mardi 15 décembre 2015

Grand Corps Malade à Montréal

Le 10 décembre, Grand Corps Malade a fait un concert unique à Montréal au Théâtre Saint-Denis après s'être produit 2 soirs à Québec. 

Le show a très bien commencé avec une première partie qu'on aurait aimé voir se prolonger : Jamil, nous a interprété 3 chansons humoristiques de son cru qui ont su immédiatement conquérir le public.
Source : site internet de Jamil

Puis Grand Corps Malade est arrivé sur scène avec sa canne et sa démarche titubante et nous a tout de suite enveloppés de sa voix chaude. Cet artiste dégage une telle bonté et envie d'être sur scène que ses concerts sont à chaque fois de beaux moments de partage...

Le slammeur nous a interprété 21 de ses chansons ou plutôt de ses tranches de vie de "Funambule" et de "Il nous restera ça", son dernier album disponible depuis le 23 octobre sur lequel il a collaboré avec des auteurs comme Renaud, Richard Bohringer, Aznavour ou le québécois Fred Pellerin.

L'artiste et ses 3 musiciens avaient plaisir à revenir à Montréal et ça se voyait : ils nous ont donné un fabuleux spectacle et Grand Corps Malade nous a bien entendu interprété son si bel hommage à notre ville : À Montréal.
Crédit photo : Yann de 365 Choses à faire à Montréal

Sur scène, un "batteur-chef d'orchestre", un guitariste et une belle touche de féminité avec une pianiste-flûtiste-accordéoniste-chanteuse donnant à plusieurs reprises la réplique à Grand Corps Malade. En cours de spectacle, ce dernier a d'ailleurs arboré un chandail des Canadiens pour le plus grand bonheur de son public.
Crédit photo : Yann de 365 Choses à faire à Montréal

Le spectacle s'est terminé sur la chanson Inch Allah qui a fait se lever et danser toute la salle avant de finir en applaudissements très nourris pour ce poète qui manie les mots comme personne et sait nous toucher droit au cœur. 


Si vous voulez en apprendre plus sur Fabien Marsaud alias Grand Corps Malade, je vous conseille vraiment son très beau livre Patients dans lequel on comprend pourquoi il se déplace avec une canne et pourquoi il aime à ce point la vie. 

Aucun commentaire: