samedi 7 mai 2016

Luzia, le nouveau spectacle du Cirque du Soleil

Marie et moi avons eu l'immense privilège d'assister à la première mondiale de Luzia, le dernier spectacle du Cirque du Soleil, sous le thème de la culture mexicaine.
Comme pour chaque spectacle signé par ce fleuron québécois, nous avons été pris par l'ambiance dès notre arrivée sur le site dans le Vieux-Montréal, accueillis par des animateurs maquillés aux couleurs du Mexique, un échassier de métal, un trompettiste et pleins d'autres artistes.
S'agissant de la première mondiale, des boissons et des petits fours étaient offerts à tous sous le grand chapiteau décoré dans le thème et dans une ambiance survoltée. 
Dès le début du spectacle, nous sommes propulsés dans un univers festif mis en valeur par une mise en scène remarquable.
Bien que les numéros de la première partie ne soient pas tous révolutionnaires, on ressent l'effort qui a été déployé dans chaque détail pour rendre ces numéros exclusifs et délicatement arrimés à la culture mexicaine. Le plus beau numéro de la première partie selon moi aura été celui du trapèze et roues Cyr sous la pluie, le tout sur la scène tournante. De la pure poésie! Ce numéro illustre à merveille qu'une fois encore, au Cirque du Soleil, mille choses se passent sur scène en même temps, 
Le numéro d'équilibre sur cannes est un bijou quant à la mise en scène.
L'eau tient une place particulière dans ce spectacle; en plus du défi technique que cela impose, les techniciens ont réussi à amener de la poésie dans cette cascade / pluie en y projetant des motifs. Superbe!
À l'entracte, une jeune femme distribuait des œillets aux spectateurs.
La deuxième partie du spectacle comportait deux numéros tout à fait stupéfiants: un jongleur d'une rapidité exceptionnelle et un contorsionniste qui nous coupe le souffle littéralement,tellement ses contorsions paraissent irréalisables.
Le spectacle se termine par une fête sur scène au rythme d'une musique live très entraînante.
Luzia est un spectacle très divertissant avec un thème intelligemment décliné sans clichés, avec quelques très beaux numéros, des costumes magnifiques et une musique live extraordinaire, 
Pour remporter la note parfaite, j'aurais aimé qu'il y ait un fil conducteur plus fort, un clown qui ne fait pas que des numéros décousus mais qui nous raconte une véritable histoire.

À la sortie du spectacle, le chapiteau raisonnait au son électro-dance du groupe Nortec Collective, qui est dans la même veine que Caravan Palace.
Plusieurs animations se tenaient encore sur le site - marionnettes, combat de lucha libre - alors que le bar était toujours open et que de nombreuses douceurs circulaient.
Une magnifique soirée de lancement pour un spectacle plein de poésie dont nous garderons un grand souvenir.
Grand chapiteau du Vieux-Montréal
Jusqu'au 17 juillet

By Frank ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire