vendredi 20 février 2015

Olivier Martineau

Je suis allée voir le one man show d'Olivier Martineau au Théâtre Saint-Denis où il était de passage juste une soirée avant de continuer sa tournée québécoise et de revenir à Montréal les 4-5 décembre 2015.
J'avoue : je ne le connaissais pas et ça a donc été une totale découverte pour moi. Le débit de paroles de ce québécois trentenaire ancien prof d'art dramatique est impressionnant. Il est drôle et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il passe constamment du coq à l'âne, c'était d'ailleurs le titre de son précédent spectacle!
Son créneau : il haït tout le monde! 

Posté sur une flaque d'eau de laquelle il n'a pas bougé de tout le spectacle, protégé par un parapluie avec de très beaux jeux de lumière, tout le monde y passe : les vendeuses, le coiffeur, le dentiste, les filles qui portent des leggings ou qui marchent avec des talons hauts, les policiers à patins à Montréal, les végétariens ("on va s'cuisiner une orange?")... car comme il aime à le répéter "le monde est cave, rien que des épais"! Mais il n'oublie pas de s'égratigner lui aussi au passage...
Ce show joué à guichets fermés a été un succès et l'humoriste a été très applaudi. Même si j'aime généralement les sketchs plus longs qui racontent une histoire, ça fait du bien de rire de toutes ses petites anecdotes mises bout à bout et qui font du sens :

Extraits choisis :

Une soucoupe volante, ça passe toujours au-dessus d'un camping, mais jamais au-dessus d'une université.

Un écureuil, c'est un rat habillé chic, une pute en manteau de fourrure, c'est doux dehors, mais tu sais que c'est sale en dedans.

Elle avait l'odeur du dossard que tu voulais pas mettre en éducation physique.

Trois-Rivières, c'est une très belle... rue.

Il n'y a pas de liens dans mes jokes, si tu veux des liens, va au théâtre. Le lien au théâtre : c'est plate tout le long.

Quelle est la femelle du beluga? Le belufille.



* Article fait suite à une invitation médias mais tous les avis nous sont propres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire