dimanche 3 janvier 2010

Première promenade en raquettes

Il neige en continu depuis 3 jours mais nous avons pris notre courage à 2 mains, sorti les raquettes et nous sommes partis au canal Lachine.
Plus de 2 heures de marche dans une poudreuse vierge de toute trace, ça fatigue!
Quetsch a été très courageux étant donné sa petite taille et la quantité de neige à braver.Il marchait dans nos pas pour moins s'enfoncer.Après un petit tour au marché Atwater, nous sommes allés chez notre "voisine" Céline pour un goûter de crèpes. Quetsch était tellement fatigué qu'il a oublié que Céline avait 2 chats!

5 commentaires:

  1. wouaw, cool cette balade, ca devait être agréable ! Vous êtes parés pour la sortie que je vais organiser !!!!

    Bonne reprise !

    RépondreEffacer
  2. J'ai hâte de m'essayer aux raquettes ! Par contre, je ne suis pas sûre que mes deux chiens me suivent dans la neige !!!

    RépondreEffacer
  3. J'ai pas encore acheté les raquettes mais pour les patins à glace c'est fait! J'espère qu'on pourra patiner ensemble avant la fin de l'hiver!!!! Ok on a dû temps devant nous....

    RépondreEffacer
  4. Bravo pour la promenade en raquettes dans le grand Montréal. Mais ce qui m'interpelle le plus est de constater que vous avez lu mon livre récemment. Je suis très curieuse de savoir comment vous l'avez découvert et aussi bien sûr, comment vous l'avez trouvé.
    Vous pouvez me rejoindre sur facebook .

    RépondreEffacer
  5. Bonjour Ann...

    je ne vous trouve pas sur Facebook, alors je vous répondrai en partie ici.

    J'ai découvert et emprunté votre livre à la grande bibliothèque de Montréal. C'est un thème qui m'intéresse pour diverses raisons et après avoir dévoré les Michel Tremblay en 2009, j'ai été touchée par votre livre en ce début d'année.

    Je ne peux que m'étonner que ce ne soit que votre 1er livre... Votre écriture est claire et on s'attache très rapidement à votre personnage, c'est-à-dire à vous.

    D'un regard extérieur, je m'étonne que vous ayiez tenu à faire votre coming out à votre famille sans avoir rencontré la femme avec laquelle vous souhaitiez partager un bout de route mais à la fois les secrets sont parfois bien lourds à garder.

    Pour ma part, je suis persuadée que l'amour est une histoire de personne et non de sexe, chacun étant fondamentalement bisexuel, en faisant abstraction des barrières morales et sociales bien sûr...

    Ce livre s'arrête à un moment de votre vie, j'espère que vous avez trouvé celle que vous cherchiez... on le saura peut-être dans un prochain livre?

    Pour conclure, j'admire votre force et votre énergie : en tant que professeure, mère célibataire de famille nombreuse, femme engagée et femme tout court!

    Au plaisir de vous lire.

    Marie

    RépondreEffacer