samedi 18 février 2017

Guatemala - étape 3 - le marché de Chichicastenango

Cette journée-là, nous avions deux missions : rouler jusqu'à la ville de Chichicastenango pour découvrir son marché bi-hebdomadaire et ensuite, nous rendre à l'aéroport de Guatemala City, où notre vol interne pour Flores nous attendait en fin de journée. 
Nous avons donc quitté assez tôt les rives du Lac Atitlan et son magnifique lever du soleil pour nous diriger vers Chichicastenango.
Environ 1h30 de trajet durant lequel nous avons suivi de nombreux véhicules qui convergeaient tous vers le marché, notamment des chicken bus.
Stationner son auto dans la rue n'est pas vraiment réalisable à Chichicastenango, donc direction un stationnement privé et surveillé.
Visiter le marché de Chichicastenango était un rêve de Marie depuis bien longtemps, car il représente ce qu'il y a de plus typique pour la culture maya et qu'il a la réputation d'être resté pittoresque. En faisant nos recherches sur le marché pour l'organisation du voyage, nous avons lu pas mal de critiques mitigées du marché, certains le trouvant trop touristique, d'autres pointant l'insistance des vendeurs de rue, d'autres critiquant la météo... Que voulez-vous y faire, la ville se situe à 2 150m d'altitude, il ne fait pas 25 degrés, c'est normal!
Je vous emmène faire un tour du marché, venez!
Tissus colorés, beaucoup de fait main, de magnifiques broderies aussi. Les prix ne sont pas forcément donnés, mais cela nécessite tellement de travail... On trouve aussi beaucoup de hamacs.

Fruits et légumes (dont certains nous sont inconnus), viandes, épices etc. Les marchands semblent vendre leur propre production.
La Chapelle du Calvaire, avec des cérémonies sur le parvis, menées par des cofradias et des chuchkajaus, les chamans autochtones, qui y brûlent de l'encens.
Quelques fresques sur un bâtiment public, mais aussi beaucoup d'artisanat à vendre. Statuettes, masques en bois, bijoux, accessoires en cuir etc. Les articles en cuir sont particulièrement bien confectionnés à mes yeux.
L'église Santo Tomas, avec un marché aux fleurs sur ses marches. Les fidèles entrent dans l'église et s'arrêtent pour offrir des prières aux ancêtres, au moyen de cierges, de fleurs et de spiritueux. Le chuchkajau se joint aux fidèles et demande aux saints, aux âmes des défunts et aux seigneurs des forces naturelles de l'univers amérindien d'écouter leurs prières. L'encens inonde complétement le parvis et l'église... impressionnant!
Le marché aux volailles vivantes, aussi. Nous n'avons pas bien compris comment cela fonctionnait, mais de nombreuses dames attendaient dans une rue spécifique, leurs volailles dans les mains, que des acheteurs se présentent. Dindons, coqs, poules, pintades sont donc exposés à tous, dans un joyeux brouhaha.
Ci-dessous, de pauvres petits poussins (vivants) qui ont été colorés...
Les 3 heures que nous aurons passées au marché ont été extraordinaires. Beaucoup de découvertes, des couleurs dans tous les sens, des sourires, des femmes en costume traditionnel, des gens ravis de voir des touristes visiter leur culture, de bonnes (et de moins bonnes) odeurs, du mysticisme, de la bonne nourriture pas cher.... Tous les ingrédients pour un marché typique, pittoresque, qui mérite la visite, sans aucun doute.

Marché de Chichicastenango
les jeudis et les dimanches

Sur le chemin de l'aéroport (un peu plus de 3h de route en Chichicastenango et l'aéroport de Guatemala City), l'arrêt est quasiment obligatoire à un belvédère qui offre une vue imprenable sur le lac Atitlan et ses volcans.
Encore une magnifique journée qui nous aura permis d'avoir un bel aperçu de la culture maya. Quel beau pays!

Prochaine étape : Flores, et Tikal, cité antique majeure de la civilisation maya.


Frank ;-)

Aucun commentaire: