La Convivialité au Théâtre Denise-Pelletier

Jusqu'au 10 novembre prochain se joue au Théâtre Denise-Pelletier une conférence-spectacle inusitée : La Convivialité.


La faute de l'ortografe

On sait tous que la langue française a une ortografe complexe et parfois incohérente. Cela en fait certainement une des langues les plus difficiles. Pourtant, personne ne se prive de juger l'autre par son ortografe. Pourquoi ne jugerions-nous pas plutôt l'ortografe elle-même?

Voici le point de départ des deux acteurs-professeurs belges - Arnaud Hoedt et Jérôme Piron - qui se demandent pourquoi il est quasiment impossible de simplifier l'ortografe. Ortografe, objet sacré intouchable?

Saviez-vous qu’il existe par exemple 12 façons d’écrire le son [s] et trois manières de prononcer la lettre « s » ?


Un spectacle interactif qui fait rire et réfléchir

À l'aide de multiples exemples souvent graphiques, les deux compères illustrent l'origine souvent étonnante de la complexité de l'ortografe.

Avec l'auxiliaire avoir, pourquoi accorder le participe passé quand le complément d'objet direct est placé avant mais pas quand il est placé après? Ceci remonte à une simplification permise à l'époque des moines copistes du fait de la longueur des phrases des textes anciens. Ils perdaient tout simplement le fil!

Durant le spectacle, le public est invité à réagir, à soumettre des propositions de simplification et même à voter sur des propositions. Une belle manière de toucher du doigt l'attachement à cette ortografe, pourtant mère de nombreux maux.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron livrent un texte intelligent, fouillé, mais pas ennuyeux du tout, parce qu'ils le font avec humour - parfois grinçant - et rythme.


Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier
du 30 octobre au 10 novembre 2018 
billets ici mais attention il ne reste des places que pour la nouvelle supplémentaire du 4 novembre à 15h!


PS : pour des besoins d'illustration du propos, j'ai simplifié l'orthographe du mot orthographe. Cela vous a-t-il tant choqué?

1 commentaire:

Présenté par Blogger.