vendredi 31 janvier 2014

Bilan de mes lectures 2013

J'avais fait un bilan de mes lectures 2012 et je renouvelle l'expérience cette année. J'ai lu 66 livres en 2013 et voici ceux qui m'ont le plus marquée :

1/ Toutes les femmes s’appellent Marie de Régine Deforges, un roman dérangeant qui fait réfléchir.
Une mère va jusqu'à donner son corps à son fils handicapé mental pour le protéger. Ce livre est bouleversant et soulève la question des besoins physiques des personnes handicapées, un sujet tabou en France où l'assistance sexuelle est encore assimilée à de la prostitution.

2/ Patients de Grand Corps Malade, une autobiographie toute en finesse sur son année passée en centre de rééducation pour personnes handicapées.
son année passée en centre de rééducation pour personnes handicapées
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Grand-Corps-Malade/news-80598.html#RjsEfdZqykF7Yf9D.99
son année passée en centre de rééducation pour personnes handicapées
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Grand-Corps-Malade/news-80598.html#RjsEfdZqykF7Yf9D.99
J'adore les textes de Grand Corps Malade, ce jeune slammeur à la voix grave qui se déplace avec une canne, et j'étais curieuse d'en apprendre plus sur lui.

À 20 ans, Fabien a sauté dans une piscine dans laquelle il n'y avait pas suffisamment d'eau, ses vertèbres se sont déplacées et il a perdu l'usage de ses jambes. Ce récit aurait très bien pu tomber rapidement dans le pathos et ce n'est pas du tout le cas. Grand Corps Malade nous parle beaucoup plus des autres patients et du corps médical que de lui mais c'est un très beau livre écrit avec talent et pudeur sur un sujet difficile.

3/ Éric-Emmanuel Schmitt, je t'adore.

Je n'ai découvert cet auteur que l'année dernière et je ne m'en lasse pas depuis.
J'ai réparé l'erreur de ne pas avoir encore lu Oscar et la dame rose, un roman qui raconte 12 jours de la vie d'Oscar, un enfant de 10 ans en train de mourir du cancer et que Mamie Rose a incité à écrire des lettres à Dieu. J'ai pleuré comme une madeleine mais c'est vraiment un livre incontournable (bien meilleur que le film).
Les deux messieurs de Bruxelles m'ont également beaucoup émue. Ce livre rassemble 5 nouvelles sur le mystère des sentiments inavoués. Elles sont aussi belles les unes que les autres et je suis une fois de plus impressionnée par la capacité d'Éric-Emmanuel Schmitt à retranscrire sur le papier la complexité des sentiments.

4/ Cinquante nuances de Grey d'E.L James, impossible de passer à côté de ce livre cette année!
Pas vraiment habituée à la lecture érotique, ce livre fait découvrir le monde "mâle dominant/femme soumise" où le plus fragile n'est pas forcément celui qu'on pense. Les dialogues sont souvent cucul la praline mais on s'attache aux personnages et le moins qu'on puisse dire c'est que ça sort la ménagère de son petit confort. Pas de la grande littérature mais à lire pour assouvir sa curiosité.

Vous avez des livres à me recommander pour cette année?

jeudi 30 janvier 2014

Luminothérapie

Vous avez jusqu'à dimanche pour aller voir, si ce n'est pas déjà fait, Luminothérapie du quartier des spectacles.
Sur la place des Festivals, on peut déambuler au milieu d'une installation lumineuse.
Ce sont des ronds de plastique transparents dans lesquels les lumières se réverbèrent.
On peut également suivre le plan et aller voir les 7 animations monumentales.
 
Ce sont des projections sur des bâtiments et le jeu est de trouver Bob, un personnage créé pour l'occasion.
Une sympathique balade ludique à faire dans le quartier malgré le froid.

lundi 27 janvier 2014

Devenir client mystère

Depuis quelques semaines, j'ai découvert le monde des clients mystères. Un chouette hobby pour contribuer à améliorer le service client, découvrir de nouveaux endroits et tester des produits ou services tout en étant payé.

Voici quelques sites sur lesquels on peut poser sa candidature :





Une fois notre candidature validée, on choisit les missions en fonction de nos intérêts : restaurants, magasins, services principalement. La rémunération va globalement de 0 à 100$ par mission. Lorsqu'il faut acheter un produit ou tester un restaurant, un montant maximum est alloué et on est remboursé sur facture.

Lorsqu'on accepte une mission, on doit suivre un scénario et rendre ses résultats dans des délais assez courts. Lorsqu'on est en visite, il faut être curieux et attentif aux moindres détails. Le but n'est pas de prendre en faute les employés mais d'avoir un regard objectif de client. Une fois rentré, on remplit en ligne la grille de résultats. La mission est ensuite validée par le coordonnateur et on reçoit un virement sur notre compte.

Et vous, ça vous tente?

samedi 25 janvier 2014

Les magnifiques Keys

Notre troisième étape était les "Florida Keys".
Les Keys sont un archipel composé d'un millier d'îles environ, et de Miami à Key West (la ville la plus au sud des États-Unis et donc tout au bout des Keys), il faut compter un bon 4 heures de route. Pour accéder aux Keys, on emprunte l'autoroute #1 (overseas highway) qui donne l'impression de rouler au-dessus de l'océan, tellement les ponts se succèdent.
 
Pause lunch au "Keys Fisheries" sur l'île de Marathon. Un restaurant qui offre des sandwichs et autres plats à base de poisson frais local. Une merveille, retenez l'adresse!
Le fameux Lobster Reuben
Marina sur l'île de Marathon
Second arrêt touristique : le Bahia Honda State Park. En plus d'avoir une superbe plage de sable fin (rares sont les plages dans les Keys), les visiteurs ont accès à un pont rénové qui offre une magnifique vue sur un ancien pont de chemin de fer ravagé par un ouragan.
Nouvel arrêt marquant : l'hôpital des tortues de mer. Ici, on soigne et rééduque des tortues blessées par des bateaux et par les filets de pêcheurs, mais aussi celles atteintes par des tumeurs dues à la pollution de l'eau.
Ce fût le premier établissement de ce genre aux États-Unis. Les visiteurs participent au financement du centre en payant leur ticket d'entrée mais aussi en achetant des souvenirs.
Salle d'opération
Les bassins pour les soins et la rééducation
Vue que les tortues ont depuis leurs bassins...
Une visite "citoyenne" qui rappelle à quel point l'homme rend vulnérable son environnement...
Heureusement, l'équipe de sauveteurs est toujours prête à intervenir et a développé des techniques qui permettent de sauver bon nombre de tortues.
En passant par Big Pine Key, on aperçoit ce genre de panneaux de signalisation et en lisant le guide, on comprend que cette île (et seulement celle-ci) est peuplée de nombreux cerfs sauvages. En ralentissant un peu et en ouvrant un peu plus son œil (de lynx), on peut observer des cerfs dans les jardins, les sous-bois... Une belle surprise!
Et enfin, le clou du spectacle, la perle, que dis-je, le bijou des Keys : Key West!
Tout en étant ultra touristique, la ville semble avoir gardé son atmosphère d'antan. Ville d'artistes, puis de Bobos fortunés, la ville a su conserver un patrimoine architectural magnifique.
La plus vieille maison de Key West
le Strand, théâtre emblématique de Duval Street
Key West Historic Seaport
De nombreux bateaux de croisières accostent et déversent leurs milliers de touristes assoiffés de consommation...
La communauté autochtone de la ville ayant toujours était très tolérante, Key West a vu arriver une vague d'immigration homosexuelle dès les années 80. Cela nous a rappelé le même genre d'ambiance qu'à Provincetown (Cape Cod).
La ville étant la plus au sud, elle méritait son monument, non? Évidemment, il est assailli de touristes qui font même la file pour pouvoir être photographiés devant...
Ici, c'est la vue la plus au sud des USA, donc au large (145km) on devine Cuba!
Petite baignade sur la seule plage de Key West (Smathers Beach). 
 
Et comment parler des Keys, sans parler de son joyau? L'incontournable KEY LIME PIE! Certes, pour apprécier ce dessert, il faut aimer le citron, mais quel DÉLICE!
 
La star !
Pour ne pas rester sur une frustration, voici une recette... à vos fourneaux!

En somme, les Keys sont un incontournable de la Floride du Sud. N'en faites surtout pas l'économie! Par contre, attention aux prix des hébergements à Key West, cela frise la folie !

By Frank ;-)