vendredi 30 novembre 2012

Passeport canadien

À force de se faire embêter aux douanes à cause de Liam, on s'est décidés à lui faire faire son passeport canadien. Lors de nos derniers voyages, on nous avait fait passer par l'immigration car un acte de naissance et un passeport français ne sont pas suffisants. En effet, ce n'est pas parce qu'un enfant est né à Montréal qu'il est Canadien. Cela ne prouve pas que les parents ont fait le nécessaire auprès de l'état civil canadien et certains pays comme l'Italie ou le Luxembourg par exemple ne reconnaissent pas la double citoyenneté.

Comme Liam a moins de 3 ans, son passeport est valable 3 ans (au lieu de 5 ans) et coûte 22$ (au lieu de 37$). Pour obtenir le passeport, il fallait une preuve de citoyenneté (son acte de naissance), des photos (Liam portait bien sûr une chemise à carreaux!)  et un répondant, c'est-à-dire un citoyen canadien qu'on connaît depuis plus de 2 ans et qui connaît Liam.

Grâce à son passeport, Liam pourra voyager et rentrer au Canada sans être importuné et nous n'aurons plus besoin de payer l'ESTA (14$), le visa valable 2 ans pour aller aux États-Unis par avion ou bien la taxe de 6$ (valable 3 mois) quand nous allons aux États-Unis par la route.

Dès janvier, Frank et moi pourrons déposer notre demande de citoyenneté canadienne car nous avons passé 3 ans sur le territoire. Les délais de traitement sont actuellement de 21 mois, donc nous aurons à notre tour un passeport canadien dans environ 2 ans, après avoir passé un examen de citoyenneté qui teste notre connaissance de notre nouveau pays.

jeudi 29 novembre 2012

Leonard Cohen en concert

Hier soir, nous sommes allés au concert de Léonard Cohen, au centre Bell de Montréal.
 
Ignorant que je suis, je ne connaissais cet artiste que de très très loin ("Hallelujah" et pas beaucoup plus). Mais Marie est une grande fan - elle écoutait les vieux vinyls de ses parents quand elle était ado - et je ne me suis pas fait prier pour aller le découvrir. Et puis découvrir un artiste de sa trempe en concert, que demander de mieux ?


Tout d'abord, il faut préciser que Léonard Cohen est un Montréalais (peut-être le Montréalais le plus connu après Céline Dion...), ce qui a expliqué un accueil triomphal du public dès que l'homme au chapeau a posé le pied sur la scène ! Une "standing ovation" impressionnante, qui met les frissons dans le dos.
C'est donc devant un public conquis, allant de 25 à 85 ans, que Monsieur Cohen a commencé son spectacle intimiste (autant qu'il est possible de faire au Centre Bell - 12 000 spectateurs).
Accompagné notamment de trois choristes talentueuses (Sharon Robinson et les Webb Sisters), d'un merveilleux violoniste (Alexandru Bublitchi) et d'un guitariste hors-pair (Javier Mars), l'artiste interprète ses grands succès (enfin, selon Marie) avec sa voix incomparable (baryton-basse selon Wiki). Pour oser une comparaison, c'est la voix de Gérard Darmon, mais sans l'air con qui va avec...
En somme, je suis ressorti du concert totalement conquis avec l'envie de réécouter les musiques et lire les textes (car c'est pas du Marie-Mai là, ce sont des poèmes).

Sachez que Léonard Cohen continue sa tournée en Amérique du Nord, et vous l'aurez compris, je vous invite vivement à aller écouter la divine parole !
Je vous laisse sur les paroles de Partisan, la chanson qui m'a le plus ému.

When they poured across the border
I was cautioned to surrender,
this I could not do;
I took my gun and vanished.
I have changed my name so often,
I've lost my wife and children
but I have many friends,
and some of them are with me.

An old woman gave us shelter,
kept us hidden in the garret,
then the soldiers came;
she died without a whisper.

There were three of us this morning
I'm the only one this evening
but I must go on;
the frontiers are my prison.

Oh, the wind, the wind is blowing,
through the graves the wind is blowing,
freedom soon will come;
then we'll come from the shadows.

Les Allemands étaient chez moi, (The Germans were at my home)
ils me dirent, "Signe toi," (They said, "Sign yourself,")
mais je n'ai pas peur; (But I am not afraid)
j'ai repris mon arme. (I have retaken my weapon.)

J'ai changé cent fois de nom, (I have changed names a hundred times)
j'ai perdu femme et enfants (I have lost wife and children)
mais j'ai tant d'amis; (But I have so many friends)
j'ai la France entière. (I have all of France)

Un vieil homme dans un grenier (An old man, in an attic)
pour la nuit nous a cachés, (Hid us for the night)
les Allemands l'ont pris; (The Germans captured him)
il est mort sans surprise. (He died without surprise.)

Oh, the wind, the wind is blowing,
through the graves the wind is blowing,
freedom soon will come;
then we'll come from the shadows.

By Frank ;-)

dimanche 25 novembre 2012

Tay Do

Nous sommes allés chez Tay Do, un restaurant vietnamien, pour les 30 ans d'une amie.
Nous avons été emballés par le lieu et sa belle verrière.
La carte est assez classique,
mais les plats sont bons et joliment présentés. 
Poulet à l'ananas. 
 Combo crevettes - poulet Général Tao
Et les incontournables fruits en beignets!
 
 
Tay Do
300 avenue Duluth Est

vendredi 23 novembre 2012

Le Bonheur de Patrick Huard

J'ai profité d'un deal Tuango à 15$ pour aller voir le one-man show de Patrick Huard. Je connaissais ce -dernier comme acteur (dans Bon Cop, Bad Cop, le plus gros succès populaire québécois ou encore le récent et excellent Starbuck) mais pas encore comme humoriste.

Le spectacle est composé de 2 parties (1h10 et 40 minutes).

Dans la première partie, Patrick Huard fait du stand-up comique très classique en s'inspirant de sa vie, de sa famille, des relations homme-femme et de son pénis! C'était pas ce qu'il y avait de plus fin...
Il nous parle entre autres de l'accouchement de sa femme (il a un fils de 11 mois) avec vidéo à l'appui, de sa fille de 15 ans qu'il a eu avec la chanteuse Linda Lemay et qu'il n'épargne pas : "elle a le même défaut que sa mère, elle parle avant de réfléchir", il imagine un Steeve avec 2 e comme gendre hypothétique qu'il ne manquera pas de détester...
Bref, ça s'écoute bien, c'est bien rôdé mais rien de bien révolutionnaire.

Par contre la deuxième partie était vraiment bonne.
Il incarne Rogatien, un personnage qui a fait son succès à la télé dans la série Taxi 0-22 de 2007 à 2009. Rogatien est un chauffeur de taxi qui n'arrête pas de sacrer et qui donne des opinions très tranchées sur l'actualité et tout ce qui le chicote.
À la télé, il embarquait des vedettes dans son taxi (Stéphane Rousseau, Garou...), sur scène c'est nous qu'il embarque en nous lançant des oeillades comiques dans un gros rétroviseur projeté.

Rogatien, lui ce qu'il en pense du conflit étudiant, c'est que "l'éducation, c'est comme la prostitution, vaut mieux payer pour en avoir une qui a de l'allure!".

dimanche 18 novembre 2012

Le Défilé du Père Noël

Hier, nous sommes allés au Défilé du Père Noël sur Sainte-Catherine. Un 17 novembre, c'est un peu tôt mais ça fait venir les gens en centre-ville et les températures ne sont pas encore glaciales.
Les enfants en prennent plein les yeux pendant une heure car c'est très varié : chants, danses, chars, personnages qui viennent au-devant d'eux, cheer leaders...
 
 
 
 
 
 
Il y avait également des "stars" sur des chars comme des chanteurs de la Star Académie - que nous ne connaissons absolument pas - ou la chanteuse Ima qui jouait très bien le rôle de la cruche et nous gratifiait d'un "vous avez froid les enfants?... moi aussi j'ai froid"!
Voilà, voilà... puis la super star du jour est enfin arrivée!

dimanche 11 novembre 2012

Thanksgiving entre 2 thanksgiving

Le thanksgiving canadien était le 8 octobre et l'américain sera le 22 novembre mais il n'y a pas de date pour manger une bonne dinde de chez Schwartz's.
10 adultes (et 3 bébés, ça nous rajeunit pas...) pour venir à bout de la bête. 
Découpée avec art et accompagnée de blé d'inde, purée de patates douces, haricots verts et gratin de chou-fleur, c'était un délice! 
Merci à nos hôtes pour leur accueil.

samedi 10 novembre 2012

Poussière d'un jour

J'ai un collègue formidable : Luc Arsenault. En plus d'être mon collègue, il est aussi (entre autres) auteur, metteur en scène et costumier de théatre.
En 2007, il a écrit Poussière d'un jour pour le Festival Les Arlequins qui a lieu chaque année en France, à Cholet. 
La pièce était jouée hier soir et ce soir au Café l'Artère par 15 comédiens, anciens élèves de l'Université de Montréal.
Les textes étaient poignants et très bien interprétés. Les personnages avaient pour point commun d'être tous morts un 28 mai. Tour à tour, ils se sont avancés pour nous raconter l'histoire de leur mort : un jeune tatoueur mort de l'hépatite C, une mère de famille morte dans un accident d'avion, une jeune infirmière morte en 1917 dans les tranchées... 
C'était très émouvant et il fallait bien penser à amener son mouchoir  (imprimé léopard, c'est plus chic!).

jeudi 8 novembre 2012

M sur Masson

Hier soir, nous sommes partis à la découverte de M sur Masson. Nous aimons bien la promenade Masson avec ses fruiteries et ses restos sympas, le problème c'est que ce n'est pas très bien desservi. Il faut prendre le bus, quand il passe à l'heure et quand il n'est pas bondé (avec une poussette, je peux vous dire que c'est du sport...).
Donc M sur Masson, c'est une brasserie "tendance" avec un serveur français bien sûr. Après une petite blagounette servie à chaque table ("je vous sers de l'eau municipale du Château La Pompe - d'ailleurs comme vous le savez le propriétaire a changé" en référence à la démission du maire de Montréal Gérald Tremblay), on nous propose en plus du menu les plats à l'ardoise. En gros 35$ le plat...
Bref, nous nous sommes laissés tenter par les 2 tartares : au saumon avec salade tomate/avocat/mangue et au boeuf avec frites et salade.
C'était délicieux et assaisonné à la perfection. Par contre côté prix, on peut dire qu'ils ne se mouchent pas du coude. 60$ avec taxes et service pour 2 tartares, on était bien contents d'avoir une fois de plus un coupon! Le dimanche c'est plus abordable avec un brunch à 19$. Je me laisserais bien aussi tenter par un petit goûter : la carte des desserts est très alléchante. Un duo Valrhona brownies au chocolat Manjari et piment de la Jamaïque et soufflé glacé au chocolat ivoire et thé chaï, ça vous donne pas envie à vous?...

mercredi 7 novembre 2012

Planète Oeuf

Dimanche, nous sommes allés bruncher chez Planète Oeuf sur Masson.
L'endroit est convivial et le brunch y est traditionnel.
Pour 14 ou 15$ on a une copieuse assiette accompagnée d'un énorme cocktail (fraise-banane ce jour-là) ou d'un café moka.
C'était très correct mais il y avait quand même 2 bémols pour moi : les oeufs bénédictine n'étaient pas aussi coulants qu'ils auraient du et laisser refroidir le verre à cocktail quand il sort du lave-vaisselle n'aurait pas été du luxe. Malgré les glaçons le jus était tiède.
Planète Oeuf
2732 rue Masson

vendredi 2 novembre 2012

Movember ou comment collecter des fonds moustachement

Connaissez-vous le mouvement Movember ?

Movember est une œuvre caritative lancée en 2004 qui vise à sensibiliser la population au cancer de la prostate, et bien sûr à lever des fonds pour la recherche médicale et la sensibilisation.
Le 1er novembre, les Mo Bros se rasent pour la dernière fois et vont se faire pousser leur moustache pendant tout le mois. L'idée, c'est de faire parler de la cause et aussi de faire commanditer sa moustache.
Hier, I Love Montreal a saisi l'opportunité pour faire une soirée de lancement. L'événement avait lieu à La Porte Rouge. On pouvait y boire un verre, faire un photoshoot avec des fausses moustaches et aussi se faire raser de près par un barbier.
Dans notre entourage, trois gars ont déjà débridé leur pilosité. Vous pouvez les suivre via les liens ci-dessous et surtout les commanditer (même 1$, c'est pour la bonne cause !!)

Yann de Montréal
Olivier de Belgique
Pierre-Yves de Montréal 

L'an passé, la générosité a gagné du terrain et le mouvement a récolté pas moins de 125 millions de dollars ! À votre bon cœur M'sieurs-Dames !

By Frank ;-)


Les photos de ce post sont de Sarah Mongeau Birkett.

jeudi 1 novembre 2012

Histoire de citrouilles

Au marché Jean Talon, on trouve actuellement de nombreuses cucurbitacées.
 C'est un plaisir pour les yeux. 
Les producteurs ont en même fait des tableaux colorés.
La citrouille version bénitier.
Ou des courges extra-terrestres. 
Le spectacle vaut le détour, particulièrement pour les enfants.
Mais moi, la citrouille je la préfère transformée... en cupcake de chez D Liche par exemple!