mercredi 10 octobre 2012

Action de Grâce à New York City

Comme bon nombre de Montréalais, j'ai choisi d'aller passer mon week-end prolongé à New York.
Pas très original, vous me direz, mais difficile de résister aux sirènes de Gotham City...

Mais cette fois, ce sera NYC en solo; et oui, pourquoi pas ?
Ticket de bus Greyhound booké, chambre louée via Airbnb et hop !

Bon ben le hop, il fait déjà un peu plouf quand tu débarques à la gare routière de Montréal et que tu te mets en file derrière des centaines de personnes qui ont eu la même idée que toi...
Pis, re-plouf, quand tu restes coincé dans le bus aux douanes américaines pendant 3 heures... oui, 3 heures ! Fin de semaine de Thanksgiving quoi !
 
Donc, armé de toute ta patience et de films, musique, livres, tu patientes ! Et tu arrives à Manhattan avec 3h de retard sur le planning prévu. Va falloir revoir à la baisse le nombre de visites.

À peine débarqué, direction South Street Seaport, et son Pier 17. Ancien Rungis new-yorkais reconverti en galerie commerciale, on profite de ses boutiques trendy (A&F par exemple), de son petit marché bio-bobo, de ses grands voiliers accostés dans la marina.
Superbe vue sur Brooklyn Heights et sur le pont de Brooklyn.
Certes, ce quartier est devenu très touristique depuis sa réhabilitation dans les années 80/90, mais il a quand même gardé son ambiance de dockers.
 Pause-déjeuner
Grand intérêt de ce quartier, on trouve un kiosque TKTS, qui vend des places à prix réduits pour les spectacles sur Broadway. À la différence du kiosque de Times Square, celui-ci a une file d'attente moins longue (30 minutes pour moi) et il vend des places à partir de 11h pour les spectacles du soir-même (alors que Times Square n'ouvre qu'à 14h)... Donc si tu tiens à voir un spectacle précis, c'est the place to go (and wait).

Petit tour sur le site de Ground Zero pour voir où en est la construction de la Freedom Tower (ou 1WTC). Ça achève !

Maintenant direction East Village, où se trouve ma chambre Airbnb, en plein de cœur de l'Alphabet City (nom donné à cette partie du Village à cause des avenues A, B, C, D qui le sillonnent).
Quartier historique où les immigrants de toutes sortes s'entassaient dans des "tenements" dès les années 1850, la réputation du quartier était très mauvaise et ce jusque dans les années 80. D'où le dicton du quartier : 
Avenue A, you're Alright
Avenue B, you're Brave
Avenue C, you're Crazy
Avenue D, you're Dead

Avec la pression immobilière et la soif des promoteurs, le quartier s'est embourgeoisé depuis les années 80. L'East Village pourrait être qualifié de quartier bohème-chic, avec pas mal de galeries d'art, boutiques alternatives, restaurants bondés.

C'est la première fois que j'allais dans ce quartier, et c'est une vraie découverte.
Inconcevable de passer par NYC sans aller manger le meilleur Cannoli du monde (meilleur qu'en Italie, je vous jure!). Pensez à moi quand vous en dégusterez au Caffé Palermo, dans la Petite Italie (148 Mulberry Street).
En contraste avec East Village, New York c'est aussi l'architecture moderne.

Dimanche matin, c'est l'occasion d'aller chiner dans un des Brooklyn Flea Markets. J'ai choisi celui de Williamsburg, pour sa vue sur Manhattan.


Et ma récompense arrive : Chicago, the Musical.
En un mot : mythique! Danse et chants sont de très grande qualité. Le Big Band d'une dizaine de musiciens est fantastique. Dès le premier son de trompette, on se retrouve dans le Chicago des années 20 avec Velma et Roxie.


Avant de repartir pour Montréal, arrêt au National Museum of American Indian. C'est étonnant de voir un musée de si grande qualité totalement gratuit.

On y découvre la diversité des peuples autochtones des Amériques (du nord au sud du continent). Le musée se trouve dans l'ancien bureau des douanes de New York (the Alexander Hamilton U.S. Custom House), magnifique bâtiment historique.

En plus d'y admirer de magnifiques costumes traditionnels, on peut écouter de la musique (on apprend d'ailleurs que Jimmie Hendrix avait des ancêtres Cherokee) ou voir de la danse. Un musée très inspirant dont la boutique vaut à elle seule le détour.
 
Et puis, malheureusement, déjà l'heure du retour, et la douane à passer (2h30 d'attente dans le sens USA-Canada...)

By Frank ;-)

7 commentaires:

  1. Ça donne vraiment envie d'y retourner et en solo.

    RépondreEffacer
  2. Bravo Frank, tu nous donne juste envie de retourner à NYC ! et j'aime bien aussi tes montages photos !

    RépondreEffacer
  3. Très bel article Franck ;) I love NYC !!!

    RépondreEffacer
  4. Oui, bien d'accord avec Célia !
    Bel article, qui me donne envie d'y retourner illico ! (enfin, sauf pour la douane ;-))

    RépondreEffacer
  5. Sympa ton post tu devrais en faire plus souvent, et on attend cela de Marie sur son séjour en France

    RépondreEffacer
  6. Sympa, ton post. Tu devrais en faire plus souvent

    RépondreEffacer