mercredi 18 janvier 2017

Guatemala - étape 1 - Antigua, la ville coloniale

Après un vol de nuit et avec escale assez pénible, nous voici débarqués au petit aéroport international La Aurora - Guatemala City.
Avant les douanes, nous changeons quelques sous à un taux très peu avantageux - tenez-le vous pour dit!
En sortant de l'aéroport, après un cafouillage de l'hôtel sur notre transport qui nous a valu quasiment deux heures d'attente, nous voilà enfin à bord du petit minivan qui va nous conduire jusqu'à Antigua, à une heure de route. Le chauffeur est plutôt sympathique, mais la conduite sportive! On avait hâte d'arriver à destination...

Nous avions choisi l'Hostal Antigueno pour ses prix abordables (40 USD la chambre double avec petit déjeuner) et sa localisation très proche du centre historique d'Antigua. L'hôtel et sa salle de bains commune se sont révélés assez propres, et le petit déjeuner honnête. Le jardin quant à lui était très agréable et nous a permis de nous relaxer avant de partir faire un premier tour de la ville.
Maintenant prêts pour arpenter les rues de cette magnifique ville coloniale, nous nous rendons rapidement compte de son charme unique. Construite sur un plan hippodamien (en damier) au pied de trois volcans, cette ancienne capitale du royaume de Guatemala brille par son architecture coloniale de style baroque et de renaissance espagnole. Les rues pavées sont larges, bordées de grandes maisons colorées ornées de cours intérieures. Ce qui nous a le plus étonnés, ce sont les vestiges non restaurés du patrimoine détruit lors des deux tremblements de terre de 1773. La plupart des églises n'ont plus que des façades au mieux lézardées, au pire partiellement debout.

Ce que nous avons vu/fait en un peu plus de 36 heures :
  • la fameuse arche de Santa Catalina, arche qui servait au déplacement des religieuses entre les deux bâtisses;
  • le Parque Central, la place où l'animation bat son plein. Touristes, badauds et vendeuses de souvenirs occupent cette place ombragée bordée de magnifiques arcades et de la Cathédrale San José dont l'intérieur n'a que peu d'intérêt;
  • le chemin qui mène au Cerro de la Cruz (colline de la croix), d'où la vue sur Antigua et le volcan de Agua est magnifique;
  • une visite exceptionnelle d'un regroupement de musées, disséminés dans des bâtisses coloniales restaurées et dans les ruines d'un couvent détruit. La visite en vaut la peine : musée de la pharmacie, musée colonial, musée d'archéologie, musée d'art pré-colombien et de verre, fabrique de chandelles en cire. L'un des meilleurs hôtels d'Antigua est d'ailleurs installé dans cet immense complexe (compter 180 USD pour une nuit quand même...);
  • l'église La Merced;
  • le marché local. Ce marché est vraiment typique avec ses ruelles très étroites et ses échoppes minuscules. On y trouve de tout : fruits, légumes, viandes, vêtements, objets de tous les jours, artisanat et tant d'autres choses. Nos achats se sont limités à quelques tomates et des nèfles;

  • des repas dans des charmants restaurants au cadre magnifique;
  • un délicieux chocolat chaud à base de chocolat local au café Condesa, l'institution locale;
  • la fameuse pâtisserie Dona Maria Gordillo pour son décor et ses sucreries;
  • le marché d'artisanat local Nim Po't.
Durant cette étape, nous avons croisé beaucoup de femmes maya qui portaient des tenues traditionnelles, faites à partir de tissages colorés si reconnaissables. Leurs longues tresses étaient parfois agrémentées de rubans. Nous pensions qu'elles étaient ainsi habillées parce que la ville d'Antigua est très touristique, mais tout au long de notre voyage, nous en avons croisées. L'attachement au traditions semble encore être très important.
En une journée et demie, nous avons, je pense, pas mal eu le temps de voir l'essentiel de la ville. Nous aurions pu y rester une demi-journée de plus pour visiter davantage d'églises ou de musées, mais l'étape suivante - la lac Atitlan - nous attendait.

Frank ;-)

Aucun commentaire: