lundi 6 juin 2011

Portes ouvertes du design 2011

Samedi, je suis partie avec poussette et bébé faire les portes ouvertes du design. J'ai pu profiter de 3 activités :

1/ La visite du bar à vin Pullman avec le propriétaire et designer du lieu.
Beaucoup d'idées et de récup dans cet ancien magasin de tapis et tuiles. Des murs en briques apparents, de vieilles tables de dessin rachetées 10$ à l'UQAM, une déco bric-à-brac qui n'est pas vraiment à mon goût mais c'était très intéressant de voir le designer parler de sa démarche.
Il a par exemple choisi d'accrocher des vitres de façon à ce qu'on voit le silicone. 
Pour un bar à vin, j'ai trouvé la cave un peu chiche mais bon...  
2/ La visite de la place des festivals avec 2 designers du cabinet Daoust Lestage. 
L'installation des scènes pour les festivals est bien avancée, c'est une bonne nouvelle! La place est faite pour accueillir 27 000 spectateurs, sachant qu'il y a aussi 24 000 places assises à l'intérieur.
Chien en plein soleil qui boit compulsivement tandis que son maître mange tranquillement. Eh oui, les chiens ne sont pas acceptés en terrasse mais à l'extérieur de la terrasse oui. 
Photo de l'imposant local technique qui se trouve sous la place, notamment pour les jets d'eau. Une salle informatique est aussi installée juste à côté, à la maison du jazz : un logiciel dirige les jets d'eau et actionne les lumières blanches et rouges.
La place des festivals, inaugurée il y a 2 ans, était la première phase des grands travaux menés dans le quartier de la place des arts. La deuxième phase s'est terminée l'année dernière avec la promenade des artistes et en septembre ce sera au tour de la troisième phase d'être bouclée avec la rue Sainte-Catherine.
La route et le trottoir seront au même niveau pour plus de sécurité car de nombreux évènements s'y déroulent tout au long de l'année.
3/ Rencontre du fondateur de Toxa - agence de com créatrice de contenu - qui est aussi le fondateur d'Urbania.
J'aime beaucoup ce magazine québécois décalé et impertinent qui sort 4 fois par an depuis 2003. 
Par exemple, pour un lancement presse d'un précédent numéro, Urbania a envoyé des boîtes où il était écrit "vous pensez que les journalistes n'ont pas de couilles?". À l'intérieur du carton se trouvait le magazine accompagné de 2 couilles d'agneau sous plastique! Effet assuré...
C'était passionnant d'écouter ce jeune créatif bourré d'idées.
Et l'environnement de travail semble aussi bien agréable!

Aucun commentaire: