Chanceux

Eyjafjallajokull a bien voulu laisser repartir mes parents.









Ils ont été très chanceux car leur avion était le premier depuis le 15 avril à pouvoir décoller de Montréal et se poser à Paris ce matin à 11h, avec seulement 1h15 de retard car ils ont du faire un détour en survolant le Portugal.