vendredi 31 juillet 2015

L’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu et notre première (presque) envolée

Du 8 au 16 août prochain, vous aurez l'occasion de vous divertir et de faire votre baptême de montgolfière durant l'International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le 28 juillet, nous avons pu profiter de l'envolée médiatique pour en apprendre plus sur le festival mais aussi enfin grimper dans cette fameuse nacelle.
Ici, Piko en plein vol !
Tout d'abord, comme sur le site internet du festival, on nous présente les éventuels successeurs de Piko (la mascotte). Pour voter, c'est sur internet, ici.

Ah, tiens, notre équipe de montgolfière arrive ! C'est drôle, on pensait qu'il fallait bien plus qu'une remorque pour transporter une montgolfière.
Certes, il fait plus de 30 degrés Celsius, mais un gros nuage inquiète les équipes techniques, d'autant plus que l'on voit des éclairs au loin. Donc, nous patientons quelque peu (1h30) assis dans le champ à observer le ciel et à poser plein de questions à notre aéronaute (le pilote) et ses magiciens de l'air. 
En vrac, quelques informations que nous avons apprises :
  • Cette passion, assez répandue au Québec est souvent une affaire de famille
  • On peut faire des vols toute l'année, même en hiver, histoire d'admirer les paysages enneigés
  • Les montgolfières sont inspectées chaque année par un organisme officiel, Transports Canada, qui accrédite aussi les écoles de pilotage
  • La formation de pilote est pratique mais aussi théorique : il faut notamment avoir de solides connaissances en météorologie et en droit aérien. Pour les curieux, ici le programme d'études d'élève pilote de l'école Éol'Air, c'est fascinant !

Finalement, les aéronautes obtiennent les autorisations de décoller mais pour de courts trajets ou pour des vols captifs, en raison d'orages tout proches.

Toutes les équipes se mettent donc à l'oeuvre pour installer les montgolfières.

1- On sort la nacelle

2- On étend la toile

3- On commence par gonfler le ballon avec un ventilateur puissant
 
4- On chauffe ensuite le ballon avec le propane
 
5- Le ballon commence à lever
 
6- Le ballon est prêt, on grimpe à 5 dans cette petite nacelle...
 
7- On décolle !
 
8- On profite de la hauteur pendant 5 minutes
 
9- On atterrit assez violemment avec l'aide de notre équipe de poursuite
Vous l'aurez compris, les conditions météo ne nous ont pas permis de faire un grand trajet car le vent nous amenait directement vers ce gros méchant nuage. Notre aéronaute a donc joué la sécurité contrairement à d'autres plus expérimentés qui ont choisi de tenter leur chance. Même si le vol était ultra court et que l'on n'a pas pu admirer les paysages avec beaucoup de hauteur, nous avons tout de même bien ressenti les sensations de l'envol et nous souviendrons de l’atterrissage brutal, la nacelle ayant dû traîner au sol pendant 5-6 mètres !

Avec le coucher du soleil, le spectacle au dessus de la rivière Richelieu devait être magnifique pour ceux qui ont eu la chance de s'envoler.
Comme le vol a été court, l'équipe de la Magie de l'air nous a proposé un vol captif ensuite. Un vol captif c'est un vol sans déplacement, car le ballon est retenu par des câbles au sol, à des autos.
Le vol captif est une expérience différente mais quand même intéressante car on prend pas mal d'altitude. On peut donc observer la terre vue d'en haut, mais sans bénéficier de l’atterrissage dynamique...
Si vous souhaitez tenter l'expérience, pourquoi ne pas profiter de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu et de ses 125 ballons disponibles ? Pour une envolée le matin, il faut compter 180$ par personne alors qu'en soirée, le tarif passe à 220$ par personne.

Et pourquoi ne pas profiter des autres festivités par la même occasion ?
crédits photo : meghan-trainor.com

Côté musique, Meghan Trainor, Shawn Mendes, Misteur Valaire sont notamment au programme. Des spectacles d'humour, de théâtre seront aussi donnés sur la scène l'étoile Tim Hortons.
 
Pour les enfants, en plus de manèges, Planète Ballon sera le plus grand parc de structures et de jeux gonflés au monde ! 
 
Plein d'autres activités sont aussi au menu : démonstration de parachutisme par les Forces armées canadiennes, marché des artisans, des ateliers pour les enfants etc.
 
Pour les tarifs, il faut par exemple compter 30$ par adulte pour l'accès au festival pour un samedi. Il y a aussi des tarifs enfants, des forfaits pour les 9 jours du festival, des forfaits famille... Un beau festival qui saura nous en mettre plein la vue!

By Frank ;-)


* Article fait suite à une invitation médias mais tous les avis nous sont propres

jeudi 30 juillet 2015

Le Cahier lance sa première collection de vêtements

Le 18 juin, Camille Dg, la fondatrice du blogue montréalais Le Cahier, animatrice TV et surtout femme d'affaires a lancé sa première collection de vêtements Le Cahier.
L'événement avait lieu à l'hôtel Le Crystal et réunissait les fashionistas curieuses de découvrir cette collection Été composée de 11 pièces
Une robe (portée sur la première photo par Camille Dg et qui n'ira pas à beaucoup de morphologies), 2 sweat-shirts à la gloire du Cahier, 2 jupes courtes, 2 chemises classiques, 3 débardeurs à la forme originale et surtout le kimono à fleurs Virginie qui se révèle sans surprise être le plus gros vendeur de cette collection.
L'inspiratrice, Virginie Pichet, plus proche collaboratrice de Camille Dg portait d'ailleurs ce joli kimono estival lors de la soirée.
Les prix vont de 45 à 80$ et il est possible de se procurer ces produits sur la boutique en ligne qui a été lancée par la même occasion.
Camille Dg s'est associée avec Stéphanie Pacaud, une créatrice de vêtements pour proposer cette collection 100% made in Quebec.
Notons malheureusement que chaque morceau de la collection n'est pas proposé dans toutes les tailles et que ça s'arrête au L. Espérons que la collection automne s'adressera à toutes en proposant aussi du XL...
Quelques partenaires avaient été sollicités pour la soirée : bonbons personnalisés par CandyLabs,
bar à mise en plis par Panache
et station maquillage avec L'Oréal Paris qui nous offrait aussi un mascara. 
Une soirée girly comme on les aime!

mercredi 29 juillet 2015

Musée d'art naïf de Magog

Que faire à Magog quand il pleut ou qu'il fait froid ? C'est la question que nous nous sommes posée sur le chemin retour de notre fin de semaine à Lac Mégantic. Et voici la réponse : le Musée d'art naïf de Magog !
Jusqu'au 6 septembre 2015, le Musée accueille l'exposition Marcel Dargis se souvient. Et c'est un vrai régal ! 
Marcel Dargis est un peintre québécois, de la région de Trois-Rivières. Ses nombreuses toiles retracent la vie traditionnelle dans son village de Saint-Lazare, au travers d'une multitude de scènes de vie se situant entre 1930 et 1960.
Parmi les thèmes de la quarantaine de toiles exposées ici, nous gardons en tête la légende de la chasse-galerie, les élections, le jour de marché, le hockey sur glace, les mariages etc.
Quand on admire les toiles, on est totalement plongé dans cet univers que nous ne connaissons que très peu en tant qu'immigrés. Marcel Dargis raconte de magnifiques histoires avec son pinceau, autant qu'un film pourrait le faire. Pas étonnant que l'artiste soit considéré comme un trésor patrimonial.
L'artiste est talentueux certes, mais le Musée a aussi magnifiquement mis en valeur les toiles, et a voulu les rendre accessibles aux plus jeunes. En effet, grâce à un jeu de "cherche et trouve" avec des cartes reproduisant des détails des toiles. Liam s'est plongé dans cet univers et ne voulait plus quitter le musée... c'est dire !
Une belle exposition à ne pas rater !

Jusqu'au 6 septembre 2015
Tous les jours de 11h à 17h
Entrée libre


By Frank ;-)