Visiter Singapour


Après 7 mois de voyage en famille, nous voilà arrivés pour une longue escale de 5 jours à Singapour. Extrêmement riche, cette mégapole nous a charmés grâce à de nombreux atouts. On vous dit tout ici.

 
Arrivée : De Phuket en Thaïlande, par avion (47 EUR par personne)

Visa : Pas de visa ni pour les Canadiens ni pour les Français

Dates : du 11 au 16 février 2020 (5 nuits) 

Logement :
  • Parc Sovereign Hotel Tyrwhitt – bon emplacement, proche du métro, quartier sympa et calme. Très bel hôtel avec une super piscine sur le toit, prix encore plus attractif en dernière minute.

Coût moyen par jour :  142 EUROS 

Départ :  vers Cebu aux Philippines, par avion depuis Singapour sans escale (73 EUROS par personne)

Langues : l’anglais bien sûr, mais aussi le malais, le mandarin et le tamoul

Monnaie locale : le dollar de Singapour (SGD)

Les prix sont pour 2 adultes et 1 enfant de 8 ans (= 2,75 personnes)

Le coût par jour comprend le logement, les repas en food court ou petit restaurant économique, les transports (taxi, métro), les activités, l’épicerie et les petits souvenirs/achats pour nous 3.

Les transports

Singapour est une ville très verte, avec des transports très développés et efficaces. Durant notre séjour dans la cité-état, nous avons essentiellement marché et utilisé le métro. 

Si votre hôtel est bien situé, il est très agréable de marcher en ville plutôt que de prendre les transports en commun. 

Pour les plus grandes distances, nous avons choisi de prendre le métro. Avec 122 stations sur 6 lignes de 203 km au total, on peut dire que la ville est très bien desservie, tout comme l’aéroport international. Particularité, on ne paie pas un tarif fixe ni un tarif par zone, mais un tarif pour la distance parcourue. Même si la vie est très chère à Singapour, le métro reste lui très abordable, pour des questions d’objectifs écologiques je suppose. Par exemple, le maximum que cela nous a coûté à 3 pour un aller-retour est autour de 9 EUROS – nous étions logés assez proche du centre-ville. À noter que la fréquence des métros est élevée, que chacune des stations est équipée de toilettes et que le réseau continue encore de s’agrandir.

À Singapour, il est aussi possible de prendre un des nombreux bus électriques, et même un bus électrique autonome sans chauffeur. Il faut dire que Singapour est à l’avant-garde pour ce qui est de la préservation de l’environnement. Autres exemples : un gel du parc automobile pour éviter l’augmentation de la pollution et un péage urbain ultra-coûteux. 

Vu que Singapour est un archipel composé de 63 îles (dont l’île principale mesure 585 km2 sur les 725 km2 de l’état entier), il est parfois nécessaire de se déplacer en bateau. Nous n’avons pas eu le temps de tester.


Voici ce qu’on a pu faire en 5 jours à Singapour : 

Le véritable frein pour la découverte de la ville en profondeur est évidemment le coût des activités. Les restaurants, les boutiques, la moindre activité payante (comme un tour de bateau par exemple ou le zoo) est vraiment chère. Toutefois, il y a possibilité de passer plusieurs jours en ville sans pour autant dépenser une fortune en activités. La preuve ci-dessous, nous n’avons payé qu’une activité.

Gardens by the bay avec les Cloud Forest Dome, Flower Dome, Marina Bay Sands Hotel et le spectacle nocturne

Véritables icônes de la nouvelle dynamique verte de Singapour, cette partie de la ville ne peut qu’ébahir par sa technologie, ses proportions, sa beauté et l’intelligence dans sa conception. Nous avons passé presque une journée dans ce nouveau « quartier » de Singapour. Après avoir arpenté le hall du très célèbre Marina Bay Sands Hotel (dont l’architecte n’est autre que Moshe Safdie, le Montréalais qui a notamment signé Habitat 67), nous sommes allés nous promener dans les jardins dont le superbe jeu d’eaux pour enfants. Ensuite, nous avons enchaîné avec la visite des deux dômes de verre : le Flower Dome – un immense jardin botanique intérieur ultra léché – et le Cloud Forest Dome – une forêt tropicale recréée autour d’une montagne végétale et d’une cascade impressionnante. Après ces deux visites époustouflantes, nous avons terminé la visite par un tour du côté des supertrees et du spectacle son et lumière qui se donne chaque jour à la tombée de la nuit. À la fin de la journée, on ne peut que se dire que Singapour est une autre planète!



L’accès aux deux dômes ainsi qu’à la skywalk entre les supertrees nous a coûté environ 60 EUROS pour tous les 3 en passant par le site KKday qui propose de bons rabais sur bon nombre d’activités.


Balade dans le quartier Fullerton

Le quartier Fullerton se trouve de l’autre côté du Marina Reservoir, face au Marina Bay Sands. C’est un quartier avec quelques bâtiments historiques intéressants comme l’hôtel Fullerton ou le Cavenagh Bridge, mais aussi avec des espaces publics très agréables sur la promenade. On y retrouve un des emblèmes de Singapour : le Merlion, une statue/fontaine mi-lion/mi-poisson. Il fait bon déambuler sur la promenade très bien aménagée (avec des orchidées suspendues, oui oui!) et aussi pousser la promenade de l’autre côté de la passerelle de l’Esplanade Bridge, qui même au « durian », un bâtiment étonnant qui abrite salles de concerts et boutiques. Si on retourne vers le Merlion et que l’on marche quelques minutes, on se retrouve parmi la forêt de gratte-ciels de la ville. Pointez-vous là à midi, et vous verrez les hordes de travailleurs descendre des tours et prendre d’assaut tous les restaurants du quartier.

 

Balade le long de la Singapore River et Clarke Quay

Quelle belle balade le long de cette rivière! L’eau y est très claire, on admire les bateaux de touristes naviguer tranquillement, et les promenades qui la longent sont extrêmement agréables. Beaucoup de restaurants ici, avec de belles terrasses avec vue sur la rivière. Malheureusement, ces restaurants sont assez chers, mais comme partout à Singapour me direz-vous! 

Si l’on longe la promenade et que l’on prend le Read Bridge, on se retrouve dans le quartier Clarke Quay. C’est le quartier idéal pour aller au restaurant, boire un verre ou danser dans un club, si vos finances le permettent. Une partie du quartier donne sur la rivière tandis que l’autre bénéficie d’une structure architecturale intéressante : les rues piétonnes situées entre les restaurants sont recouvertes de grandes toiles qui protègent à la fois de la pluie et du soleil. Il y a même un système de ventilation qui permet d’avoir de l’air qui circule. Ingénieux!

Ce quartier se situe au pied d’une petite colline qui abrite le Parc Fort Canning. Malheureusement, quand nous y étions, le parc avait une grande partie fermée pour travaux, mais nous avons tout de même pu profiter de quelques sentiers et surtout la partie près du Musée National de Singapour et de la SMU School of Accountancy, bâtiment au design intégré à la nature environnante. Magnifique.

Visite du jardin botanique

Nous avons passé une grosse demi-journée au Singapore Botanic Gardens, qui est d’ailleurs accessible en métro. Cet immense jardin tropical, totalement gratuit, est un véritable bijou pour les amateurs de flore et de faune, mais aussi pour les enfants. En effet, en plus de pouvoir admirer nombre d’espèces végétales, on croise tortues, oiseaux, et même des varans (monitor lizards). Quant aux enfants, ils ne pourront qu’apprécier le Jacob Ballas Children’s Garden, rempli de jeux d’équilibre et de découvertes. 

Au centre du jardin botanique se trouve le Symphony Lake sur lequel « flotte » une salle de concert à ciel ouvert. Que ce doit être magnifique d’écouter un concert de musique classique dans ce cadre naturel!

Un peu plus loin, se trouve un Orchid Garden ($) que nous n’avons pas visité, car nous avions déjà visité le Flower Dome qui contenait déjà pas mal d’orchidées. Sinon, il est bien agréable de se balader dans les sentiers plus natures du parc, même si cela peut être difficile tant l’humidité et la chaleur peuvent être écrasantes.

Little India

Le quartier indien de Singapour est un vrai petit soleil dans la ville. Très coloré, très parfumé et vivant, on retrouve un peu de tout dans ce quartier unique : commerces de tissus, vêtements, appareils électroniques, bijoux fantaisie, chaussures mais aussi beaucoup d’épiceries et de restaurants. Attention! C’est bien la Petite Inde ici, mais ce n’est pas l’Inde non plus… Tout est hyper propre, rangé, comme le reste de la ville d’ailleurs.

Si l’on pousse un peu plus loin, on retrouve un magasin emblématique de la ville : le Mustafa Centre. Immense capharnaüm, ce centre d’achats recèle pourtant quelques bons plans, notamment de la nourriture importée. En tous cas, ce centre d’achats vaut le détour.

Encore un peu plus loin, un autre centre d’achats, mais lui, à mille lieux du Mustafa Centre : le City Square Mall. Hyper moderne et surtout eco-friendly, ce centre d’achats a obtenu de nombreuses certifications qui font de lui l’avant-garde du commerce. À l’intérieur, restaurants, commerces de détail (dont Décathlon!), restaurants et même aires d’amusement pour les enfants ($).

Chinatown

Chinatown est un des quartiers les plus touristiques de la ville. En plus de ces nombreux temples à visiter, dont le Buddha Tooth Relic Temple, on déambule parmi les nombreuses boutiques d’objets inutiles, et surtout, on admire les shophouses historiques. Superbes maisons colorées qui abritaient boutiques au rez-de-chaussée et logement du commerçant à l’étage. Ce qui est intéressant ici, ce sont les tuiles Peranakan, sortes de azulejos locales développées par une sous-ethnie chinoise venue s’installer en Malaisie. Il y a quelques boutiques qui vendent des tuiles antiques mais aussi des reproductions très jolies.


Si l’on se dirige un peu vers le centre financier de la ville, on tombe sur le Singapore City Gallery. Ce bâtiment public abrite notamment un musée très intéressant sur l’évolution de la cité-état depuis sa fondation mais aussi sur ses plans à long-terme en termes de développement. Bien entendu ici, l’écologie et le développement durable sont au cœur de la stratégie des dirigeants, et c’est très inspirant!


Nos 3 coups de cœur :

Promenade le long de la Singapore River

Les quais de la Singapore River dans le centre-ville sont un endroit extraordinaire comme je le disais plus haut. C’est un endroit propice à la promenade, mais aussi à la contemplation, que l’on soit assis à une table de restaurant, d’un bar ou sur les installations publiques avec un sandwich. L’environnement est très agréable, très propre, très calme et l’architecture très variée, allant des gratte-ciels modernes aux « shophouses » ou encore des bâtiments d’architecture plus classiques comme l’hôtel de ville ou les musées. Un très bel endroit à découvrir, à n’importe quel moment de la journée, mais en prenant le temps de regarder autour de soi.

Cloud Forest Dome

Ce dôme installé dans les « Gardens by the bay » est absolument dément. Dément par ses dimensions (0,8 hectare, 153 000 m3 de volume, 12 000 m2 de surface vitrée, une montagne de 35 m de haut à l’intérieur et une cascade haute de 30 m) mais aussi par la grande diversité de la végétation présentée (on avance 250 000 espèces différentes contenues dans les deux dômes). Il y a tant à voir à l’intérieur, que l’on soit en bas, ou bien sur l’une des deux passerelles. Le plus gros succès selon Liam? L’exposition de plantes carnivores reproduites en Lego, parsemées tout en haut de la montagne.

Spectacle Gardens by the Bay

Le spectacle de son et lumière qui se joue chaque soir sur les « supertrees » s’appelle le « Garden Rhapsody ». Bien installés sur une des pelouses, nous avons assisté à une sorte de medley « les plus grands airs d’opéra » assorti à des effets visuels intéressants, même si l’on est loin de la toute dernière technologique. Cela n’empêche pas le fait que nous avons trouvé ce spectacle grandiose, par sa dimension, son cadre mais aussi l’incroyable qualité du son malgré le fait que l’espace soit totalement ouvert. Un incontournable GRATUIT… en plus!


Ce que nous aurions pu faire avec quelques jours de plus sur place et/ou un plus gros budget : 

Comme je le disais précédemment, Singapour est une ville où les activités sont très coûteuses. Il faut donc faire des choix parfois difficiles entre les activités pour pouvoir conserver quelques $ pour manger.

Avec un plus gros portefeuille, nous nous serions certainement offert un bon restaurant ou encore un bon cocktail en haut d’une des tours. Par contre, il faut noter que le Marina Bay Sands Hotel a restreint son accès à sa mythique piscine infinity sur la ville (réservée exclusivement aux clients de l’hôtel). Ce n’est donc plus une activité faisable, à moins de dépenser le 270 EUROS pour une nuit pour 2 adultes dans un étage inférieur…

Un tour de bateau

Avec un budget supérieur, nous aurions certainement fait un tour de bateau sur la Singapore River. Cela semble être une manière agréable et moins fatigante pour explorer cette partie de la ville mais il faut quand même compter autour de 16 EUROS par adulte pour 30 minutes seulement.

Sentosa

Sentosa est une des petites îles de Singapour. Cette île est une sorte de paradis de l’amusement : parc aquatique, aquarium (ultra réputé), plages, parc zoologique, jardin botanique, randonnées, aventures extrêmes, musée, spas, restaurants, boutiques etc. Le tout accessible en voiture, bus ou téléphérique. À noter que l’accès à l’île est gratuit mais que les activités ne le sont bien évidemment pas. Définitivement un endroit à explorer si nous avions eu plus de temps devant nous.

source : commons.wikimedia.org

Zoo

Le parc zoologique de Singapour aurait pu aussi être une belle option pour une journée supplémentaire. Ce zoo a une excellente réputation et il faut dire qu’il y a une très grande diversité dans les animaux présentés. Comptez 25 EUROS par adulte et 17 par enfant pour ravir les fans de faune sauvage.

source : commons.wikimedia.org

Ce qui nous a surpris :

Singapour en chiffres

Les chiffres de Singapour sont étourdissants :
  • 3e rang pour le PIB (PPA) par habitant - 85 000$ (après le Qatar et le Luxembourg)
  • 9e rang pour son IDH (0,932)
  • 3e ville la plus chère au monde (après Hong Kong et Tokyo)
  • Une des villes qui abrite les plus riches - 44 milliardaires et plus de 180 000 millionnaires; et très inégalitaire (pas de salaire minimum par exemple)
  • 3e pays le plus dense au monde (après Monaco et Macao)
  • 190e pays le plus petit au monde (710 km2 seulement)

Propreté

La ville de Singapour a la réputation d’être la ville la plus propre au monde et ce n’est pas une réputation volée! Dans tous les endroits que nous avons visités, tout était absolument impeccable. Quel contraste avec le Laos, le Cambodge, le Vietnam ou encore le Myanmar! Il est d’ailleurs interdit de manger ou même de boire dans les transports en commun. Encore une fois, on se dit que Singapour ne peut que susciter l’admiration.

Une ville dans un jardin

Singapour se veut une « ville-jardin » et mobilise des moyens énormes pour ajouter des espaces verts partout où cela est possible – rues, toits d’immeubles, façades d’immeubles, etc. - mais aussi pour diminuer la pollution de l’eau, améliorer la qualité de l’air et faire une transition vers des énergies renouvelables. Quand on se balade en ville, on a certes l’impression d’être dans une grande métropole, mais l’air y est respirable et on voit toujours de la verdure à plus ou moins grande échelle quelque part. J’ai lu quelque part que 10% du territoire était dédié à la conservation des parcs et des espaces verts…

Manger à Singapour

Les Singapouriens vouent une véritable dévotion à la cuisine. Mais comme tout à Singapour, les prix peuvent parfois être exorbitants. Comment se nourrir sans dépenser une fortune? Se rendre dans les « hawkers ». Ces endroits sont des sortes de « food courts » qui se trouvent absolument partout dans la ville. Mais le plus génial n’est pas que les prix soient abordables, non, non, le plus génial c’est qu’on n’y sacrifie pas du tout la qualité, de manière générale. Il y a même plusieurs restaurants qui ont obtenu des étoiles Michelin!

Parmi les belles découvertes que nous avons goûtées, il y a :
  • le « chicken rice » poulet laqué moelleux accompagné de riz et d’une petite sauce
  • les dim sum, dont certains étaient absolument fabuleux
  • le « hainanese chicken », poulet bouilli puis refroidi dans de l’eau glacée, découpé en lamelles puis servi avec du riz et des concombres.
Évidemment, nous avons goûté d’autres plats moins typiques mais tout aussi bons lorsque nous étions dans Little India ou encore Chinatown.

Bref, ce qu’il faut retenir, c’est qu’à Singapour, on y mange extrêmement bien, sans nécessairement dépenser une fortune.


Budget :

Pour Singapour, Acontresens qui se base sur les coûts renseignés par de nombreux autres voyageurs, indiquait un coût moyen (hors avion) de 118 EUROS par jour pour 2 adultes et 1 enfant (=2,75 personnes), et nous sommes arrivés à un coût moyen de 142 EUROS, notamment car nous souhaitions avoir un hôtel de bon standing en centre-ville. 

Le budget se ventile ainsi :
  • Hébergement   85,80 EUR/jour
  • Épicerie   12,31 EUR/jour
  • Restaurant   25,72 EUR/jour
  • Activités et autres   9,20 EUR/jour
  • Transport   9,14 EUR/jour
  • Total   142,17 EUR/jour

***

J’imagine que vous l’avez bien compris en lisant l’article, Singapour aura été une véritable découverte pour nous. Marie y était allée il y a déjà longtemps lorsqu’elle était ado, elle n’a d’ailleurs presque rien reconnu de la ville. Ce que nous avons le plus aimé dans la ville? L’intégration de la nature absolument partout et la paisibilité qui y règne. Un vrai coup de cœur!



Pour voir notre album photos de Singapour, c'est ici.

Vous pouvez aussi nous suivre sur :

N'hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions, commentaires sur Singapour ou sur notre voyage. Cela nous fera plaisir de répondre!