mercredi 15 octobre 2014

Le Prince des jouisseurs

Hier, j'ai remporté un tirage au sort au bureau et j'ai eu la chance d'aller voir le soir-même la pièce de théâtre Le Prince des jouisseurs de Georges Feydeau au Théâtre du Rideau Vert.
Cette pièce s'est jouée du 16 septembre au 11 octobre mais une représentation spéciale était donnée pour l'UQAM à l'occasion de la remise d'un doctorat honorifique à Jean-Pierre Desrosiers
Crédits photo : Denis Bernier

Ce brillant comptable, bénévole dans de nombreux organismes sans but lucratif à vocation culturelle, amateur d'art et grand philanthrope a donc reçu cette haute distinction qui souligne une contribution exceptionnelle à un domaine en particulier : scientifique, artistique, culturel, économique ou politique. 

Pour la petite anecdote (cocorico!), la dernière personnalité française à avoir reçu un doctorat honoris causa - en 2013 - est Christine Lagarde, ancienne ministre et actuelle Directrice générale du FMI.



Mais revenons à la pièce de théâtre qui était vraiment très bien jouée. Pas fan dans l'absolu de vaudevilles, j'ai été agréablement surprise par le texte qui sous une apparence de légèreté est bien plus profond qu'il n'y paraît.

Prisonnier de la page blanche, Feydeau se met en scène au milieu d'un vieux directeur de théâtre frustré, une ex-femme jalouse, une groupie prête à tout pour devenir actrice, un "nègre" auteur de tragédie (un comble pour un auteur de vaudevilles), un fils banquier toqué "au désespoir amusant". Mais tout ce qu'il vit est-il réel ou bien est-ce le fruit de son esprit malade de la syphilis?

Les personnages sont hauts en couleurs et les acteurs ont eu l'intelligence de ne pas surjouer. Les répliques fusent et on ne s'ennuie pas une minute. Une belle pièce à voir, assurément. 


Aucun commentaire: