!).
Pour la première fois cette année, le Chef étoilé Jérôme Ferrer proposait des paniers repas forts appétissants de 29 à 55$ par personne : menu de la mer, de la terre, végétarien et dégustation terre et mer.
Installés dans le lounge réservé aux médias, nous avons pu déguster certains des plats proposés.
Eh bien je peux vous dire que du pop-corn à l'huile de truffe blanche et parmesan, ce n'est pas "juste" du pop-corn!
Sans surprise, j'ai vraiment aimé chacun des plats proposés parfaitement accompagnés par le mousseux et le Chardonnay J.P Chenet qui se détaille à 13,95$ à la SAQ.
À 21h, c'était le moment d'allumer les feux de Bengale et d'ouvrir la piste de danse.

Des danseuses exotiques nous ont montré l'exemple!
C'était vraiment une très belle soirée, une expérience féérique à vivre au moins une fois dans sa vie, d'autant plus que chose extraordinaire : aucun Dîner en blanc n'a encore été gâché par des intempéries météorologiques!

À 23h, tout le monde plie bagage sans débordement, remportant ses déchets pour laisser le site aussi propre qu'à l'arrivée. Car si Le Dîner en blanc est de plus en plus populaire et existe maintenant dans plus de 60 villes sur les 5 continents, il se fait toujours de façon illégale, sans autorisation préalable. Mais comme l’organisation est extrêmement bien rôdée et que l'événement contribue au prestige de la ville, la tolérance est grande...

Pour vivre l'événement comme si vous y étiez, allez faire un tour à la galerie photos sur notre page Facebook !
 
 
* Article fait suite à une invitation médias mais tous les avis nous sont propres. 

Aucun commentaire: