dimanche 12 mai 2013

Jeremy Demay au Théatre Saint-Denis

J'ai reçu une promotion pour aller voir Jeremy Demay au théatre Saint-Denis. Je ne connaissais rien de lui mais je me suis dit "pourquoi pas" et j'ai franchement bien fait.
 
Jeremy est un Français de 30 ans qui vit à Montréal depuis 8 ans. Les thèmes abordés dans son spectacle sont pêle-mêle : les expressions françaises et québécoises, la virilité québecoise versus la virilité française, les nouvelles technologies, les relations hommes/femmes ou encore les hemorroïdes (et la crème au nom très évocateur : Anusol).
 
Jeremy Demay fait aussi un peu de guitare et a une très jolie voix, il devrait l'exploiter un peu plus. Il nous décortique de façon alambiquée la chanson "Je l'aime à mourir" de Francis Cabrel et nous fait un extrait très réussi de Gangnam style.
 
Il n'a pas encore une très grande expérience de la scène mais fait preuve de maturité et d'assurance. Il est léger et drôle, c'est un vrai bonheur.
 
Les 5 représentations du mois de mai se sont faites à guichets fermés et je vous recommande vivement d'aller le voir pour les supplémentaires les 18, 20 et 21 juillet au théatre Jean-Duceppe.

Aucun commentaire: