Visiter Chypre


Arrivée : D’Israël par avion - pas de visa, Chypre fait partie de l’Union Européenne 

Dates : du 24 septembre au 2 octobre 2019 (8 nuits)


Logements :
  • Gîte à Skarinou (3 nuits) 
  • Hôtel demi-pension à Paphos (5 nuits) 
 

Coût moyen par jour : 121,50 euros 

Départ : vers Shanghai, par avion depuis l’aéroport de Larnaca, avec escale à Moscou. 

Langue : le Grec et le Turc 

Monnaie locale : l’Euro. 

Les prix sont pour 2 adultes et 1 enfant de 8 ans (= 2,75 personnes) 

Le coût par jour comprend le logement, la location de voiture pour 8 jours, les activités, les restaurants, l’épicerie et les petits souvenirs/achats pour nous 3. 

Particularité 

La république de Chypre a une géographie politique particulière. Alors qu’elle obtient son indépendance du Royaume-Uni en 1960, la voilà envahie militairement par la Turquie en 1974. Depuis ce temps-là, c’est le statu quo : la Turquie contrôle 38% de l’île (le nord-est) et la république de Chypre 61%, desquels il faut retirer la partie contrôlée par les casques bleus de l’ONU (la ligne verte) et les bases militaires britanniques. 


Il faut donc avoir conscience que l’on ne peut pas circuler librement de la zone turque à la zone chypriote, car des check points ont été installés. Lors de la visite de la ville de Nicosie, nous avons traversé un check point par curiosité, et franchement, on ressent beaucoup de tension dans cette zone. Contrôle chypriote pour sortir, contrôle turc pour entrer, et la même chose au retour. Cela valait toutefois la peine, car il y a quelques monuments intéressants à visiter dans la partie turque de Nicosie, et accessoirement, les prix y sont bien moins élevés. 

Vous ne le saviez peut-être pas, mais YSL et Louis Vuitton font de belles soldes à Nicosie, et toute l'année!

Les transports

L’île n’étant pas si petite que cela (9 000 km2), et les transports en commun ne reliant quasiment que les grandes villes, le plus simple pour visiter Chypre est définitivement la voiture de location. Comme je l’expliquais précédemment par contre, impossible de nous rendre dans la partie contrôlée par la Turquie avec notre auto de location. Dommage, car il semble qu’il y ait beaucoup à visiter dans la partie nord-est de l’île… 

 

Voici ce qu’on a pu faire en 8 jours à Chypre


Skarinou : son petit village typique, sa ferme d’ânes.


Chirokitia : site archéologique majeur, bien qu’assez petit, car on y retrouve les vestiges de maisons rondes datant du Néolithique (entre 7 000 et 4 000 ans avant JC)


Larnaca : ville somme toute moderne, pas très intéressante, même si quelques monuments méritent un petit arrêt – Église Saint-Lazare, Château médiéval notamment, plage sans aucun charme


Nicosie : la capitale est une ville fortifiée, mais coupée en deux depuis la partition avec la Turquie. Côté chypriote, quelques rues piétonnes plutôt mignonnes, plusieurs bâtiments historiques bien conservés – églises, mosquée, fortifications. Côté turc, c’est plutôt le grand bazar, avec des rues jonchées de boutiques de contrefaçons, des vendeurs de boissons et snacks, mais aussi un magnifique ancien caravansérail et deux églises.


Limassol : la deuxième plus grande ville de l’île n’est pas non plus très jolie, mis à part quelques monuments historiques, quelques jolies rues piétonnes, la promenade en front de mer tout près de la marina moderne.


Kourion : un site archéologique magnifique, avec notamment un amphithéâtre romain avec vue sur la mer, totalement reconstruit. On y retrouve aussi les vestiges d’une cité romaine avec agora, bains etc., cité totalement dévastée par une série de 5 tremblements de terre au IVe siècle après JC.


Petra Tou Romiou : c’est un rocher au bord d’une plage de galets, un beau rocher oui, mais c’est surtout l’endroit où serait née Aphrodite… On peut s’y baigner, c’est très agréable comme endroit!


Paphos : ville sans grand intérêt non plus, mis à part son petit port très touristique où trône son fort, et ses sites archéologiques. Nous avons visité les Tombeaux des Rois, et c’est absolument sublime. C’est dans cette zone rocheuse en bord de mer qu’ont été creusées des tombes qui abritaient la sépulture d’aristocrates locaux. On ne parle pas de vulgaires trous là, mais parfois, de petits palais sculptés dans la roche. À Paphos par contre, pas de grande plage en tant que telle, mais des petites criques. Pour trouver des plages, il faut remonter un peu la côte vers le nord. Nous avons testé la plage de Coral Bay, et elle était bien agréable. 

 

Latsis : c’est près de cette ville que se trouvent les bains d’Aphrodite. C’est dans cette petite marre alimentée par une petite cascade qu’Aphrodite se baignait. Autant être honnête, cet endroit n’est pas une destination. Il mérite un détour par contre si vous êtes dans le coin. Mais si vous y allez, ne manquez pas la plage en contrebas du site – plage de galets, eaux turquoise, poissons à gogo… le paradis pour le farniente et le snorkeling. Astuce : on accède à la plage via des escaliers cachés derrière un restaurant, tout près du stationnement des bains d’Aphrodite. 


Nos 3 coups de cœur


Les Tombeaux des Rois, Paphos 

Comme expliqué précédemment, nous sommes tombés en pamoison devant les vestiges de cette nécropole. Imaginez-vous descendre quelques marches sculptées dans la roche pour accéder à une grotte sculptée de colonnes doriques, continuer et par une petite cavité, accéder à un deuxième tombeau tout aussi joli. Beaucoup de détails à admirer dans ces tombeaux, mais dommage que les fresques ne soient plus vraiment visibles. Le site en bord de mer donne aussi beaucoup de charme à l’endroit.


Kourion 

Durant tout le début de notre voyage, nous avons exploré quelques cités antiques, dont plusieurs avec des amphithéâtres gréco-romains. Mais celui de Kourion a quelque chose de majestueux. Cela tient bien évidemment à son environnement – perché sur une colline qui domine la Méditerranée – mais aussi au fait que l’amphithéâtre ait totalement été restauré. Cela ne rentre peut-être plus dans les normes actuelles de la conservation, mais le visiteur novice se rend vraiment compte de l’ampleur de ce type de construction. 

On retrouve d’autres trésors sur le site, notamment des mosaïques plutôt bien conservées, des bains publics, des maisons etc, et bien sûr de magnifiques points de vue sur la mer.


La plage des bains d’Aphrodite 

Certes ce n’est qu’une plage, mais le calme qui y règne, la couleur turquoise de l’eau, la possibilité de faire du masque/tuba sans danger et d’observer les poissons, ont fait de cet endroit un excellent souvenir en famille. Il faut dire que nous avons eu de la chance de n’avoir la plage presque que pour nous… 


Ce que nous aurions pu faire avec quelques jours de plus sur place

Nous avions prévu de nous reposer à Chypre, après deux mois et demi de voyage. Mais évidemment, nous nous sommes laissés prendre au jeu, et sommes partis en vadrouille 7 jours sur 8…. Et malgré cela, nous n’avons couvert qu’une petite partie du territoire. 

Avec quelques jours de plus, nous aurions profité de la plage paradisiaque d’Agia Napa, nous aurions passé une journée à sillonner les villages de montagne du centre de l’île, ou nous serions allés du côté turc. Pour couvrir toute l’île en prenant son temps, je pense qu’il aurait fallu 3 semaines… 

 source : Pixabay

Budget


Pour Chypre, Acontresens qui se base sur les coûts renseignés par de nombreux autres voyageurs, indiquait un coût moyen (hors avion) de 167,75 EUROS par jour pour 2 adultes et 1 enfant (=2,75 personnes), et nous sommes arrivés à un coût moyen (hors avion) de 121,50 EUROS. 

Le budget se ventile ainsi : 
  • Hébergement 66 EUR/jour 
  • Épicerie 13,10 EUR/jour 
  • Restaurant 13,10 EUR/jour, budget bas car nous étions en demi-pension pendant 5 jours 
  • Activités et autres 4,25 EUR/jour 
  • Transport 20,25 EUR/jour, nous avions une voiture de location du début à la fin du séjour 
  • Divers 4,70 EUR/jour 
  • Total 121,50 EUR/jour 

Au final, nous sommes donc bien en-dessous du budget prévisionnel pour cette destination. C’est certain que nous aurions dépensé plus si nous avions loué des transats et parasols ou encore bu des drinks chaque fois que nous sommes allés sur la plage. Le fait d’avoir choisi un hôtel demi-pension était aussi très avantageux du côté budget et du côté organisation – un seul repas à faire en dehors de l’hôtel! 


Manger à Chypre 


On trouve toutes les gammes de restaurants à Chypre, du Mac Donald’s au resto de luxe, en passant par les innombrables restaurants indépendants qui offrent des menus complets à 10-12 EUROS les trois services. On peut donc manger pour pas très cher sur l’île.


Dans la cuisine locale, on retrouve de la cuisine internationale certes, mais aussi beaucoup de plats grecs, avec évidemment un accent sur les produits de la mer et les fruits bien gorgés de soleil.

 

Ce qui nous a surpris

La partition de l’île 

Après notre visite d’Israël, nous ne pensions pas retrouver de pays où la frontière est disputée. Cette partition illégale selon l’ONU est pourtant tolérée d’un point de vue diplomatique depuis plus de 40 ans. La rubrique Histoire de la page Wikipédia de la République de Chypre est d’ailleurs une mine d’informations intéressantes pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’origine et les conséquences de cette partition.

source : TravelsFinders.com

La similarité avec la Crète 

Deux mois avant notre arrivée à Chypre, nous avions visité la Crète, en Grèce. Chypre lui ressemble beaucoup par son paysage, par sa géographie, par sa culture grecque, par sa gastronomie. C’est certainement parce que nous avons d’abord visité la Crète que nous sommes moins tombés sous le charme de Chypre. 

Quelques restes de la colonisation britannique 

La colonisation britannique a laissé quelques traces : on roule à gauche sur l’île (en tout cas au sud), on trouve pas mal de personnes qui parlent bien anglais sur l’île. La clientèle de touristes britanniques est d’ailleurs très forte. 

Des touristes oui, mais peu de francophones 

En 8 jours sur place, nous n’avons pas entendu parler français une seule fois. Vraiment étonnant, sachant que nous avons croisé des francophones partout où nous sommes allés jusqu’à présent. Nous avons surtout croisé des Britanniques, des Allemands et des Russes. Il semble que le fait que Chypre soit un paradis fiscal ne soit pas une coïncidence avec la présence massive de Russes sur l’île. 


Pour conclure, nous avons passé 8 belles journées à Chypre, où nous avons pu explorer et nous reposer un peu. Toutefois, ce n’est pas le pays le plus dépaysant que nous ayons visité, car il est très similaire à la Crète. Et si vous deviez choisir entre la Crète et Chypre, je vous recommanderais plutôt la Crète, car ses paysages sont plus divers, ses villes plus jolies et ses plages encore plus jolies. Chypre reste cependant une destination agréable, avec quelques belles découvertes à faire.


Nous quittons Chypre en avion pour Shanghai, avec une escale à Moscou. 

Pour voir notre album photos de Chypre, c'est ici

Vous pouvez aussi nous suivre sur : 
N'hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions, commentaires sur Chypre ou sur notre voyage. Cela nous fera plaisir de répondre!