TABARNAK à la TOHU : la messe du dimanche réinventée

Par notre collaboratrice Y.L.G

Présenté pour la première fois à Montréal Complètement Cirque en 2017, le spectacle Tabarnak par le Cirque Alfonse, revient au Québec. Présenté à la Tohu, du 2 au 12 octobre, Tabarnak est une incursion dans notre folklore québécois : hockey, patin, messe du dimanche et rigodon. Le Cirque Alfonse est formé de la famille Carabinier-Lépine et de ses amis. La fibre québécoise est au cœur de leurs créations.


Le spectacle

Débutant par un hymne, littéralement comme au hockey, les artistes du cirque enfilent leurs patins et exécutent certaines acrobaties. Ce n’est pas là le plus impressionnant, mais rassurez-vous ce n’est que le début. Au fil des numéros, on voit l’importance de chaque membre du groupe et de leur force respective. Se déploie devant nous le corps humain dans toute sa splendeur dans un numéro aérien et le travail d’équipe magistral dans un numéro de tour humaine. La façon dont est monté le spectacle nous tient en haleine. Chaque numéro augmente en tension et en difficulté. Le numéro final est magistral! On sent que la tension se relâche, les artistes ont le sourire aux lèvres et s’amusent.  L’air est à la fête et le tout se termine sur une excellente note. 


Artistes aux multiples chapeaux

Outre les numéros d’acrobatie, Tabarnak a une solide mise en scène.  Tout au long, on se sait dans une église; endroit assez hors du commun pour y faire du cirque. La musique composée par David Simard, accompagné sur scène par Josianne Laporte et Guillaume Turcotte, contribue largement à cette ambiance. Par ailleurs, les acrobates font également office de chorale, un en particulier est aussi musicien et une chanteuse. Comme si cela n’était pas assez, on retrouve l’essence même du cirque, c’est-à-dire l’humour clownesque. Nous avons eu droit à notre horoscope par le curé et à un baptême rigolo. Un de mes numéros préférés allie d’ailleurs adresse, travail d’équipe et humour.


Verdict

Présenté près de 200 fois à travers l’Europe, le Mexique et le Québec, les acrobates Antoine Carabinier Lépine, Julie Carabinier Lépine, Jonathan Casaubon, Jean-Philippe Cuerrier, Genevieve Morin, Nikolas Pulka méritent d’être applaudis de nouveau chez eux.  De par leur adresse, leur force, leur confiance mutuelle, leur endurance et leur performance, j’ai éprouvé une grande affection et admiration pour chacun d’entre eux. À la fin, lors des applaudissements, la petite fille d’un des acrobates, âgée d’environ deux ans, est apparue sur scène et a été chaleureusement accueillie par la bande. Celui que l’on suppose le père l’a prise à l’aide d’une main seulement et l’a portée fièrement dans les airs. Après les efforts déployés tout au long du spectacle, on suppose qu’elle devait être un poids-plume pour lui!  Bref, on a bien senti la fibre familiale qui anime la troupe et cela se reflète également dans le spectacle.

Du 2 au 12 octobre 2019
La Tohu
Billets à partir de 32$ pour les adultes