lundi 21 septembre 2015

Madama Butterfly à l'Opéra de Montréal

L'Opéra de Montréal commence sa saison 2015-2016 avec le célèbre opéra Madama Butterfly que Puccini a composé en 1904.
C'est un grand classique qui se passe à Nagasaki au début du XXe siècle : la geisha Cio-Cio-San, « papillon » en japonais tombe amoureuse du lieutenant de la marine américaine Benjamin Franklin Pinkerton. Elle renonce à sa religion et sa famille pour lui alors que celui-ci sait dès le début qu'il fera sa vie avec une femme américaine. La fin ne peut qu'être tragique...
Cette pièce, chantée en italien et sur-titrée en français et en anglais, souligne les différences entre la culture japonaise et la culture américaine, le code de l'honneur, le rapport aux ancêtres. La mise en scène est sobre, parfois peut-être un peu statique car les déplacements des chanteurs sont limités mais on apprécie que le superflu soit laissé de côté pour se concentrer sur le chant. 

Le décor reste le même du début à la fin mais on ne s'en lasse pas car il est superbe : fait de cerisiers en fleurs et de panneaux japonais coulissants en bois et papier de riz avec des éclairages parfaits.
Butterfly est interprétée avec talent par la soprano américaine Melody Moore qui semble vivre totalement son rôle même si on voit bien qu'elle n'a pas les 15 à 18 ans de son personnage (tout comme l'enfant, bien grand pour 3 ans). La voix de la Canadienne Allyson McHardy dans le rôle de la servante Suzuki m'a également particulièrement touchée.
Cet opéra classique en 3 actes dure 2h35 avec un entracte et est accompagné par l' Orchestre Métropolitain. Un bien bel opéra qui vous tirera peut-être à vous aussi quelques larmes... (moi, sensible?...)


À voir jusqu'au 28 septembre 2015
Billets de 20 à 160$


Crédits photos : Opéra de Montréal


* Article fait suite à une invitation médias mais tous les avis nous sont propres.

Aucun commentaire: