jeudi 16 juillet 2015

Dee Dee Bridgewater à Montréal

Waouh, plusieurs jours après, je ne me remets toujours pas de la performance de  Dee Dee Bridgewater au Théâtre Maisonneuve dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal!
Crédits photo: Annik MH De Carufel - Le Devoir

Ma mère voulant voir un spectacle en salle, nous avons misé sur un grand nom sans savoir ce qui nous attendrait précisément avec Dee Dee. Eh bien cette femme est tout simplement extraordinaire sur scène en plus d'avoir une voix géniale et le rythme dans le peau. À cela il faut rajouter qu'elle était accompagnée du trompettiste Irvin Mayfield et de son New Orleans Jazz Orchestra, nous avons donc assisté à 1h50 sans entracte de pur délice!
Crédits photo: Annik MH De Carufel - Le Devoir

La chanteuse américaine de 65 ans est une vraie performeuse, drôle et généreuse, s'adressant plusieurs fois au public dans un très bon français. Lorsqu'une spectatrice lui a crié "ne me quitte pas", elle a tout de suite entonné la mélodie de bonne grâce. Dee Dee Bridgewater est heureuse, fait quelques pas de danse, a le sourire et son bonheur est contagieux. 

La mission du New Orleans Jazz Orchestra est de développer l’héritage du jazz de La Nouvelle-Orléans et celle-ci est bien remplie. J'ai eu l'impression de me retrouver dans les rues peuplées de musiciens de la Nouvelle-Orléans que nous avons visitée l'année dernière lors de notre séjour en Louisiane.

Crédits photo: Annik MH De Carufel - Le Devoir

Toute de noire vêtue, crâne rasé, lèvres rouges (et superbes sandales noires), Dee Dee Bridgewater et les 17 musiciens ont eu du mal à me faire rester en place tellement leur musique était entraînante, avec un final où les musiciens se déplaçaient dans la salle en jouant. Un concert dont je me rappellerai longtemps!

Aucun commentaire: