lundi 29 février 2016

Bar Palco à Verdun

Il y a quelques jours, je me suis rendue au lancement médiatique du Bar Palco dans Verdun. 
Nouvellement installé sur la Promenade Wellington, ce bar saura ravir les habitants du quartier et les curieux.
L'ambiance y est conviviale et chaque semaine, le Palco veillera à faire rayonner le talent local avec des événements comme des prestations musicales, des vernissages ou des expositions artistiques. Un bar avec une mission culturelle, on aime ça!
Ce soir-là, nous nous sommes laissés entraîner par le swing de jeunes musiciens.
Quand on monte à la mezzanine, on trouve un baby foot
et c'est aussi là qu'il est possible de prendre des cours de mixologie (85$ le cours mais surveillez les coupons sur vieurbaine & co) car l'École de mixologie Patrice Plante a choisi d'y prendre ses quartiers.
Je suis incapable de vous dire ce que contenait mon cocktail mais il était excellent et j'ai beaucoup aimé l'idée de la pelure de lime remplie d'amandes effilées sur le dessus.
Au Bar Palco, 12 cocktails originaux sont proposés entre 8 et 10$ et certaines bières ou vins au verre vous coûteront 1$ de moins de 17h à 20h (à partir de 5$). Ne manquez pas non plus le cocktail du mois offert chaque lundi à seulement 4$! 
Côté nourriture, je n'ai goûté que le très frais carpaccio de betteraves avec pacanes et fromage et le mini-burger de porc effiloché absolument délicieux mais c'était très prometteur. La carte est courte et alléchante avec des prix abordables.
Bilan : une belle place accueillante, de la bonne musique et d'excellents cocktails, encore une bonne raison d'aimer Verdun!
Bar Palco
Programmation sur leur page Facebook
Ouvert tous les jours de 15h à 3h
4019 rue Wellington
Station De L'Église

dimanche 28 février 2016

Trilogie de la séduction

J'ai assisté cette semaine à une belle soirée de musique grâce à l'Orchestre de chambre McGill et l'atelier lyrique de l'Opéra de Montréal.
Sur scène, 6 jeunes chanteurs d'opéra de la relève nous ont interprété des extraits d'opéras de Mozart et Da Ponte (à qui on doit les livrets des principaux opéras de Mozart) : Don Giovanni, Le Nozze di Figaro, Cosi fan tutte, accompagnés par les musiciens installés dans la fosse sous la direction du chef Boris Brott.

Les chanteurs portaient des costumes venant de l'Opéra de Montréal et vivaient pleinement leurs rôles, nous faisant sourire à de nombreuses reprises. Bien que ne parlant pas italien, les chanteurs étaient suffisamment expressifs pour qu'on comprenne le sens global des échanges.


Trilogie de la séduction, ce sont des scènes de séduction et d’infidélité jouées avec talent par 2 sopranos, une mezzo-soprano, un ténor, un baryton et une basse sur de la musique qui nous fait vivre pléthore d'émotions.

Bravo à tous ces artistes de talent!

samedi 27 février 2016

Manger au St-Hubert, un classique au Québec

Qui, au Québec, n'a pas mangé au moins une fois dans sa vie au St-Hubert? Pas nous!
Les rôtisseries St-Hubert ont fait du poulet (élevé au Québec) leur spécialité. Les succursales sont souvent divisées en deux parties : la salle à manger familiale, avec un espace de jeux pour enfants, et un bistro avec un bar, donc réservé aux adultes. Il existe aussi des St-Hubert Express, la version rapide et encore plus économique.
Pourquoi allons-nous de temps en temps au St-Hubert?
  • La nourriture est bonne, des choix santé sont possibles. C'est sûr que que l'on est loin des restaurants gastronomiques, mais c'est bon de manger de la nourriture simple, non?
  • Le prix, bien sûr, imbattable.
  • Les familles sont toujours très bien accueillies, aucun stress si bébé pleure ou si l'enfant a besoin de bouger.
  • Le service est le plus souvent rapide, efficace et très courtois.
Le menu du midi de St-Hubert s'appelle le MidiGo. C'est une formule table d'hôte incluant la salade de chou (crémeuse ou traditionnelle) à volonté, un plat, une soupe ou un dessert, et une boisson à volonté (soda, café, thé). Le tout vous coûtera entre 10$ et 15$ (+taxes + service), le prix variant en fonction du plat choisi.
Salade de chou
Soupe-repas aux légumes et poulet grillé
Pudding chômeur
Cookie Ménage à trois (chocolats, hein!)

Et les enfants ne sont pas en reste. Dès qu'un enfant arrive, on lui apporte des crayons et une feuille de jeux/coloriages pour l'occuper.
Pour 5$, 6$ ou 7$, l'enfant aura un plat, une boisson (jus, lait) et un dessert. Il y aussi des choix santé pour les enfants : purée, légumes, riz peuvent remplacer les frites par exemple.
 Cuisse de poulet et frites dans une voiturette en carton, gobelet réutilisable que l'enfant garde.

Le St-Hubert, c'est un classique Made in Québec et on aime! Les 115 succursales situées majoritairement au Québec (quelques unes en Ontario et au Nouveau-Brunswick) ainsi que le siège social emploient plus de 10 000 personnes. On leur souhaite le meilleur succès dans leurs projets d'expansion au Canada et aux États-Unis!

By Frank ;-)

vendredi 26 février 2016

Race au Théâtre Jean-Duceppe

Depuis quelques jours, la pièce Race se joue au théâtre Jean-Duceppe, à la Place des Arts. Je vous invite grandement à aller y assister, car c'est une pièce contemporaine qui interpellera chacun.
C'est l'histoire d'un riche homme d'affaires blanc qui est accusé d'avoir violé une jeune femme noire dans un hôtel à New York. Le présumé coupable va choisir un duo d'avocats, un noir et un blanc, pour le défendre. Avant d'accepter la cause qui mêle racisme et sexe, les deux hommes ainsi que leur assistante noire vont, au travers de stratégies de défense virtuelles, soulever des questions très épineuses en relation avec les conflits raciaux, les préjugés de chacun sur tout le monde, mais aussi sur le système judiciaire américain.

Le thème fait étrangement écho à la fameuse affaire DSK (en 2011), alors que cette pièce se jouait déjà à Broadway en 2009. Tout au long de la représentation, je n'ai cessé de penser à DSK, à sa relation avec ses avocats, mais aussi à tous les enjeux liés à sa défense sur des thèmes aussi délicats.

La pièce est rondement menée. Le duo d'avocats (Benoît Gouin et Frédéric Pierre) est très efficace (mention spéciale pour Benoît Gouin), l'assistante intrigante (Myriam De Verger), dommage que le rôle de l'accusé (Henri Chassé) manque d'étoffe. Les personnages nous prennent par la main, et on les accompagne dans toutes les circonvolutions de leurs réflexions, dans ce métier si particulier, où la vérité n'intéresse personne, où le mensonge est roi.

Voici ce qu'a affirmé l'auteur David Mamet dans le New York Times : « La race, comme le sexe, est un sujet sur lequel il est presque impossible de dire la vérité. Dans chaque cas, le désir, l’intérêt personnel et l’image de soi font que la vérité est embarrassante à partager, non seulement avec des étrangers — qui peuvent, légitimement ou non, être considérés comme des opposants —, mais aussi avec les membres de son propre groupe, et certainement avec soi-même ».

À voir, parce que c'est une pièce qui fait réfléchir et qui suscite le débat!

RACE
Théâtre Jean-Duceppe
Place des Arts
Jusqu'au 26 mars 2016
Billetterie ici

By Frank ;-) 

jeudi 25 février 2016

L'Auberge Saint-Gabriel et sa fondue suisse

Dans le cadre du Festival Montréal en lumière qui comprend un beau volet gastronomie, j'ai été invitée à découvrir le menu suisse de l’Auberge St-Gabriel.
Quand on entre dans cette auberge bâtie en 1688, on comprend tout de suite que c'est aussi toute une atmosphère qu'on vient chercher ici. De vieilles pierres, des poutres en bois, des feux de cheminée, c'est vraiment un très bel endroit décoré avec goût. 
Pour la période hivernale, une fondue suisse est proposée au menu du soir pour 37$ par personne et elle est accompagnée pour ce prix d'un beau plateau de charcuteries en entrée.
Magret, saucisson, jambons, rosette avec carpaccio de champignons sur lit de moutarde à l'ancienne et pommes de terre grelot, de la bonne comfort food à partager au coin du feu.
Hier soir, c'est nul autre que Marc Bolay, le propriétaire de l'Auberge Saint-Gabriel qui a préparé sa recette de fondue sous nos yeux (et devant le tourne-broche!).
Plusieurs sortes de fromage, de l'ail, du vin blanc et de la patience pour bien mélanger le tout.
La fondue est servie avec des petits morceaux de bon pain pas sec.
Sur la table, on nous sert un verre de kirsch et on peut choisir de tremper ou non son pain dedans avant de le plonger dans la fondue. On se régale et pas de doute, le chef a LA bonne recette.
Marc Bolay nous a donné plusieurs conseils : ne pas boire d'eau pendant qu'on mange une fondue, toujours piquer son pain dans la croûte et mettre du poivre dans son assiette et y tourner son pain fromagé avant de le manger. Chose surprenante pour moi : après nous avoir retiré nos verres d'eau, on nous a servi un excellent thé noir Camellia Sinensis. Je n'aurais pas pensé à faire l'association fondue et thé...
Nous avons terminé ce repas suisse avec un vacherin glacé (11$) absolument divin! Crème glacée vanille, sorbet et coulis framboise, meringue délicate, un vrai bonheur en bouche.
Amateurs de fromage, gâtez-vous à L'Auberge Saint-Gabriel!

426 Saint-Gabriel
Vieux-Montréal

mercredi 24 février 2016

Rosewood Pub & Restaurant


Je vous ai parlé dernièrement du restaurant Joverse qui m'avait conquise avec son "whole damn menu" permettant de goûter à plusieurs à TOUTE la carte, eh bien j'ai aussi eu l'occasion de découvrir son petit voisin, le Rosewood!
Le restaurant est disposé sur 2 étages : bars bien garnis avec jolis comptoirs en bois ou banquettes invitantes avec coussins... à vous de choisir.
En amatrice de plus en plus avertie, je me réjouis dès que je vois une si alléchante carte de cocktails (comptez 10 à 13$). Je suis loin des éternels malibu-ananas de mes débuts...
Ketle One, sirop de betterave rouge, aneth frais, jus de lime. La betterave, ça peut surprendre mais c'est drôlement bon et sucré.
Du côté du menu, on trouve le très gourmand plateau de charcuteries (14$)
Ou la plus fraîche salade agrume et chorizo grillé (12$)
Mais mon entrée préférée aura été le kefta d'agneau avec sauce yogourt et salade de concombre (12$). Un plat goûteux et bien équilibré. 
Le Rosewood a ouvert en juillet 2014 et l’un des 5 propriétaires est le chanteur de rock Jonas que ma copine blogueuse La P'tite Madame était ravie de rencontrer. 
Pour les plats, il faut quand même compter 18 à 25$ mais vous aurez le choix : morue, porc, agneau, poulet ou burgers de thon ou d'agneau.
Je n'ai pour ma part pas pu résister à la seule mention "foie gras" dans le burger d'agneau. Avec frites et salade, c'est un plat vraiment très copieux. 
Le jarret d'agneau avec purée au cheddar a également rencontré un beau succès autour de la table, d'autant plus qu'il était servi dans une belle assiette creuse.
Avec un propriétaire rockeur, la musique est mise à l'honneur au Rosewood et les talents locaux se produisent sur la scène le vendredi soir et un mardi sur 2. Pour suivre la programmation, suivez leur page Facebook. Quand ce n'est pas de la musique, hockey ou films sont diffusés sur plusieurs écrans.
Pour terminer sur une touche sucrée, on peut opter pour les beignets maison à tremper dans du chocolat (8$),
ou pour le très cochon sunday au chocolat avec brownie et guimauves (8$), idéal comme dessert à partager.
Le Rosewood est une belle place pour les amateurs de cocktails et de bonne bouffe à la recherche d'une vraie ambiance... et avec un peu de chance, vous croiserez peut-être aussi Jonas!
Pub & Restaurant
60 rue Saint-Jacques
Montréal


Lun : fermé
Mar-Mer : 16h-0h 
 Jeu-Ven-Sam : 16h-2h
Dim : 11h-16h