Passer au contenu principal

La Petite Italie, quartier gourmand

L'amour est un dumpling au Théâtre Duceppe

C'est avec une grande joie que j'ai assisté le 1er avril dernier à la première médiatique de la pièce L'amour est un dumpling au Théâtre Jean-Duceppe.

Il faut bien avouer que je n'étais pas le seul à être très énervé par ce retour des arts vivants après plusieurs mois de privation. Il y avait une sorte d'électricité dans l'air avant le spectacle et encore davantage à la fin de la pièce, lors des applaudissements très mérités. Une longue attente pour retourner en salle oui, mais largement récompensée par cette "comédie romantique" très touchante.


L'amour est un dumpling

Deux ex-amants se donnent rendez-vous dans un restaurant. Sept années sont passées depuis leur dernière rencontre. Jonglant entre malaise et complicité, Marc et Claudia se remémorent leurs années de bohème, lorsqu’ils parcouraient l’Asie avec leur groupe de musique. Aujourd’hui dans la jeune trentaine, ils ont une vie plus rangée et des responsabilités. Ils ont dû renoncer à quelques rêves pour rentrer dans le rang et se le disent sans regret. Mais quelle est donc cette mystérieuse proposition que Claudia veut faire à Marc?

Créé en 2017 à La Licorne, le texte cosigné par Mathieu Quesnel et Nathalie Doummar (qui incarne Claudia) est un véritable petit bijou qui mêle humour et réflexions sur les choix que l'on fait en vieillissant et le poids des responsabilités. Le jeu des 3 acteurs (Nathalie Doummar, Simon Lacroix et Zhimei Zhang) est parfaitement rythmé, ce qui donne beaucoup de force aux effets comiques, tout en laissant une grande place à l'efficace trame narrative.

J'ai aussi beaucoup aimé le décor, et notamment l'inconfort physique des ex-amoureux autour de la table qui symbolise le malaise qu'il y a entre eux. Des instruments se trouvent tout près de la table, qui sont l'occasion pour les deux acteurs de montrer leurs talents en chant et musique.

Certains se questionneront sur la présence de la langue anglaise dans plusieurs parties du texte (et les chansons). L'ayant vu comme une tentative de retranscrire au mieux la réalité linguistique des jeunes Montréalais, je ne m'en offusque pas.

crédit Danny Taillon

crédit Danny Taillon

crédit Danny Taillon

Théâtre et pandémie

Si vous aviez des craintes à aller assister à des représentations dans des salles fermées, je vous dirais qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, tellement les théâtres mettent tout en place pour limiter les risques.

Avant de rentrer dans le théâtre et dans la salle, des mesures sanitaires renforcées sont en vigueur, ce qui est très rassurant pour tout le monde. Désinfection des mains, masque, distanciation dans la file et entre les sièges, sortie après appel de chaque rangée, tout est extrêmement sécuritaire. Notez que les bars et le vestiaire sont fermés pour le moment.

En espérant que la fluctuation de la pandémie ne vienne plus contrecarrer les efforts déployés par les théâtres pour offrir des spectacles toujours plus ambitieux.


Voilà donc une pièce hyper savoureuse que je vous invite à aller découvrir dès que possible (beaucoup de dates sont déjà complètes!). Rires garantis!

Durée: 1h10 sans entracte
Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts
du 31 mars au 22 avril 2021
Disponible aussi en vidéo sur demande (15$)

Commentaires