vendredi 4 juillet 2014

Aretha Franklin, the Queen of Soul

Aretha Franklin donnait le 2 juillet un unique concert à la Place des Arts, dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal. Et quelle expérience !
Inutile de dire que le concert était complet et que le prix des places était vraiment cher (105$ pour la 3ème catégorie), mais que ne ferions-nous pas pour assister à un concert d'une telle légende ?
Évidemment, lorsque Madame Franklin entre en scène, on ne voit qu'elle, on est suspendu à ses lèvres, à ses vocalises, et il faut dire que malgré son âge, elle envoie "du lourd". Sa gamme vocale étant toujours aussi large, elle passe de ses notes les plus hautes à ses notes les plus basses dans la même phrase. Quel délice ! Au niveau vocal, difficile de rivaliser avec the Queen ! The Rolling Stone Magazine l'a tout de même désignée comme la meilleure chanteuse de tous les temps (ici l'article) !
La Diva était entourée de 18 musiciens (dont 10 cuivres) et d'un chef d'orchestre, mais étonnamment d'aucune choriste. C'est donc avec une certaine déception que l'on entendait dans quelques chansons des chœurs préenregistrés... Nous en sommes restés bouche-bée, d'autant plus que l'ingénieur du son a rencontré des problème techniques sur les bandes sonores à 3 reprises (provoquant une colère froide chez la chanteuse, qui l'a menacé de couper son chèque de paie...).
Aretha a gâté son public en interprétant Think, Respect, Chain of fools, mais elle avait décidé de nous surprendre en reprenant Happy de Pharrell Williams. Gros moment d'émotion lorsqu'elle s'est mise au piano et a rendu hommage en chanson à Whitney Houston en interprétant I will always love you.... Standing ovation du public, inévitablement.
Et là, c'est le drame ! Aretha saute sa coche... Oui, oui... Elle saute littéralement sa coche !

crédit : /www.100drine.be
Dernière chanson du concert, elle quitte la scène en saluant le public et au moment de disparaître dans les coulisses, elle arrache sa perruque et la lance dans le public... Vraiment bizarre, d'autant plus que pour le rappel, elle se retrouve chauve et n'ose plus monter sur scène, alors, ni une ni deux, elle chante depuis les coulisses, avec un orchestre un peu perdu et un public sidéré.
 Au final, malgré la mauvaise presse ici et sur l'événement, nous sommes plus qu'heureux d'avoir entendu Aretha chanter en live et avec talent pendant 1h45. Une expérience inoubliable !


By Frank ;-)

Aucun commentaire: