5 jours à Athènes


Arrivée : de Montréal, vol direct de 9h avec Air Canada Rouge 
Dates : du 6 au 11 juillet 2019 (5 nuits) 
Logement : Airbnb (43 euros la nuit), à 7 minutes du métro Kerameikos et 10 minutes à pied de l’entrée du Parthénon 
Coût moyen par jour : 113 euros 
Départ : en bateau, depuis le Pirée pour Paros (4h15) 

Les prix sont pour 2 adultes et 1 enfant de 8 ans 

Le coût par jour comprend le logement, les transports (métro), les musées, les restaurants, l’épicerie et les petits souvenirs/achats pour nous 3 



Nous venons de commencer notre grand voyage d’un an en famille par 5 jours à Athènes, en Grèce. 

Une fois arrivés à l’aéroport d’Athènes, nous avons très facilement pris le métro (10 euros adulte et 5 euros enfant) qui nous a amenés en 45 minutes et sans changement à notre logement Airbnb. L’achat indispensable à Athènes est ensuite le forfait à 30 euros par adulte (gratuit pour les enfants) qui permet de visiter le Parthénon et plusieurs autres sites archéologiques pendant 5 jours. Nous avons justement passé 5 jours à Athènes, ce qui est une bonne durée pour voir les principaux attraits de la ville, même si 4 jours auraient pu être suffisants avec un rythme un peu plus soutenu. Mais n’oublions pas qu’en juillet en Grèce, il fait entre 30 et 40 degrés toute la journée et que nous avons quand même marché entre 10 et 13 kms par jour… 

Voici donc ce qu’on a pu faire en 5 jours à Athènes : 

- Le Parthénon, l’Acropole et le Théâtre de Dionysos, des monuments mythiques (compris dans le forfait);



- L’Ancienne Agora et le temple d’Héphaïsteion, magnifique au coucher du soleil;



- Le Musée de l’Acropole (10 euros par adulte, 5 par enfant mais gratuit pour les petits Européens). Superbe avec une vue imprenable sur le Parthénon et surprenant de par sa construction au-dessus des vestiges d’un village antique dans lequel on peut déambuler;



- Le Musée d’Art Cycladique (3,5 euros par adulte le lundi sinon 7 euros). Pas un incontournable mais quelques magnifiques pièces;



- Voir la relève de la garde (toutes les heures, se présenter à 55) devant le Parlement et admirer l’impassibilité des evzones;



- Le site archéologique de Kérameikos et son très beau petit musée (compris dans le forfait); 


- L’Agora Romaine et sa jolie Tour des Vents (compris dans le forfait); 


- Le Monument de Lysicrate;


- La Bibliothèque d’Hadrien (compris dans le forfait);


- La Porte d’Hadrien;


- L’Olympiéion (compris dans le forfait) et ses 15 colonnes corinthiennes en marbre encore debout;


- Observer le Stade Panathénaïque depuis l’entrée (sinon 5 euros);


- Faire l’ascension du Mont Lycabette, la plus haute des 8 collines d’Athènes, pour admirer la vue. C’est 30 minutes de grimpette bien aménagée mais ensoleillée sinon 7 euros l’aller-retour en téléphérique;


- Le marché central et ses odorants étals de boucherie, poissonnerie, olives, fruits et légumes;


- Le marché aux puces de Monastiraki, surtout le dimanche matin;


- Les quartiers de Plaka, Monastiraki et d’Anafiotika, surprenant village cycladique au pied de l’Acropole;


- La chic rue Voukouretsiou;


- Le Centre Melina (gratuit) avec une intéressante exposition de photos.


Ce que nous aurions pu faire de plus, avec deux jours supplémentaires : 

- Le Musée archéologique national; 

- Une balade sur la colline Filopappou, pour sa chapelle, ses habitations troglodytiques et sa vue sur l’Acropole; 

- Sortir de la ville en tramway pour aller se baigner sur la côte. 


Côté nourriture, on a pu manger plusieurs fois dans notre appartement, sinon on a apprécié quelques restaurants aux prix très doux et au service ultra-rapide très agréable. Gyros avec pain pita (entre 1,80 et 4 euros), brochettes de viande (autour de 1,60 euros par brochette), calmars, tzatziki, salades… les portions sont généralement généreuses et l’eau est potable.


Ce que nous aurions fait de plus sans enfant : 

- un cinéma en plein air avec vue sur l’Acropole (films souvent en grec, sous-titrés en anglais); 

- un concert à l’Odéon d’Hérode Atticus; 

- un bar en terrasse sur le toit tard le soir. 


Ce qui nous a surpris : 

- qu’il y ait autant de tags partout en ville ce qui donne une impression de délabrement; 

- que les femmes de 45 ans et plus s’attendent dans le métro à ce que les autres leur cèdent la place; 

- qu’il y ait autant de personnes avec des bouteilles d’eau en plastique à la main, et si peu de gourdes réutilisables; 

- que les rues et les abords de sites soient jonchés de trottinettes électriques en libre-service. 


Nous repartons pour Paros depuis le port du Pirée avec la compagnie Blue Star Ferries (72 euros pour nous 3). Se rendre au Pirée (à 8km) est très simple, on prend simplement le métro (1,40 euros le ticket) depuis Athènes et on arrive sur le port. Astuce : prendre de quoi boire et manger avant de monter à bord, tout est vraiment plus cher sur le bateau. 


Vous pouvez aussi nous suivre sur Trip de voyage ou voir notre itinéraire en direct sur Polarsteps.

Aucun commentaire:

Présenté par Blogger.