mercredi 25 novembre 2009

La Catherine



Une fois n'est pas coutume, je vous fais partager une toune des Cowboys Fringants qui passe en boucle à la radio depuis notre arrivée mais dont je ne me lasse pas : La Catherine!

Et puis pour qu'on chante tous en coeur, voici même les paroles!

Elle marchait les pieds en canard, en se trainant paresseusement les bottines, la Catherine
Invariablement en retard mais s'arrêtait devant chaque vitrine, la Catherine
Elle étudiait l'histoire de l'art elle n'était pas du type à faire sa médecine, la Catherine
Travaillait le soir dans un bar pour payer les comptes et la nicotine, la Catherine

À 27 ans on pouvait dire qu'elle était encore très jolie
Même si les cernes trahissaient ses courtes nuits
Malgré les traits tirés, elle avait gardé au fond des yeux
Ces petites lumières qui brillaient de pleins feux

Tous les matins, au déjeuner, elle faisait des croquis sur les napkins, la Catherine
Quand elle était mal réveillée rehaussait son café avec du Gin, la Coquine
Sa vie était un vrai bordel, elle n’avait pas beaucoup de discipline, La Catherine
Préférait brûler la chandelle, c'était pas le genre à veiller dans sa cuisine, la Catherine

à 27 ans on pouvait dire qu'elle était un peu tête en l'air en d'autre mots elle n'était pas à son affaire
Car malgré sa bonne volonté elle ne se sentait à sa place qu'avec une bière au soleil sur une terrasse

Célibataire depuis un temps elle n'était pas pour autant libertine la Catherine
Mais pour les gars costauds et grand il lui arrivait de courber l'échine, la câline
S’tait vraiment la vie idéale elle était toujours là pour les copines, la Catherine
D’une bonne humeur estivale elle avait gardé son cœur de gamine, elle était fine,

à 27 ans on pouvait dire qu'elle ne s'en faisait pas vraiment avec l'avenir l'argent la plus et le beau temps
mais malgré son beau caractère elle prouvait qu'elle était humaine elle pouvait pas quand elle était SPM

Elle n'aimait pas la routine la margarine et sa maigre poitrine, la Catherine
Mais elle aimait sa taille fine la poutine et sa vieille voisine la Catherine
Pas besoins de limousine elle ne portait aux pieds que ses vieilles bottines c'est ben assez pour qu'elle trottine
La Catherine a son rythme elle chemine
Esprit de bottine, elle cabotine, la Catherine

1 commentaire:

Anne a dit...

J'écoute pas la radio, j'savais pas qu'elle passait mais comme j'écoute leurs albums en boucle....
(enfin, en ce moment, surtout celui d'avant !)