jeudi 13 novembre 2014

Valérie Blais en One-Woman-Show

Je suis allée à la première médiatique du premier one-woman-show de Valérie Blais et j'avoue que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre...
d'autant plus que je ne connaissais Valérie Blais qu'en tant qu'actrice dans les publicités Home Depot!
La première a eu lieu ce mercredi 12 novembre au Monument National et Valérie Blais a conquis son public! Faisant preuve d'une remarquable assurance, j'ai découvert avec plaisir l'univers de cette actrice de 46 ans qui se lance comme humoriste avec beaucoup d'authenticité et de talent.
Drôle - sans en faire des tonnes - et sensible, je suis sortie de son show avec l'impression de bien la connaître. Chose qui m'a aussi bien arrangée, c'est qu'elle a commencé avec son CV!

Les thèmes abordés ne sont pas révolutionnaires mais sont amenés avec simplicité, sans fards. Les textes sont bien écrits et la qualité est constante, ce qui est loin d'être le cas dans tous les spectacles comiques.

Valérie Blais nous a parlé avec humour de son poids, de son statut de "mère attardée" = mère sur le tard à 43 ans, de son absence de grâce en arborant un ma-gni-fique tutu de danseuse, de son expérience ratée de bénévole et du conflit des générations. Elle joue à fond la carte de l'autodérision et tous ses bons mots font mouche.
En sortant de la salle 1h45 plus tard, on nous a remis à tous un souvenir : une photo de Valérie Blais avec le public. Au début du spectacle, elle a en effet fait monter sur scène un photographe pour immortaliser l'instant avec son sourire de star "2 doigts" de la génération X!
Valérie Blais continue sa tournée à Québec, Saint-Jean-sur-Richelieu et Brossard avant de revenir le 24 janvier à Montréal, au Monument National. Une touche féminine dans un milieu de l'humour très masculin, ça fait vraiment du bien!



Extraits choisis :

Les gros, levez la main! Ok d'abord, levez la main ceux qui sont assis à côté d'un gros.

Quand tu deviens mère à 43 ans, tu sais que ton shower, contrairement aux 72 où tu as été invitée dans ta vie, tu vas être obligée d'y aller. Et de "tougher" jusqu'à la fin. À jeun.

Je n'ai pas de grâce mais j'ai beaucoup d'autres qualités féminines, comme faire des compliments et penser exactement le contraire!

Me demander de parler de cul, c'est comme demander à Anne-Marie Losique de ne pas parler de cul!

Les baby boomers, levez la main! Il n'y en a pas beaucoup... la plupart sont en Floride!


* Article fait suite à une invitation médias mais tous les avis nous sont propres.

Aucun commentaire: