Roméo et Juliette, les amoureux éternels, à l'Opéra de Montréal

Tout le monde connaît la fabuleuse histoire d'amour de Roméo et Juliette de Shakespeare. Ces deux personnages, tombés follement amoureux alors que leurs familles s'opposent depuis des siècles, s'unissant dans la mort sont encore un des grands symboles de l'amour aujourd'hui.


Ce drame est actuellement à l'affiche à Montréal, mais sous forme d'opéra et pour 4 soirs seulement à la Place des Arts. Cette œuvre est certainement la version opératique la plus réussie de l’œuvre de Shakespeare, et ce grâce à la magnifique et émouvante musique composée par le Français Charles Gounod en 1867, et le livret signé Jules Barbier et Michel Carré.

crédits photos : Yves Renaud

L'argument

Roméo Montaigu s'immisce dans le bal masqué des Capulets et voit Juliette pour la première fois. C'est le coup de foudre réciproque! Alors qu'ils savent que leur amour est quasi impossible, ils décident de se marier en cachette. Peu de temps après, une bagarre éclate entre les deux familles : Tybalt, cousin de Juliette, tue Mercutio, l'ami de Roméo. Roméo se venge en tuant Tybalt, ce qui lui vaudra l'exil de Vérone pour châtiment. Après une nuit d'amour, Roméo s'arrache aux bras de Juliette et quitte la ville. Le père de Juliette, ignorant toujours l'union cachée de sa fille, lui annonce son mariage imminent avec le comte Pâris. Incapable de trahir Roméo, elle absorbe un narcotique qui la fera passer pour morte pour 24 heures. Apprenant la mort de Juliette mais ignorant le subterfuge, Roméo se rend sur son tombeau et avale un poison fatal. Juliette s'éveille à ce moment. Après avoir chanté leur amour, Juliette se frappe d'un coup de poignard. Les deux amants meurent ainsi enlacés, éternellement unis.


Une passion éclatante sur scène

Les deux rôles titres sont tenus par la soprano québécoise Marie-Ève Munger (Juliette) et par le ténor espagnol Ismael Jordi (Roméo). Tous deux livrent une prestation remarquable, où l'émotion est palpable du début à la fin. Quelle intensité, quel déchirement dans la scène finale où Juliette décide de se donner la mort après que Roméo a avalé le poison. Le public ne peut être que subjugué.


J'ai aussi beaucoup aimé les ensembles formés par les 46 choristes, absolument sublimes lors du bal masqué mais surtout lors de l'affrontement entre les Capulets et les Montaigus. Une force collective impressionnante, et dans la puissance, et dans l'émotion.


Roméo et Juliette est un opéra qui saura charmer chacun, c'est garanti!

La saison 2018/2019 s'annonce tout aussi belle avec Rigoletto, Das Rheingold, Champion et Carmen. Les abonnements pour la saison 2018/2019 sont d'ailleurs déjà disponibles, et ce à partir de 99$ pour 4 opéras... une super opportunité pour s'initier ou pour continuer de découvrir cet art universel!


Opéra de Montréal
Mise en scène Tom Diamond
du 19 au 26 mai 2018
billets à partir de 56.75$

Frank ;-)

Aucun commentaire:

Présenté par Blogger.