Réouverture du MBAM après la Covid-19


Quel bonheur de retrouver un musée après presque 3 mois de sevrage! Si beaucoup de choses ont pu nous manquer pendant cette période de pandémie, c'est définitivement l'accès physique à la culture qui nous a le plus manqué. Quoi de plus beau que d'assister collectivement à un spectacle de danse, que d'être le témoin de jeux de comédiens dans une pièce de théâtre ou encore que de déambuler parmi les collections d'un musée?

Alors réjouissons-nous de chacun des pas vers le retour à notre nouvelle normalité. Et une des bonnes nouvelles de ces derniers jours, c'est la réouverture du Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM) depuis le 6 juin dernier! Nous avons donc sauté sur l'occasion pour y aller en famille.


Les nouvelles mesures sanitaires


Le MBAM rouvre oui, mais pas tout à fait comme avant et seulement pour l'exposition "Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés". Mesures sanitaires obligent, le musée s'adapte sur plusieurs points :
  • les billets s'achètent uniquement en ligne,
  • la date et l'heure choisies doivent être respectées, au risque de se voir refuser l'entrée,
  • les audioguides ne sont disponibles que sur l'application mobile du MBAM, mais sont totalement gratuits,
  • le port du couvre-visage est fortement recommandé,
  • le parcours d'exposition est à sens unique,
  • différents services ne sont plus offerts (vestiaire, location d'audioguides sur place, restauration et café, ateliers, visites guidées et espaces éducatifs) mais les toilettes sont accessibles (uniquement en arrivant) et la boutique est ouverte,
  • "Momies égyptiennes" est donc la seule exposition ouverte, les collections du musée ne sont pas accessibles, en tous cas pour le moment.



À la sortie du musée, nous nous sommes interrogés sur les mesures sanitaires, et nous avons trouvé qu'elles nous ont permis de visiter cette exposition en toute sécurité et que tous les visiteurs présents respectaient scrupuleusement toutes les consignes!


Le seul petit bémol dont nous pourrions parler, ce serait le fait que les visiteurs sont contraints d'aller tous à la même vitesse pour la visite. Auparavant, nous aimions bien papillonner dans les expositions, notre fils tantôt avec l'un, tantôt avec l'autre, pas toujours au même rythme, voire revenir en arrière parfois. Maintenant, et nous comprenons bien pourquoi, nous devons tous aller au même rythme, ce qui fait que nous allions à une vitesse de tortue dans la première salle (merci au monsieur qui écoutait son audioguide de A à Z), jusqu'à ce que nous nous décidions à doubler quelques personnes, et retrouver un peu plus de fluidité. Des voies de dépassement sont maintenant mises en place, donc les problèmes de fluidité devraient être réglés.


L'exposition

Nous avons tous les trois adoré l'exposition "Momies égyptiennes", ce qui n'est pas réellement une surprise étant donné son succès - 245 000 visiteurs à Montréal depuis son lancement.

"Grâce à une approche innovante à la croisée des arts et de la science – un point de vue inédit sur le quotidien de six personnes ayant vécu le long du Nil entre 900 AEC et l'an 180 de notre ère."

Ce qui nous a beaucoup plu dans cette exposition, c'est l'utilisation de la technologie pour en connaître encore plus sur ces 6 sarcophages ouverts, sans que les anthropologues et archéologues n'aient à retirer les bandelettes. Au cours de l'exposition, on en apprend donc énormément sur la vie de ces six personnes - leur biologie, leurs maladies, leur génétique, mais aussi beaucoup sur les techniques et les rituels d'embaumement. Tout cela grâce à la tomodensitométrie (CT scan) et l’imagerie tridimensionnelle. De quoi redonner vie à ces six Égyptiens!

Les artefacts présentés sont dans un état remarquable et notre fascination collective pour l’Égypte ancienne n’en est que plus attisée. Une visite enrichissante pour les grands et les enfants, où on ne voit pas le temps passer.



Momies égyptiennes : passé dévoilé, mystères dévoilés
jusqu'au 28 juin 2020
billets ici
PS : Profitez-en pour faire un tour au Jardin de sculptures, juste en face de l'entrée principale du musée.