dimanche 24 mai 2015

Charlevoix - L'Isle aux Coudres

Nous avons profité de la longue fin de semaine de la fête des Patriotes / de la Reine pour retourner dans le magnifique Charlevoix, cette fois en famille.

Pourquoi le Charlevoix ? Parce que c'est une des plus belles régions selon nous, et que nous n'étions jamais allés à l'Isle aux Coudres. Je ne sais pas pour vous, mais les îles, qu'elles soient exotiques ou pas, il y a toujours une atmosphère particulière, et on adore cela !

Pourquoi l'île s'appelle-t-elle ainsi? En fait, c'est Jacques Cartier qui a remarqué l'abondance de coudriers (noisetiers) lors de la découverte de l'île en 1535 : les navires arrivent sur une  île « pleine de beaux et grands arbres de plusieurs sortes, entre autres il y a plusieurs coudres, lesquels nous trouvâmes fort chargés de noisettes aussi grosses et de meilleure saveur que les nôtres, mais un peu plus dures et pour cette raison, nous la nommâmes l’île aux Coudres »

Voici donc quelques photos de notre journée sur cette magnifique île.

Tout d'abord, prendre le traversier (gratuit) à St-Joseph-de-la-Rive. Pensez à arriver en avance si vous y allez pendant la période touristique... vous pourrez admirer la rive en attendant le bateau.
On embarque avec notre voiture. Cela se fait rapidement.
Un quart d'heure de traversée, juste de quoi prendre des photos des deux rives.
Et nous voilà sur l'île !
Première étape, la Pointe du Bout d'en Bas, au nord de l'île, avec ses Roches Perdues et sa statue de Notre-Dame de l'Assomption, érigée en 1960 par monsieur Horace Pedneault, suite à une promesse faite pour sa guérison.
Après une petite marche à marée basse sur la "plage", nous reprenons la voiture pour longer la côte est de l'île. La côte est sauvage, sublime et nous apercevons la rive du Bas St-Laurent au loin.
Nous lunchons sous le soleil, sur la terrasse de la Boulangerie Bouchard à La Source. La nourriture est excellente et la vue sur le massif de la Petite-Rivière-St-François à couper le souffle.
Ensuite, une petite visite culturelle de l'Économusée des Moulins de l'Isle aux Coudres. C'est un endroit exceptionnel car le site abrite deux moulins : un moulin à eau et un moulin à vent. En saison, le meunier fait tourner le moulin à eau trois fois par jour. Renseignez-vous sur les horaires, car cela vaut la peine de comprendre le fonctionnement du moulin étape par étape (de la libération de l'eau qui actionnera la roue à eau jusqu'à la sortie de la farine).
 
 
Ensuite, visite du moulin à vent, qui lui, ne produit jamais de farine. Toutefois le mécanisme est fonctionnel et nous est expliqué par un guide.
 Sur le chemin, à l'anse à l'église, visite d'une petite chapelle, d'une église et de maisons miniatures.

 
Dernière étape : la pointe de l'islet, la pointe sud-ouest de l'île. Nous avons eu la chance d'y admirer de nombreuses oies sauvages.
 
  Il est déjà l'heure de rentrer, direction le traversier. Attention à la file d'attente !
 Sur le pont du bateau, une petite photo des deux rives au coucher du soleil.
 Petite halte au point de vue de St-Joseph-de-la-Rive où l'on peut voir l'Isle aux Coudres en entier.
 En bonus, une photo de Baie St-Paul !

By Frank;-)

2 commentaires:

Caro(line) a dit...

Un coin où je retournerais bien, le Charlevoix, notamment pour découvrir l'Isle aux Coudres justement ! Super belle dernière photo ;-)

Marie a dit...

C'était sur notre to-do list depuis un moment et je crois bien qu'on y retournera, notamment pour y dormir car c'est super pour déconnecter.