dimanche 27 mai 2012

Collation des grades

Vendredi, j'étais bénévole pour travailler à la collation des grades de l'Université de Montréal. Plus de 200 doctorants à habiller et déshabiller, une belle expérience!
Évaluer la stature de chaque doctorant (les hommes se pensent souvent plus gros et les femmes plus minces...), leur donner une toge, un mortier (le chapeau) et leur dire de toujours mettre le gland à gauche car cela signifie qu'ils sont diplômés.
C'est une cérémonie très protocolaire avec peu de place pour l'imprévu. 
Le cortège des doctorants se dirige dans la grande salle et chacun se voit remettre son diplôme dans un tube et une épitoge de la couleur qui représente sa discipline. L'épitoge est une bande de tissu avec 3 rangs d'hermine (je pense plutôt que c'est du lapin) qui s'accroche sur l'épaule gauche. Un rang d'hermine pour un bachelier, deux pour un licencié et trois pour un docteur.
Les toges et les mortiers sont nettoyés pour resservir l'année prochaine mais chaque doctorant repart avec son épitoge. Chaque université a sa propre toge, celle de l'université Mc Gill par exemple est rouge, et le cortège des professeurs/directeurs de recherche était assez coloré.
Malheureusement, les étudiants ne jettent pas leur mortier à la fin de la cérémonie comme aux États-Unis. Mais je trouve qu'avec le petit cocktail servi, c'est quand même une bien belle façon de célébrer la fin de ces longues études.

4 commentaires:

gwenndal@hotmail.fr a dit...

cela devait etre sympa comme experience...

Anonyme a dit...

lors de ma remise de diplôme, au cégep, on a jeté nos mortiers en l'air ... Le lancé de mortier concerne peut-être seulement le secondaire et le cégep ... :)

Marie a dit...

On m'a dit que c'était pour une raison financière : pour ne pas abîmer les mortiers qui appartiennent à l'université. On fait des économies :-)

Véronique a dit...

Oh, ça me rappelle de bons souvenirs (de maîtrise, pas de doctorat ;-) Un moment important, j'étais heureuse de le vivre. Ça doit être intéressant de le voir d'une autre point de vue, proche et en même temps détaché!