lundi 3 février 2014

Côte sud-ouest de la Floride

La côte sud-ouest de la Floride est somme toute différente de la région de Miami. La population semble moins ethnique, moins jeune et étonnamment plus riche.
 
Nous avons fait 4 étapes différentes sur cette côte : Marco Island, Naples, Fort Myers et les îles de Sanibel et Captiva.
 
Marco Island est une île très riche, coincée entre le parc des Everglades et le Golfe du Mexique. L'île est parsemée de villas avec pontons privés, de marinas luxueuses sont accostés des yachts de luxe. La plage est magnifique, le sable est blanc, mais le tout est gâché par l'enfilade de tours affreuses qui bordent la longue plage.
Naples, un peu plus haut sur la côte, est une très grande ville. Le "Old Naples" est en fait une galerie commerciale de luxe déguisée en ville. Bijouteries fines, galeries d'art, boutiques de mode se succèdent mais n'arrivent pas à créer le charme d'une vieille ville. C'est tout de même super agréable de sillonner les rues et d'admirer les efforts architecturaux.
Le Naples Pier (longue jetée en bois) est vraiment superbe et semble être un très bon spot de surf.
Dernier arrêt à Naples : le musée Baker, avec une merveilleuse exposition "Papiers à la Mode: The Exquisite Art of Isabelle de Borchgrave". 
La ville de Fort Myers, encore un peu plus haut sur la côte, n'a absolument aucun intérêt, mis à part :
  • la maison-musée d'Edison
  • son immense marché aux puces, où on peut tout trouver, vraiment tout !
  • son "Manatee Park", qui offre un balai incessant de lamantins qui se prélassent dans les eaux chaudes rejetées par une centrale électrique. Les lamantins, menacés d'extinction, sont d'ailleurs emblématiques de cette région et donc très protégés. On y apprend beaucoup sur cette espèce méconnue.
Ce que l'on voit...
Ce que c'est, en vrai !
  • ses jolies plages de sable fin (Fort Myers Beach).
 
Dernière étape : les îles de Sanibel et Captiva. Ces deux îles, reliées au continent par un pont (avec péage), sont deux merveilles sauvages. Ici, on parle d'îles de la trempe de Martha's Vineyard ou bien de Nantucket (ou en tout cas, de l'idée que je m'en fais). Ces deux îles sont des repères de privilégiés, qui se sont créé un cocon douillet, plus qu'enviable : longues plages parsemées de milliers de coquillages, parcs naturels, environnement protégé (c'est le refuge d'espèces sous-marines, d'oiseaux, d'alligators, de crocodiles, bobcats...) et une politique qui limite l'urbanisation. Résultat : deux joyaux intacts. La contrepartie ? Le prix des locations, des restaurants, du stationnement aux plages...
La côte sud-ouest de la Floride mérite donc un détour, surtout si vous aimez la plage plutôt que les animations.

By Frank ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire