lundi 9 novembre 2009

Vierge

Hier je suis allée à la maison de la culture du Plateau Mont-Royal pour assister à une conférence sur le culte de la virginité dans le monde d'hier et d'aujourd'hui.

L'écrivaine d'origine marocaine Raja El Ouadili nous a exposé les rites autour du culte de la virginité dans différentes cultures, aussi bien en Orient qu'en Occident au travers des siècles. C'était parfois un peu trop historique et la conférencière ne voulait pas vraiment se mouiller mais les interventions du public à la fin étaient vraiment intéressantes. Ca me parle tout de suite plus quand les gens partagent leur propre expérience...Ce culte n'est pas un mythe, en voici la preuve avec cet article du Huffington Post datant du mois de juillet :

L'état du Madhya Pradesh, en Inde, est au coeur d'une polémique après que des dizaines de femmes d'origine pauvre, aient dû subir un test de virginité avant de participer à un mariage de masse organisé par l'état....

Le gouvernement se défend d'une telle pratique et a indiqué qu'il ne s'agissait que d'un test de grossesse ! Mais plusieurs futures mariées ayant refusé de se soumettre à un test autrement plus intime pratiqué par un médecin femme, ont dû accepter sous peine de ne pas toucher la prime de mariage donné par l'état d'un montant de 132 $ .

Seules les jeunes femmes ayant un badge donné par le docteur et prouvant donc leur virginité ont pû participer à la cérémonie !

Ce qui a le plus choqué le groupe indien de défense des femmes qui attaque le gouvernement de cette région, c'est que l'état se mêle de la vie intime des femmes et que l'obtention de subventions ou d'aides dépende de leur chasteté !

2 commentaires:

Anne a dit...

Et ??? Il nous manque ta conclusion là ! Qu'est ce que tu en as pensé ?

Marie et Frank a dit...

Mon avis se trouve plus haut : trop historique (on est remontes a -3000 avant JC...) et la conférencière est restée très générale pour ménager les susceptibilités.
Heureusement que des gens ont pris la parole a la fin car la c était vraiment intéressant.