Le homard de Gaspésie, gage de qualité

La saison du homard a débuté le 1er mai, vous l'avez certainement remarqué en passant devant les étals de poissonniers ces dernières semaines. Le homard, c'est bon, le homard du Québec, c'est excellent.


Manger son homard différemment

Pour sortir du dilemme - je le mange avec du beurre / je le mange avec de la mayo - le Marché Artisans du Fairmont le Reine Elizabeth, en association avec le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie et les vins du Coteau Rougemont, proposait une démonstration culinaire avec quelques médias afin de montrer d'autres manières de déguster le homard frais d'ici.


La qualité du homard de Gaspésie

Le homard de Gaspésie se distingue sur le marché, car il est synonyme de qualité, de respect de l'environnement (avec tout un programme de pêche durable) et de traçabilité grâce au macaron apposé sur le homard qui permet de savoir qui a pêché le crustacé et où. Bravo pour toutes ces initiatives qui ne peuvent qu'encourager à consommer local.


Les recettes des chefs

Après une explication de comment cuire soi-même son homard, trois chefs du Fairmont le Reine Elizabeth ont proposé une recette chacun, après un amuse-bouche délicat.

Cappuccino de bisque de homard

Salade gaspésienne à la chair de homard, têtes de violon, œufs de saumon, huile de persil 
de mer et moutarde à la salicorne par le chef Baptiste Peupion

Gaufre okonomiyaki au homard, flocons de dulse, mayo fumée, réduction de cidre 
à l'amélanchier par le chef Jean-Philippe Desjardins

Tartelette de homard aux agrumes par le chef pâtissier Jean-Marc Guillot

Il n'y a pas à dire, si le homard est déjà excellent nature, il est encore meilleur quand on a la patience de l'apprêter comme le font si bien ces grands chefs! L'harmonie des saveurs de chacun des plats, parfaitement accompagnés de vins du Coteau Rougemont, donne envie de se mettre aux fourneaux pour révéler ce délicieux homard.

Et vous, comment mangez-vous votre homard?

Bonne saison du homard!