samedi 17 septembre 2016

Opéra de Montréal - Aïda

L'Opéra de Montréal vous propose du 17 au 24 septembre l'opéra le plus grandiose de Verdi, si ce n'est le plus grandiose de tous les opéras : Aïda. 

Amour, trahison, honneur, orgueil se livrent une bataille féroce dans un décor somptueux d'Egypte ancienne, certainement l'un des plus beaux que j'ai vu à l'Opéra de Montréal.
Trois personnages principaux se partagent la scène : Aïda, l'esclave éthiopienne d'Amnéris, fille du pharaon Ramsès III, toutes les deux éprises de Radamès, général égyptien, qui lui n'a d'yeux que pour Aïda. À cette trilogie amoureuse s'ajoute une campagne militaire dirigée par Radamès contre le peuple éthiopien, peuple mené par le roi Amonastro, père d'Aïda. Vainqueur de cette guerre, Radamès se voit offrir par le pharaon la main de sa fille Amnéris. Mais que va faire Radamès? Céder à la tentation du pouvoir suprême en mariant Amnéris ou bien choisir l'amour véritable que représente Aïda, pourtant missionnée par son père pour obtenir des secrets militaires?
Ce drame à l'état pur est une véritable merveille, tant la justesse des sentiments est touchante. Il faut dire que la distribution est exceptionnelle : la voix et le jeu d'Anna Markarova (Aïda) transpirent la sincérité, le tourment, tandis qu'Olesya Petrova (Amnéris) véhicule une intensité inédite. Kamen Chanev (Radamès) montre aussi tout son talent de ténor, notamment dans la scène tragique finale. Mention spéciale pour Myriam Leblanc qui, dans le rôle de la grande prêtresse, nous hypnotise par son lyrisme et sa prouesse vocale sur de longues notes.
Crédit : Yves Renaud
Crédit : Yves Renaud
Crédit : Yves Renaud

Tantôt douce lors des rites aux dieux, tantôt triomphante lors des scènes guerrières (dont la célèbre marche triomphale), la musique de Verdi nous guide habilement dans la suite de tragédies qui composent cette oeuvre. Quant au décor et aux costumes, jugez-en par vous-même! Incroyables!
Aïda est une oeuvre magistrale qui plaira aux adeptes d'opéra comme aux novices, du fait de son decorum exceptionnel certes, mais aussi du fait de l'intensité des sentiments portés par les chanteurs et les chœurs.


Aïda
du 17 au 24 septembre 2016
Billets à partir de 20$
Abonnement annuel à partir de 169$ pour 4 spectacles


Frank ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire