mardi 24 mai 2016

Patrick Bruel en concert à l'OSM

L’OSM a eu une excellente idée pour aller chercher un nouveau public et rendre la musique classique plus populaire et abordable : lancer la série OSM POP.
De grands artistes populaires comme Mika il y a quelques mois, Patrick Bruel 3 soirs en mai et bientôt Roch Voisine ou Ariane Moffatt ont eu ou auront la chance de se produire dans cette magnifique salle à l’acoustique unique, accompagnés par 80 musiciens classiques sous la supervision du chef d’orchestre Simon Leclerc.

J’ai eu la chance de voir Patrick Bruel, sincèrement ému et impressionné de chanter à l’OSM et d’avoir même un public derrière lui! D’ailleurs, je l’ai trouvé moins à l’aise qu’à son habitude dans la première partie, dans une ambiance plutôt solennelle et c’est dans la deuxième partie qu’il s’est véritablement connecté avec son public, nous faisant danser sur la Valse de Saint-Jean comme lors de son passage au Centre Bell ou sur les Plaines d’Abraham l’année dernière.
Patrick Bruel nous a bien entendu interprété plusieurs de ses grands classiques (Place des grands hommes, Qui a le droit, Café des délices dont l’auteur Félix Gray était présent dans la salle…), mais aussi des reprises de Barbara (il vient d’en faire un album et reviendra certainement au Québec pour sa tournée), de Brel ou d’Aznavour. Il tenait également à chanter une chanson québécoise et il a choisi La Complainte du phoque en Alaska de Michel Rivard, faisant rire la salle dès qu’il prononçait « moé »!

Malgré le fait qu’il y ait 80 musiciens, la voix du chanteur prédomine étrangement et on apprécie les paroles, très souvent plus racontées comme des histoires que chantées. La version symphonique est superbe et se prête très bien à des chansons comme J’te mentirai sur laquelle Patrick Bruel est au piano ou encore Casser la voix avec une version orchestrale très punchy – avec beaucoup de cymbales - qui renforce très bien le texte.

Avec la complicité du public, Patrick Bruel a décidé de se faire plaisir en entonnant un air d’opéra dans lequel sa voix était méconnaissable. Il a reçu une ovation mais peu content de lui il a répliqué « vous êtes super sympas, votre indulgence n’a pas de limite! ».
Cette série de concerts répond aux promesses d’allier intelligemment orchestre symphonique et pop. Ne manquez pas les prochains concerts de la série OSM POP :
  • Roch Voisine les 27 et 28 septembre 2016
  • Ariane Moffatt les 1er et 2 mars 2017
  • Brel symphonique les 18 et 19 avril 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire